Pain protéiné tomates séchées et romarin sans gluten

Pain protéiné tomates séchées et romarin sans gluten

Du pain maison. N’est-ce pas qu’une maison qui embaume le pain chaud nous donne instantanément la promesse de moments réconfortants, que l’on soit seul ou en famille ? Le pain a cette merveilleuse qualité de nous ramener à l’essentiel, au confort de base de la table.

Le pain est tellement versatile, il accompagne tous nos plats aussi bien salés que sucrés. On peut y mettre tous les ingrédients que l’on veut, fruits et légumes séchés, pestos, fromages, sucres, etc. Un bon pain est une merveille en soi, une joie à regarder, à sentir, et un plaisir sans pareil à manger. On ne s’en lasse jamais.

La simplicité a bien meilleur goût

Un bon pain santé ne devrait pas contenir plus de 3 ingrédients : la farine, l’eau (ou tout autre liquide) et la levure ou la poudre à pâte (poudre levante en Europe). Tous les autres ingrédients seront ajoutés afin de prêter leur caractère au mélange de base du pain.

Les farines protéinées sans gluten

Il n’est pas nécessaire pour faire un bon pain sans gluten de se contenter de farine de riz blanc… qui reste une farine raffinée et peu nutritive. Cuisiner avec des farines raffinées, même sans gluten, va amener les mêmes carences de vitamines et de fibres comme tout produit raffiné.

La diversité de légumineuses et de céréales sans gluten maintenant offertes sous forme de farines est extrêmement encourageante. Elle permet d’apporter de la variété des goûts et textures, mais surtout augmente l’apport nutritionnel. C’est même une façon très discrète d’introduire ou d’ajouter des légumineuses à notre alimentation, que l’on soit allergique au gluten ou pas !

Et parmi les farines sans gluten proposées en magasin, beaucoup proviennent de plantes reconnues comme étant des protéines végétales complètes. Les farines utilisées dans la recette ci-dessous, soit l’amarante, le quinoa et le sarrasin, sont trois céréales (pseudo-céréales) faisant partie de cette catégorie.

Cuisiner sans levure et mesurer les farines sans gluten

Au plan de la boulangerie, la poudre à pâte remplace de façon très efficace la levure. Il faut savoir qu’elle agit en deux temps, soit deux « levées ». La première s’effectue quasi instantanément lorsqu’elle entre en contact avec un liquide. D’où l’importance de laisser reposer le mélange une fois humecté de 5 à 10 minutes. La deuxième levée s’accomplit à la chaleur, lors de la cuisson.

Pour voir mon truc « infaillible » pour mesurer les farines sans gluten, consultez ma recette de muffins sans gluten à la sucrine de Berry et sirop d’érable.

Attention aux sulfites

Si vous souffrez d’une allergie ou intolérance au gluten, il y a fort à parier que vous êtes sensible aux sulfites contenus dans certains fruits séchés. Un bon truc pour reconnaître les fruits séchés ne contenant pas de sulfites est de regarder leur apparence. Plus ils sont moelleux et colorés, plus ils contiennent de sulfites. Par exemple les abricots séchés sans sulfites sont bruns très foncés et non oranges, et ne sont aucunement moelleux.

Le pain de ce jour

J’ai voulu faire en sorte que ce pain soit à la fois facile à faire et riche en protéines. La cuisson se fait sans machine à pain, au four conventionnel, ce qui en simplifie encore plus l’exécution.

Un pain sans gluten cuit au four se réalise avec une facilité inouïe. Une cocotte en fonte est mon « moule » de prédilection, mais on peut aussi bien utiliser du Pyrex, moule en aluminium (tel qu’utilisé pour cette recette), silicone ou T-fal.

La compote de pommes non sucrée permet de limiter la quantité d’huile (ou de corps gras) utilisée en boulangerie de façon générale.

Ce pain se déguste très bien lors d’un repas accompagné de pesto, d’houmous et d’une tapenade, ou encore de tzatziki avec concombres et tomates. Mais dans tous les cas, vous aurez une dose de protéines suffisante pour un repas complet.

Pain protéiné tomates séchées et romarin sans gluten

Recette sans… gluten, produits laitiers, œufs, maïs, soya, arachides et sans levure

Pain protéiné tomates séchées et romarin sans gluten

Ingrédients secs :

  • 1 tasse de farine d’amarante
  • 1 tasse de farine de quinoa
  • 1 tasse de farine de riz brun
  • 1/3 tasse de farine de sarrasin
  • 1 tasse de fécule d’amarante
  • 3 c. à thé de poudre à pâte
  • ½ c. à thé de sel de mer gris
  • 1 ½ c. à soupe de romarin frais émincé
  • 1/3 tasse de tomates séchées en dés (j’utilise celles de Prana)

Ingrédients humides :

  • ¼ tasse de compote de pommes non sucrée
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 ½ tasse d’eau

Méthode et préparation :

1. Mesurer les farines sans gluten en les aérant à l’aide d’un fouet. Il ne faut en aucun cas « taper » les farines sans gluten, à l’instar de la farine de blé.

2. Dans un grand bol, mélanger pendant 5 minutes tous les ingrédients secs à l’aide d’un fouet.

3. Dans un autre bol, mélanger les ingrédients humides.

4. Ajouter les ingrédients humides aux ingrédients secs.

5. Combiner le tout, et laisser reposer 10 minutes. Ceci est nécessaire pour que la poudre à pâte s’active.

6. Préchauffer le four à 350°F (environ 180°C).

7. Huiler le moule à pain.

8. Remplir le moule au ¾.

9. Cuire environ 35-40 minutes (tout dépendant de votre four).

10. Une fois cuit, sortir immédiatement le moule du four.

11. Laisser refroidir le pain dans le moule 5 minutes, pas plus de 10 minutes.

12. Démouler le pain et le laisser refroidir sur une grille afin que l’humidité puisse s’échapper. Ceci est une étape nécessaire à l’obtention d’un pain bien moelleux, cuit et sec à l’intérieur.

13. Attendre que le pain ait suffisamment refroidi avant de le couper afin d’éviter qu’il ne s’effrite.

Vous pouvez aussi faire cette recette sous forme de muffins dans des moules appropriés. Toutes les instructions restent les mêmes, il vous suffit de raccourcir la cuisson d’environ 20 minutes.

Nathalie Chausseau
nathalie@vertmanature.com

Nathalie Chausseau de « Vert Ma Nature » est chroniqueuse et naturopathe spécialiste en alimentation santé et sans gluten. À travers ses ateliers culinaires, articles et vidéos, elle donne des trucs pratico-pratique pour une cuisine santé simple, rapide et toujours saine. Elle démontre, une recette à la fois, que manger santé ce n’est plus « grano », mais totalement gourmand et sexy !

26 commentaires
  • mamapasta
    Publié à 07:42h, 30 mai Répondre

    il a une jolie couleur et de belles bulles ce pain…on mordrait bien directement dedans.

  • Julie
    Publié à 07:49h, 30 mai Répondre

    Végétalien, sans gluten et à base de farines complètes… super! J’essaie très bientôt, merci :)

  • Anelie
    Publié à 08:16h, 30 mai Répondre

    Bonjour! J’aimerai savoir si on peut congeler ce pain? Merci!!

  • nathalie
    Publié à 07:57h, 31 mai Répondre

    @ Mamapasta: Oui absolument! À mordre à pleines dents, et à sentir aussi, car l’odeur du romarin est réellement divine. :)

  • nathalie
    Publié à 08:02h, 31 mai Répondre

    @ Julie: Nutritif et végétalien… Une formule gagnante à tous les coups. Une version crue serait sûrement intéressante! :)

  • nathalie
    Publié à 08:11h, 31 mai Répondre

    @ Anelie: Tout à fait qu’il se congèle!
    Par contre je conseille, et ce, pour tous les pains sans gluten, de le trancher avant la congélation.
    Sinon de le trancher lorsqu’il est encore congelé, mais il y a toujours un risque que le pain s’effrite lors de la coupe.

    Les pains sans gluten se congèlent et décongèlent tout aussi bien que leurs cousins avec gluten. Bonne congélation!

  • Vera Zakher
    Publié à 12:32h, 06 juin Répondre

    Est ce que je peux remplacer la fécule d’amarante par la fécule de tapioca?

  • nathalie
    Publié à 09:42h, 07 juin Répondre

    Absolument Vera. Toutes les fécules sont interchangeables, sauf celle de pomme de terre qu’il vaut mieux utiliser avec modération.
    Bonne boulangerie.

  • Suzanne
    Publié à 19:01h, 17 juin Répondre

    Tu mets ni gomme de guar ou de xanthane dans ton pain ? J’ai toujours vu avec l’une ou l’autre dans mes recettes.

  • Écopicurienne
    Publié à 19:08h, 19 juin Répondre

    Tout à fait ce que je recherchais présentement hmmmmm wowwwww je vais l’essayer très bientôt! Merci!!!

  • nathalie
    Publié à 06:07h, 20 juin Répondre

    @ Écopicurienne: Contente de voir que ce pain t’inspire! Bonne boulange. :)

  • nathalie
    Publié à 16:35h, 27 juin Répondre

    Suzanne: Désolée pour le délai de réponse… il y a eu un petit problème technique.

    Les gommes en boulangerie servent habituellement de «ceinture de sécurité» si je peux dire. En effet, il est très rare de voir s’effriter, lors de la coupe, un pain ou muffin cuisiné avec une des gommes comme liant.

    J’utilise généralement la gomme de guar (la moins allergène des deux gommes) quand je fais des pains que je laisse «lever» plus haut (avec de la levure) que celui présenté dans cette recette-ci, par exemple pour un pain à sandwich.

    Ici, c’est la compote de pommes qui sert de liant au même titre que les gommes (je soupçonne la pectine de donner cet effet-là… sans preuve scientifique à l’appui).

    On peut aussi utiliser les graines de chia ou de lin pour avoir le même effet liant grâce à leurs propriétés gélifiantes.

    J’espère t’avoir éclairé un peu. :)

  • Johanne Filion
    Publié à 10:57h, 19 septembre Répondre

    1) J’ai lu que je pouvais changer la fécule d’amarante par la fécule de tapioca, par quoi puis-je changer la farine d’amarante ? Et est-ce que la fécule de tapioca est la même chose que farine de tapioca ?

    2) Et le romarin, si on prends du séché, quelle est la quantité à employé?

    3) Je voudrais savoir si l’on se sert des mêmes mesures que la compote aux pommes pour remplacer avec les graines de chia dans la recette de pain ?

    Merci de vos réponses car j’ai bien hâte d’essayer votre recette de pain protéiné aux tomates séchées et romarin sans gluten.
    Johanne

  • nathalie
    Publié à 05:18h, 20 septembre Répondre

    Bonjour Johanne,

    1) On peut remplacer la farine d’amarante par une farine (ou un mélange maison) de densité similaire. Je suggère le millet, le maïs ou encore une farine de noix, fèves ou légumineuses.

    2) On rétracte la moitié de la quantité d’herbes fraîches indiquées dans une recette donnée. Ceci nous donne toujours (ou presque) la bonne quantité d’herbes séchées à mettre.

    3) Hmmm… je ne sais pas. Mais à vue de nez, je mettrais 1 c. à thé de graines de chia dans 1/4 de tasse d’eau, et je laisserais gonfler les graines pour obtenir la même texture que la compote de pommes.

    Merci à vous Johanne, et j’espère vous avoir éclairé un peu. :)

  • JoséeFeuille
    Publié à 15:14h, 11 octobre Répondre

    Je l’ai fait mais j’avais pas tout les ingrédient…. j’ai remplacé la farine d’amarante par de la farine de soya, la farine de riz par la celle de Kamut et celle de quinoa pour des flocons (de quinoa)

    Je n’y ai pas goûté encore mais ça sent très bon ! Merci pour les merveilleuse recette !

  • nathalie
    Publié à 11:15h, 05 novembre Répondre

    J’espère que ton pain a été à ton goût Josée. Merci pour ton passage et commentaire. :)

  • ElisabethD
    Publié à 10:12h, 14 août Répondre

    Bonjour,

    Je découvre votre site. Passionnant pour moi qui cuisinais bio depuis toujours et maintenant devant le faire sans gluten ni lait.
    Votre pain me semble particulièrement alléchant.
    Toutefois, qu’est-ce que la poudre à pâte ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement,

  • nathalie
    Publié à 03:32h, 15 août Répondre

    Bonjour ElisabethD,

    La poudre à pâte est l’équivalent de la poudre levante ou levure chimique en Europe. Tout simplement.

    Bonne cuisine sans gluten. :)

  • Manon
    Publié à 07:51h, 13 octobre Répondre

    Bonjour, je suis sur le point de faire le pain. À mon marché d’aliments naturel il n’y avait pas de “fécule d’amarante” est en fait on me dit que c’est de la “fécule de marante”. Est-ce la même chose? Merci beaucoup!

  • nathalie
    Publié à 07:55h, 15 octobre Répondre

    Bonjour Manon,

    Très bonne question. En règle générale, la marante est le nom français de l’arrow-root… Mais certains magasins qui vendent en vrac, font l’erreur de mélanger les deux (amarante et marante) !! Donc, le mieux est de demander au commis ou au gérant.

    La bonne nouvelle ? C’est qu’il n’est pas dommageable d’interchanger les fécules quelles qu’elles soient (sauf celle de pommes de terre) dans les recettes, même sans gluten. :)

    J’espère vous avoir éclairé un petit.
    Bonne cuisson. :)

  • manon leclerc
    Publié à 11:47h, 15 octobre Répondre

    Encore moi! Trop impatiente de tester ce pain et le romarin m’appelait, je n’ai pas attendu ta réponse. J’ai substitué la farine de quinoa par de la farine de sorgho et la fameuse “fécule d’amarante” par de la fécule de “marante”. Résultat : un pain pas mal “blême” loin de la belle couleur dorée de la photo sur le site. Très friable, mais bon au goût, le romarin l’emporte sur le reste! Crois-tu que d’avoir remplacé la farine par une autre et d’avoir employé la fécule de marante joue sur la texture et couleur?? merci beaucoup!

  • Carole
    Publié à 15:07h, 23 octobre Répondre

    Enfin, me suis-je dis, un pain qui n’est pas composé majoritairement de farine de riz, tapioca… J’ai remplacé la foule amarante par fécule pomme de terre… Était-ce la mon erreur? Mon pain était gras cuit, n’a pas levé beaucoup… Je rêve de réussir un pain pour mon fils qui s’entraine, travaille physiquement… Voilà mon autre question : Que manger pour un déjeuner protéine sans lait, sans gluten, sans déshydrateur… Je parcours depuis longtemps différents sites. Mais je ne réussis pas à trouver… Merci pour vos infos et je dois ajouter que j’adore votre site!

  • mary kaye
    Publié à 21:40h, 14 mars Répondre

    Bonjour,

    Un gros merci pour votre recette. Est-ce que je peux savoir par quelle farine je pourrais remplacer la farine de riz brun et sarrasin? Je suis intolérante aux farines de riz, noix, légumineuses et blé …. Merci pour votre réponse.

  • Clara
    Publié à 19:03h, 04 avril Répondre

    Merci pour cette recette! Je n’aurais jamais songé à la compote de pomme comme liant! Je la fais sans les tomates ni le romarin… Le pain parfait pour tartiner!

  • D. Morin
    Publié à 07:56h, 06 mai Répondre

    Bonjour,

    J’aimerais m’assurer qu’il n’y a pas d’erreur dans la quantité de fécule d’amarante. Une tasse me semble énorme.

    Merci.

    Diane

Écrire un commentaire

Lire plus :
Amla
Abécédaire du diabète, A : accepter, antioxydant, amla, aunée, aigremoine

Fermer