Jardiner avec les enfants

Jardiner avec les enfants

Les enfants ADORENT jardiner… en autant qu’ils aient la chance de le faire ! C’est à nous, adultes, de leur donner la possibilité de s’y adonner. Il y a tant de plaisir et d’apprentissages à la clef : à la maison, chez les grands parents ou à la garderie, voici quelques pistes.

Si on demande à des enfants d’où viennent les légumes, n’est-il pas malheureux de les entendre s’écrier : « de l’épicerie ! » Une solution amusante pour les connecter à leur alimentation est de cultiver avec eux un potager. Ils y récolteront non seulement des légumes frais et savoureux, mais également l’immense fierté que procure cette activité valorisante tout en s’appropriant un savoir précieux.

Le jardinage est à la fois une activité de détente et un outil pour l’autonomie. Et il fait des miracles : on s’étonnera de voir les enfants croquer à pleines dents dans des légumes qu’ils auraient repoussé dans leur assiette !

Qui sait l’impact qu’aura cette initiation ? Mes grands parents n’imaginaient pas avoir semé une graine d’Urbaincultrice…

Pourquoi les enfants aiment jardiner ?

  • Arroser les graines semées et sauter de joie en leur voyant le bout du nez
  • Jouer dans la terre, se salir avec la bénédiction des adultes
  • Observer des vers de terre, coccinelles et autres bestioles du jardin
  • Utiliser de vrais outils, comme les grands !
  • Être magicien : semer une graine et finir par croquer un haricot

Tant d’apprentissages à la clef !

  • L’origine des aliments
  • Le goût d’un légume fraichement cueilli
  • Le travail nécessaire pour produire la nourriture, une autre raison de ne pas la gaspiller
  • Le sens des responsabilités : pour réussir, il ne faut pas oublier d’arroser son jardin
  • Des notions de botanique : croquer un brocoli, c’est manger des boutons de fleurs alors que les choux de Bruxelles, ce sont des bourgeons !
  • L’observation de la nature et sa beauté

Jardiner à la maison : 5 clés

1. Choisir avec les enfants les légumes qu’ils veulent faire pousser et dessiner le plan de leur futur jardin permet de jumeler implication, planification et arts plastiques.

2. Si vous n’avez pas accès à un terrain, cultiver en pots est simple et accessible à tous. Encouragez les enfants à valoriser et décorer des contenants récupérés tout en suivant nos conseils à ce sujet

3. Pensez « ludique » : un tipi végétal (avec bambous et haricots grimpants), un jardin pizza (un cercle ou se combinent tomates, oignons, poivrons et fines herbes) ou encore des décorations aux reflets scintillants (faites d’assiettes d’aluminium, de boites de conserve vide ou de CD qui permettent d’éloigner les oiseaux et amusent beaucoup les enfants).

4. Pour commencer à jardiner dès le mois de mars et mener certaines cultures de A à Z, faites avec les enfants des semis intérieurs. Semer dans les petites caissettes les fait rêver. De plus, ils vivent un contact étroit avec le miracle répété des semences : cette toute petite graine va vraiment donner un grand tournesol ?

5. Bien qu’il faudra l’aide des adultes pour certaines tâches, plusieurs conviennent parfaitement aux enfants. Semer les grosses graines, creuser les trous de plantation, arracher les mauvaises herbes, éclaircir les plants et appliquer le paillis. Mais c’est l’arrosage qui a souvent la plus grande popularité !

Quelques cultures favorites…

Les radis : Ils poussent vite (1 mois), ce qui est encourageant pour les petits jardiniers. À semer en mai/juin ou en août pour une récolte d’automne et à arroser souvent pour éviter qu’ils ne piquent.

Les haricots : Ils germent rapidement, poussent facilement et peuvent se déguster crus sitôt cueillis. Quelques bambous et des variétés grimpantes de couleur mauves : voilà un original tipi !

Les tomates cerises : Rouges, jaunes ou pourpres, rondes ou en forme de poires, ce sont de vrais bonbons pour les petits… et les grands jardiniers. Attention toutefois avec les plus jeunes : les feuilles et tiges présentent une certaine toxicité si ingérées (même chose avec les patates).

Les patates : Leur récolte est une chasse au trésor dont on ne se lasse pas, même adulte ! Savoir comment pousse ce légume de base est essentiel.

Fines herbes : Pour les initier à toutes sortes d’odeur et de saveurs.

Les carottes : Tirer sur les feuilles et voir sortir de terre une carotte : émerveillement garanti ! En pot ou si votre sol n’est pas travaillé en profondeur, choisissez une variété courte ou ronde.

Et aussi : fraises et framboises, concombres et zucchinis.

À la garderie ou à l’école

Vous travaillez avec les enfants et aimeriez tenter cette aventure ? L’organisme québécois Jeunes Pousses soutient le développement de potagers dans les écoles et garderies avec son fantastique programme « Un trésor dans mon jardin ». Des formateurs et des guides pédagogiques aident les éducateurs à mener à bien l’expérience. Si vous êtes un parent, n’hésitez pas à devenir ambassadeur de l’organisme auprès de l’école ou de la garderie de vos enfants.

Ressources

Deux suggestions parmi les livres qui abordent le sujet du jardinage avec les enfants :

  • Le jardin plaisir avec les enfants, chez Gallimard Jeunesse. Un livre de 80 pages illustrées de nombreuses photos qui présentent des projets faciles à réaliser, à la fois ludiques et éducatifs.
Plus à propos de :
Marie Eisenmann
info@urbainculteurs.org

Cofondatrice des Urbainculteurs, Marie Eisenmann est convaincue des nombreux bienfaits du jardinage pour nos vies et nos villes. Son souhait : vous donner envie de jardiner et des conseils pour réussir, avec ou sans terrain. À la clef : des aliments frais, bios et locaux.

2 commentaires
  • Yannick
    Publié à 21:11h, 12 juin Répondre

    Bonjour je suis un jeune jardinier horticulteur écologique-bio je me lance un défi cette année avec mes 3 jardins terrestre et 1 sur un toit, je prépare un jardin pour le bien d’enfants à une garderie pour le reste ces pour moi et mes amis. Jeune pousse peut-elle m’aider ??? Bonne journée.

  • Debrois Stephane
    Publié à 14:29h, 13 juin Répondre

    Bonjour je m’occupe d’un jardin potager avec des enfants pressentant des troubles du comportement. Comment deviens t’on ambassadeur? merci

Écrire un commentaire