Tartare d’algues zen

Tartare d’algues zen

Les algues, merveilles de l’océan, peuvent enrichir un nombre impressionnant de petits plats. La preuve avec cette délicieuse tartinade : rapide, facile et comportant peu d’ingrédients, c’est le tartare d’algues zen ! En route pour ce bon goût iodé qui rappelle l’odeur des embruns.

La laitue de mer

J’ai choisi la laitue de mer pour cette recette parce qu’on en trouve facilement au rayon frais des magasins biologiques (en barquette, conservée dans du sel) et surtout parce qu’il est possible de la ramasser en bord de mer.

Ulva lactuca est son nom scientifique. C’est une algue verte très commune sur les côtes de l’Atlantique. On la trouve fixée sur divers types de substrats : rochers principalement, mais aussi constructions humaines (digues, jetées) et animales (coquilles, carapaces). On la reconnaît facilement à sa jolie couleur verte translucide, et son thalle (la « feuille » des algues) très mince et lisse, ayant la forme d’une feuille de laitue batavia.

Lors d’une balade en bord de mer à marée basse, on choisira les algues encore bien vertes et bien luisantes (les laitues de mer en souffrance deviennent blanches) et on les coupera délicatement sans arracher le pied, comme un champignon. Une fois rincées à l’eau de mer pour les débarrasser de leur sable, vous pouvez même les consommer sur place. Sensation marine garantie ! Avec un petit goût de noisette en prime, surprenant.

Important : Pour le ramassage des algues, on veillera toujours à éviter les plages qui jouxtent des zones agricoles intensives ou qui comportent des arrivées de rejets humains. Le piège, c’est que la laitue de mer aime beaucoup ces coins-là !

Gourmandise marine

Si la laitue de mer se mange aussi bien crue que cuite, je préfère l’utiliser crue, par facilité et par goût. Elle est très riche en minéraux (magnésium, calcium, sodium…) donc on veillera à ne pas resaler les plats qui la contiennent.

Dans cette recette, j’ai testé l’association laitue de mer et céleri en branche par curiosité, et j’ai beaucoup aimé ! Le céleri branche cru possède une saveur bien affirmée qui ne plaît pourtant pas à tout le monde. Avec l’algue, il apporte beaucoup de fraîcheur. Si décidément vous n’aimez pas ce légume, vous pouvez le remplacer par du fenouil ou même de la pomme, ces ingrédients se mariant également très bien avec les algues. D’ailleurs, pourquoi ne pas tout essayer ensemble ? Les éléments habituels des tartares d’algues seront également les bienvenus : câpres, cornichons coupés en petits cubes, ail, échalote… A vous de jouer !

Enfin, comme l’acidité met très bien en valeur la saveur des algues, j’aime consommer ce tartare avec des légumes lactofermentés, notamment de la choucroute. Mais l’usage veut qu’une tartine de pain de seigle grillée ou une craquotte de sarrasin fasse très bien l’affaire.

La recette : Tartare d’algues zen

Rendement :
  • Pour 2 personnes
Ingrédients :
  • 75 g (= une petite poignée) de laitue de mer fraîche ou conservée au sel
  • 1,5 cuillères à table d’huile d’olive
  • 1,5 cuillères à table d’huile de noix
  • 2 branches de céleri
  • 1,5 à 2,5 cuillères à table de jus de citron, selon l’envie
Méthode :

1. Bien nettoyer la laitue de mer (de son sable ou de son sel) et la découper en lanières.

2. Nettoyer et découper en tronçons les branches de céleri.

3. Placer algues et céleri dans le bol du mixeur.

4. Mixer en ajoutant au fur et à mesure les huiles et le jus de citron.

5. Servir bien frais avec des toasts, dans une assiette de crudités variées.

Plus à propos de :
Avatar
Ôna Maiocco
ona@super-naturelle.com

Ôna Maiocco est une créatrice et auteur culinaire qui s'intéresse à inventer des recettes toujours plus colorées, saines et éthiques. Guidée par son émerveillement pour l'ingrédient végétal, elle cultive la beauté du goût au quotidien à travers son blog et les ateliers de cuisine qu'elle anime à Paris.

5 commentaires
  • Avatar
    Annie
    Publié à 22:00h, 23 avril Répondre

    Bonjour,
    Je suis amatrice d’algues, mais je peine à en trouver des fraîches. Connaitriez-vous des commerces qui en vendent dans le grand Montréal?

    Je vous remercie!

  • Avatar
    Melle Pigut
    Publié à 09:01h, 29 avril Répondre

    Magnifique recette, photos et article, un grand merci !

    C’est amusant, je propose aussi une recette de tartare d’algue ce mois-ci et… je réalise que ça doit être en partie « à cause » d’Ôna Maiocco qui m’a parlé d’algues plusieurs fois le mois dernier, hahaha ! Le plus drôle, c’est que ma recette inclus aussi du céleri. Comme les esprits gourmands se rencontrent !

  • Avatar
    Ôna
    Publié à 17:17h, 08 mai Répondre

    Annie, je suis navrée, je ne peux pas vous donner d’adresse car je suis actuellement de l’autre côté de l’Atlantique !

  • Avatar
    Louise
    Publié à 19:38h, 14 juin Répondre

    Bonjour Ôna! Pourrais-tu me dire ce qu’est une craquotte de sarrasin et quelle est la recette? Merci! Louise

  • Avatar
    Ôna
    Publié à 11:54h, 19 juin Répondre

    Bonjour Louise,

    alors ce que j’appelle des craquottes de sarrasin, ce sont des tartines « toutes prêtes » à l’aspect soufflé, difficiles à reproduire chez soi… voici à quoi ça ressemble http://www.euro-nat.com/minisites/lpdf/index.php J’ignore si cela existe au Québec, tu me diras !

Écrire un commentaire