Un régime de vie pour sauver sa peau

Un régime de vie pour sauver sa peau

La peau est à la merci de nombreuses attaques de l’extérieur : soleil, froid, sécheresse, microbes, chocs mécaniques et chimiques, etc. Mais c’est sans compter les attaques de l‘intérieur, tout autant sévères, sinon plus. Déjà qu’une alimentation déficiente puisse être désastreuse, pour la peau, nos états d’âme peuvent également être fatals.

Ça se passe sous le couvercle

Il est difficile de traiter durablement la peau de l’extérieur, par des pommades par exemple, si ces soins ne s’accompagnent pas de changements dans les habitudes de vie. Car il faut également traiter le problème à sa source interne.

En général, les effets de l’alimentation sur la peau sont peu spécifiques, mais ils sont bien réels. Par exemple, une réaction allergique à un aliment peut tout aussi bien entraîner de l’acné, de l’eczéma, de l’urticaire, etc.

Le lait transformé vendu en épicerie est un des aliments souvent mentionnés. D’autres facteurs connexes ont une influence, tels le manque d’humidité dans nos résidences en hiver, ou encore l’habitude de trop se savonner en cette période. Il y a possiblement d’autres organes en même temps impliqués.

Les carences, excès, allergies, toxines alimentaires et déchets métaboliques attaquent la peau. On le sait, mais ça s’oublie facilement. Pour se défendre de l’extérieur, la peau doit se construire de l’intérieur avec les multiples nutriments d’aliments sains : vitamines, minéraux, oligo-éléments, antioxydants, fibres alimentaires, etc. La plus grande partie de ceux-ci manque dans les aliments raffinés et transformés: farine et sucre blancs, huiles végétales du commerce, etc.

Ces aliments ne perturbent pas seulement la digestion, mais également l’activité des microbes intestinaux qui encrassent l’organisme de toxines, surtout lorsque nous avons une fourchette trop « généreuse ». Leur préférer des huiles pressées à froid et autres aliments entiers peu ou pas transformés, exempts d’additifs chimiques, que le corps devra s’efforcer d’éliminer, parfois difficilement. N’oublions pas que des ingrédients chimiques alimentaires n’ont pas à être déclarés sur l’étiquette. Manger bio permet d’éviter pesticides et engrais chimiques.

Soigner la peau par les tripes

Les nutriments mentionnés plus haut sont autant d’outils nécessaires au foie dans son travail de détoxication. Car notre machine personnelle doit se nettoyer suite aux excès de table et à la mauvaise alimentation en général qui accroissent la production de toxines digestives. Cela sollicite d’autant plus les organes d’élimination, dits aussi émonctoires, que sont le foie et le tube digestif, les voies respiratoires, les reins et la peau, cette dernière de par sa surface considérable en contact direct avec l’extérieur.

Dans un organisme encrassé, les déchets et toxines se fixent aux fibres de collagène et d’élastine de la peau aux dépens de leur souplesse, par conséquent, de l’apparence de la peau. C’est le processus de la cellulite. À cela peuvent s’ajouter des éruptions cutanées. Si le foie est surchargé, la peau écope obligatoirement. Et ne nous surprenons pas de détecter plus de ces odeurs désagréables qui nous collent à la peau. Une des premières observations faites par ceux ayant suivi une formation en alimentation saine est justement une réduction, parfois importante, des odeurs.

Les pensées négatives attaquent la peau

La santé de la peau est fortement liée aux émotions en bonne partie en perturbant la digestion. Les esthéticiennes en savent quelque chose. Par exemple, à cause du type d’émotions qui les animent, des individus vont réagir à une mauvaise nouvelle par de la diarrhée, parfois en moins de dix minutes : il y a surstimulation de nature émotive du péristaltisme intestinal.

On conçoit bien que la diarrhée irrite la muqueuse digestive. Dans ces circonstances de tensions émotives, l’activité bactérienne dans le côlon est perturbée, selon les recherches, entraînant la production de toxines digestives irritantes. L’organisme entier en sera affecté, avec surcharge du foie. Débordé, une partie de ces toxines prendront le chemin de la peau. Chez les individus animés d’émotions contraires à celles entraînant de la diarrhée, c’est de la constipation qui en résultera selon Dr Netter, dans la section sur les sources psychogènes des troubles digestifs de son manuel d’anatomie, obligatoire à pour tout étudiant en médecine (1). Cela attaque aussi la peau. Soigner sa digestion, c’est sauver sa peau.

Bien plus, avez-vous déjà vécu l’expérience de voir apparaître des éruptions cutanées après quelques jours d’anxiété ? Habituellement, le moment d’apparition de ces irruptions correspond aux symptômes de malaises digestifs tels aigreurs, ballonnements, selles plus molles, etc. Tout simplement, le stress émotif a dérangé la digestion, perturbé l’activité bactérienne intestinale avec production de toxines bactériennes : la muqueuse digestive en est rendue encore plus poreuse aux toxines et bactéries.

Les idées négatives intoxiquent. Le stress et la mauvaise alimentation le font également. Alors, pensez avoir recours à des techniques de détoxication : de temps en temps, faire un jour aux fruits et légumes, ou suivre les dissociations alimentaires (combinaisons alimentaires), d’autres fois utiliser des cures disponibles sur le marché, etc.

L’activité physique est extrêmement salutaire en ce qu’elle active et équilibre tous nos processus… et évacue une bonne partie de nos tensions émotives. Bon appétit, bien dans votre peau !

Références

  • Netter, FH. 1973. Ciba Collection of Medical Illustrations, vol. 3, partie II, p 139.
Plus à propos de :
, ,
Avatar
Dr Carol Vachon
vachoncarol@videotron.ca

Président de l'Association Manger Santé Bio de 1996 à 2000 et auteur du livre « Pour l'amour du bon lait », le Dr Carol Vachon est consultant en nutrition et diffuse des information sur son site Bon Lait.

1 commentaire
  • Avatar
    Lynda Roy
    Publié à 05:43h, 14 mai Répondre

    Entièrement d’accord avec votre article, voilà pourquoi j’ai pris l’habitude de bien manger. Pour ce qui est de la couperose, je n’arrive toujours pas à la contrôler. Auriez-vous une suggestion… Merci à l’avance.

Écrire un commentaire

FORGOT PASSWORD ?
Lost your password? Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.
We do not share your personal details with anyone.