Soupe fraîche d’algues et concombre

Soupe fraîche d’algues et concombre

Voilà un mets idéal pour la saison chaude qui bat son plein. Les saveurs subtiles de cette soupe à la fois douce et légèrement piquante séduiront tout le monde (j’en suis sûre).

D’une fraîcheur incroyable, pleine de vitamines et minéraux, elle a aussi l’étonnante particularité de rassasier très vite. C’est également une excellente manière de manger des algues lorsqu’on n’y est pas habitué.

Alors qu’attendez-vous pour goûtez à cette sympathique soupe froide ? Faites-moi confiance : l’essayer, c’est l’adopter !

Soupe fraîche d’algues et concombre

Rendement :
  • 4 bols
Temps de préparation :
  • 10-15 minutes
Temps de cuisson :
  • 5 minutes
Temps de repos :
  • Une heure au moins si possible
Ingrédients :
  • 1 concombre d’environ 350 g
  • 1,2 l d’eau
  • 70 ml de tamari
  • 50 ml de vinaigre de cidre
  • 15 g de sucre de canne blond
  • 2 gousses d’ail moyennes
  • 2 g d’algue kombu séchée (environ 7-8 cm)
  • 5 g d’algue wakame séchée (environ deux petites branches)
  • 5 g d’algue dulse séchée
  • 1 piment oiseau séché
  • 1 c. à soupe d’huile de sésame
Facultatif :
  • 1 c. à soupe de graines de sésame
  • 1 feuille d’algue nori grillée (à sushis)

Préparation :

1. Éplucher et hacher finement l’ail. Découper chaque algue en petits morceaux à l’aide d’une paire de ciseaux. Découper le piment finement.

2. Préparer un bouillon en faisant cuire 600 ml d’eau avec l’algue kombu, le sucre et l’ail. Porter à ébullition, remuer et laisser cuire deux minutes avant de retirer du feu.

3. Ajouter la sauce soja, le vinaigre, les algues wakamé et dulse, le piment et l’huile, puis laisser refroidir une dizaine de minutes.

4. Pendant ce temps, laver puis découper le concombre en fines lamelles longues de 5 cm au maximum et juste un peu plus épaisses que pour des juliennes.

5. Verser alors 600 ml d’eau froide dans la soupe, mélanger et ajouter le concombre. Laisser macérer pendant au moins une heure au réfrigérateur.

6. Servir très froid. Déposer une portion de soupe, éventuellement un glaçon, parsemer de quelques graines de sésame et accompagner votre soupe d’algue nori grillée bien craquante en lamelles.

Quelques astuces
  • Si vous craignez le piment, remplacez-le par un peu de poivre de votre choix. Et si vous aimez le piment, mais que vous n’avez pas de piment oiseau séché sous la main, il est bien sûr possible de le remplacer par de la poudre de n’importe quel type de piment ou par un piment frais (ce qui est encore plus savoureux).
  • Si vous n’avez pas l’habitude de consommer des algues, vous pouvez commencer par acheter un mélange d’algues en paillettes en petite quantité pour tester cette recette. Si au contraire, vous êtes fana de ces trésors de la mer, ne vous gênez pas pour les utiliser fraîches.
  • Dégustez cette soupe en entrée ou accompagnez-là d’une portion de riz demi-complet pour un repas consistant.
  • Ce mets est encore meilleur le lendemain, n’hésitez donc pas à le préparer bien à l’avance. Il se conserve sans problème quelques jours au réfrigérateur.
Plus à propos de :
,
Melle Pigut
contact@pigut.com

Melle Pigut est une créatrice culinaire auteure de livres de recettes bio et végétales. Grande amoureuse de la vie, elle cumule de multiples passions qui l'inspirent dans sa cuisine inventive et gourmande. Depuis plusieurs années, elle anime également des ateliers très prisés en France où elle enseigne comment sublimer les produits bio de saison. Infos et recettes : cuisine.pigut.com

2 commentaires
  • homer242
    Publié à 07:43h, 27 juin Répondre

    Penser à enlever la peau du concombre !

  • Bernadette GILBERT
    Publié à 07:29h, 09 juillet Répondre

    La cuisine coréenne est assez peu connue et c’est bien dommage ! Cette soupe me paraît merveilleuse et je ne manquerai pas de l’essayer !
    Par contre, je ne suis pas du même avis que « homer242 » concernant l’épluchage du concombre… C’est juste sous la peau que les principes nutritionnels les plus intéressants sont concentrés. Le mieux est de consommer un concombre bio et, si on n’en trouve pas ou qu’on n’a pas les moyens de l’acheter, pensez à le faire tremper 15 minutes dans une bassine d’eau dans laquelle on aura plongé une petite poignée d’argile verte concassée. Celle-ci va absorber à peu près tout ce que le concombre contient de poisons (pesticides)…
    Voir : http://www.cuisine-en-sante.com/mon-geste-environnemental/

Écrire un commentaire