Le concombre démasqué : recettes de salsa et sorbet à la cardamome

02 sept 2012 par Nathalie Chausseau 4 commentaires Partager Conditions d'utilisation Sorbet concombre coco-cardamome Photos par Nathalie Chausseau Si je vous dis : concombre. À quoi pensez-vous là, tout de suite ? On pense crudités, salades, peut-être jus ou soupe froide, et puis… fini. Le concombre a pourtant de quoi être une star sur nos tablées quotidiennes. Et… gros avantage à ne pas négliger, que l’on soit n’importe où dans l’hémisphère nord, été comme hiver, le concombre est disponible sur les étals de nos épiceries biologiques (ou pas). Et maintenant, si on démasquait ce concombre incognito ? Courge, mais pas cornichon ! Le concombre fait partie de la famille des courges, tout comme le zucchini, le melon et le cornichon qui lui, par contre, est un concombre cueilli avant maturité. C’est aussi un aliment à haute densité minérale, ce qui lui permet d’être exceptionnel à bien des points de vue pour notre santé. Les bienfaits du concombre pour la santé sont réellement nombreux. Ils vont de favoriser la bonne santé de la peau grâce à la silice qu’il contient, à celle des reins, en passant par le système digestif en tant qu’antiparasitaire (grâce aux pépins) et aide à la constipation, entre autres choses. Sa teneur en silicone est garante de la bonne santé de nos os, muscles, cartilages, ligaments et tendons. Il est aussi un des aliments anti-acidité des plus efficaces grâce à sa haute teneur en minéraux alcalinisants. De plus, le concombre contient une enzyme, l’érepsine, qui aide à la digestion des protéines… donc si vous avez tendance à mal digérer vos repas à haute teneur en protéines (BBQ, Noël, etc), le concombre est là pour vous assister. Des bienfaits à le manger tout cru Comme la vitamine C, le potassium et le phosphore qu’il contient sont détruits à la chaleur, il est donc préférable de manger le concombre cru afin de garder et de profiter au maximum ses propriétés nutritives. Ne pas le peler ! Une grande majorité des nutriments sont contenus dans la peau. Si vous n’avez pas de concombres biologiques à vous mettre sous la main, assurez-vous de bien laver la pelure avant de le consommer. De l’audace pour être star de la table En ce début septembre, comme nos étals sont encore remplis de concombres à prix plus qu’abordables, c’est le temps ou jamais de tester et de changer notre registre gourmand habituel pour notre concombre. Si on lui faisait danser une Salsa aux fines herbes du jardin… sans coriandre svp ? Ou encore, une pause fraîcheur en Sorbet lait de coco et cardamome ? Par ici pour une aventure papillaire surprenante ! Salsa aux fines herbes du jardin Salsa aux fines herbes du jardin Ingrédients : 2 tasses de pêches pelées en dés 1 tasse de concombre non-pelé ½ tasse d’oignon rouge en dés 3 c. à soupe de jus de lime frais 1 c. à soupe d’huile d’olive ¼ tasse d’herbes fraîches du jardin ciselées : thym serpolet, basilic, origan et menthe Méthode et préparation : 1. Mélanger le tout dans un grand bol. 2. Laisser macérer au moins 20 minutes le temps que les saveurs se mélangent. 3. Déguster. Sorbet de concombre aromatisé à la cardamome sans sorbetière Sorbet de concombre aromatisé à la cardamome Ingrédients : 2 tasses de concombre non-pelé (environ 1 gros concombre) 50ml de sirop d’érable 50ml de lait de coco crémeux (pas le allégé) 1/2 gousse (grain vert complet) de cardamome* 2 à 4 c. à soupe d’eau si besoin *Attention, la cardamome a un goût très prononcé. Commencez avec une moindre quantité si vous n’êtes pas certain-es de quantité qui vous satisfera. Méthode et préparation : 1. Réduire en purée tous les ingrédients dans un mélangeur (blender). 2. Mettre le mélange dans une assiette creuse. 3. Congeler durant quelques heures. 4. Je vous conseille de « brasser » le sorbet à chaque heure afin qu’il ne devienne pas un bloc compact, et qu’il reste aéré. 5. Déguster ! Nathalie Chausseau nathalie@vertmanature.com Nathalie Chausseau de « Vert Ma Nature » est chroniqueuse et naturopathe spécialiste en alimentation santé et sans gluten. À travers ses ateliers culinaires, articles et vidéos, elle donne des trucs pratico-pratique pour une cuisine santé simple, rapide et toujours saine. Elle démontre, une recette à la fois, que manger santé ce n’est plus « grano », mais totalement gourmand et sexy ! Julie Publié à 13:54h, 06 septembre Répondre Ça a l’air délicieux, j’ai bien hâte de goûter mon premier sorbet au concombre, merci pour cette recette super originale! nathalie Publié à 06:40h, 11 septembre Répondre Tellement surprenant! Mon fils a eu une réserve à cause de la couleur verte (pourtant il boit des smoothies verts?) et de l’odeur de la cardamome, mais une fois qu’il y a goûté, je n’étais plus capable de l’arrêter. Sirop d’érable et cardamome est un mélange qui mérite d’être exploré plus avant. En tout cas, tu ne le regretteras pas. :) Guy Roussel Publié à 06:02h, 15 septembre Répondre J’ai une question pour Mme. Nathalie Chausseau. J’aimerais savoir pourquoi elle encourage une alimentation sans gluten, sans oeufs, sans produits laitiers, sans mais, sans soya et sans arachides. Je comprends à propos des produits laitiers car j’ai lu sur le sujet avec le Docteur Carol Vachon. Je sais aussi qu’il y a beaucoup de gens alergiques au gluten. Je ne comprends pas pour tous les autres. Merci de me l’expliquer. Je vais goûter à vos recettes de concombre. nathalie Publié à 03:38h, 17 septembre Répondre Bonjour Guy, C’est une bonne question! :) Il faut savoir que je n’encourage pas une alimentation sans gluten… à moins que l’on n’y soit allergique. Mes recettes présentées ici pour l’Association s’adressent plus particulièrement à des gens qui ont une problématique de santé axée sur les allergies alimentaires telles que le gluten. Il faut savoir que de façon générale une personne allergique au gluten va vivre durant au minimum la première année de «sevrage» de gluten, le temps que les intestins se replacent, une intolérance passagère à tous les aliments que vous avez mentionnés ci-haut, sans compter la levure (n’importe laquelle: alimentaire, boulangère, etc)! Une bonne partie de ma clientèle est prise avec une gestion alimentaire plutôt compliquée à cause de tous ces «interdits». Mon but est donc de les assister grâce à mes recettes que je présente ici, sur mon blogue et en ateliers culinaires. :) J’espère vous avoir éclairé un peu. Merci de votre commentaire. Écrire un commentaire Connecté en tant que Manger Santé Bio Association. Se déconnecter ? réseaux sociaux

Si je vous dis : concombre. À quoi pensez-vous là, tout de suite ? On pense crudités, salades, peut-être jus ou soupe froide, et puis… fini. Le concombre a pourtant de quoi être une star sur nos tablées quotidiennes.

Et… gros avantage à ne pas négliger, que l’on soit n’importe où dans l’hémisphère nord, été comme hiver, le concombre est disponible sur les étals de nos épiceries biologiques (ou pas).

Et maintenant, si on démasquait ce concombre incognito ?

Courge, mais pas cornichon !

Le concombre fait partie de la famille des courges, tout comme le zucchini, le melon et le cornichon qui lui, par contre, est un concombre cueilli avant maturité. C’est aussi un aliment à haute densité minérale, ce qui lui permet d’être exceptionnel à bien des points de vue pour notre santé.

Les bienfaits du concombre pour la santé sont réellement nombreux. Ils vont de favoriser la bonne santé de la peau grâce à la silice qu’il contient, à celle des reins, en passant par le système digestif en tant qu’antiparasitaire (grâce aux pépins) et aide à la constipation, entre autres choses.

Sa teneur en silicone est garante de la bonne santé de nos os, muscles, cartilages, ligaments et tendons. Il est aussi un des aliments anti-acidité des plus efficaces grâce à sa haute teneur en minéraux alcalinisants.

De plus, le concombre contient une enzyme, l’érepsine, qui aide à la digestion des protéines… donc si vous avez tendance à mal digérer vos repas à haute teneur en protéines (BBQ, Noël, etc), le concombre est là pour vous assister.

Des bienfaits à le manger tout cru

Comme la vitamine C, le potassium et le phosphore qu’il contient sont détruits à la chaleur, il est donc préférable de manger le concombre cru afin de garder et de profiter au maximum ses propriétés nutritives.

Ne pas le peler ! Une grande majorité des nutriments sont contenus dans la peau. Si vous n’avez pas de concombres biologiques à vous mettre sous la main, assurez-vous de bien laver la pelure avant de le consommer.

De l’audace pour être star de la table

En ce début septembre, comme nos étals sont encore remplis de concombres à prix plus qu’abordables, c’est le temps ou jamais de tester et de changer notre registre gourmand habituel pour notre concombre.

Si on lui faisait danser une Salsa aux fines herbes du jardin… sans coriandre svp ? Ou encore, une pause fraîcheur en Sorbet lait de coco et cardamome ? Par ici pour une aventure papillaire surprenante !

Salsa aux fines herbes du jardin

Salsa concombre

Ingrédients :

  • 2 tasses de pêches pelées en dés
  • 1 tasse de concombre non-pelé
  • ½ tasse d’oignon rouge en dés
  • 3 c. à soupe de jus de lime frais
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • ¼ tasse d’herbes fraîches du jardin ciselées : thym serpolet, basilic, origan et menthe

Méthode et préparation :

1. Mélanger le tout dans un grand bol.

2. Laisser macérer au moins 20 minutes le temps que les saveurs se mélangent.

3. Déguster.

Sorbet de concombre aromatisé à la cardamome sans sorbetière

Ingrédients :

  • 2 tasses de concombre non-pelé (environ 1 gros concombre)
  • 50ml de sirop d’érable
  • 50ml de lait de coco crémeux (pas le allégé)
  • 1/2 gousse (grain vert complet) de cardamome*
  • 2 à 4 c. à soupe d’eau si besoin

*Attention, la cardamome a un goût très prononcé. Commencez avec une moindre quantité si vous n’êtes pas certain-es de quantité qui vous satisfera.

Méthode et préparation :

1. Réduire en purée tous les ingrédients dans un mélangeur (blender).

2. Mettre le mélange dans une assiette creuse.

3. Congeler durant quelques heures.

4. Je vous conseille de « brasser » le sorbet à chaque heure afin qu’il ne devienne pas un bloc compact, et qu’il reste aéré.

5. Déguster !

Nathalie Chausseau
nathalie@vertmanature.com

Nathalie Chausseau de « Vert Ma Nature » est chroniqueuse et naturopathe spécialiste en alimentation santé et sans gluten. À travers ses ateliers culinaires, articles et vidéos, elle donne des trucs pratico-pratique pour une cuisine santé simple, rapide et toujours saine. Elle démontre, une recette à la fois, que manger santé ce n’est plus « grano », mais totalement gourmand et sexy !

4 commentaires
  • Julie
    Publié à 13:54h, 06 septembre Répondre

    Ça a l’air délicieux, j’ai bien hâte de goûter mon premier sorbet au concombre, merci pour cette recette super originale!

  • nathalie
    Publié à 06:40h, 11 septembre Répondre

    Tellement surprenant! Mon fils a eu une réserve à cause de la couleur verte (pourtant il boit des smoothies verts?) et de l’odeur de la cardamome, mais une fois qu’il y a goûté, je n’étais plus capable de l’arrêter.
    Sirop d’érable et cardamome est un mélange qui mérite d’être exploré plus avant.
    En tout cas, tu ne le regretteras pas. :)

  • Guy Roussel
    Publié à 06:02h, 15 septembre Répondre

    J’ai une question pour Mme. Nathalie Chausseau. J’aimerais savoir pourquoi elle encourage une alimentation sans gluten, sans oeufs, sans produits laitiers, sans mais, sans soya et sans arachides. Je comprends à propos des produits laitiers car j’ai lu sur le sujet avec le Docteur Carol Vachon. Je sais aussi qu’il y a beaucoup de gens alergiques au gluten. Je ne comprends pas pour tous les autres. Merci de me l’expliquer. Je vais goûter à vos recettes de concombre.

  • nathalie
    Publié à 03:38h, 17 septembre Répondre

    Bonjour Guy,
    C’est une bonne question! :)

    Il faut savoir que je n’encourage pas une alimentation sans gluten… à moins que l’on n’y soit allergique. Mes recettes présentées ici pour l’Association s’adressent plus particulièrement à des gens qui ont une problématique de santé axée sur les allergies alimentaires telles que le gluten.

    Il faut savoir que de façon générale une personne allergique au gluten va vivre durant au minimum la première année de «sevrage» de gluten, le temps que les intestins se replacent, une intolérance passagère à tous les aliments que vous avez mentionnés ci-haut, sans compter la levure (n’importe laquelle: alimentaire, boulangère, etc)!

    Une bonne partie de ma clientèle est prise avec une gestion alimentaire plutôt compliquée à cause de tous ces «interdits». Mon but est donc de les assister grâce à mes recettes que je présente ici, sur mon blogue et en ateliers culinaires. :)

    J’espère vous avoir éclairé un peu.
    Merci de votre commentaire.

Écrire un commentaire