L’éco-attitude à l’Expo Manger Santé et Vivre Vert 2012

L’éco-attitude à l’Expo Manger Santé et Vivre Vert 2012

L’Expo Manger Santé et Vivre Vert poursuit sa mission de sensibilisation et a choisi pour cette année de verdir les assiettes et le mode de vie de nos visiteurs avec son thème : L’éco-attitude… 15 ans déjà !

En 2012, il est grand temps d’élargir le champs du regard que nous portons sur nos choix alimentaires et ainsi faire découvrir aux Québécois et Québécoises le pouvoir de leur fourchette ! Démontrer qu’il est possible et plaisant de cuisiner tout en ayant un impact positif sur notre santé et l’environnement, quel beau défi.

Cuisiner en vert est une action accessible à tous qui regorge de saveurs et ne demande aucun investissement. Penser plus loin que le bout de sa langue n’a jamais été aussi savoureux.

L’éco-attitude, c’est quoi ?

  • S’habituer à se soucier de la provenance des aliments que nous consommons.
  • Se préoccuper du moyen de transport : par camion, bateau ou train ?
  • Manger le moins transformé possible : moins énergivore et plus santé.
  • Cru ou cuit ?
  • Placer des légumes verts dans notre assiette chaque jour, est un geste qui rapporte : antioxydants, chlorophylle, fibres, etc. C’est la potion idéale contre le cancer.
  • Cuisiner et manger moins de viande
  • Cuisiner et manger davantage de légumineuses, de céréales entières et des noix et graines, de véritables conserves naturelles.
  • Choisir des aliments BIO, surtout pour les produits animaux.
  • Manger local, frais et de saison le plus possible.
  • Composter
  • Éviter les OGM
  • Éviter le gaspillage de nourriture (on sait que 30% de la nourriture produite est gaspillée).
  • Cuisiner «vert» pour le plaisir de prendre sa santé en main et de participer à la pérennité de la vie.

Vivre Vert c’est…

  • Marcher et pratiquer des sports de plein air.
  • Réduire sa consommation à la source.
  • Réutiliser – Recycler – Composter.
  • S’interroger sur la provenance des aliments et les conditions de production. Pesticides ? Conditions des travailleurs agricoles ?
  • Acheter local, bio et équitable.
  • Choisir le transport en commun, le vélo, Communauto.
  • Utiliser des produits naturels et biodégradables : cosmétiques, entretien ménager, jardinage
  • Favoriser l’agro-tourisme.

Quelques définitions

Équitable : en référence au commerce équitable dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité pour les travailleurs de par le monde : Amérique du sud, Afrique, Asie, etc. Il est urgent d’exiger des produits certifiés équitables afin de participer au mieux-être de ces populations. Les produits équitables les plus répandus sont le café, le cacao, le thé, le coton, etc. Ouvrons l’œil !

Achat local ou de proximité : Prendre l’habitude d’encourager et de fréquenter les commerces de notre quartier en premier lieu. Cette pratique renforce l’économie locale et diminue la pollution due au transport tout en créant des rapports sociaux de communauté. Ceci prévaut aussi pour les commerçants qui devraient privilégier l’achat provenant des fournisseurs locaux. Il est très important de rechercher les aliments du Québec ou transformés au Québec. Les bénéfices sont nombreux et assurent notre sécurité et notre souveraineté alimentaires.

OGM : Organismes génétiquement modifiés. On craint leurs effets sur la santé humaine, les problèmes de contamination des autres variétés par pollinisation ainsi que les effets sur les insectes, les oiseaux qui mangent les insectes, etc. Ni le Canada, ni le Québec n’exigent l’étiquetage des OGM sur les produits que nous consommons malgré la demande des citoyens.

Les principales cultures OGM sont le maïs, le soya, le canola, le coton. Monsanto, la multi-nationale qui les produit, espère mettre en marché plusieurs autres variétés. Le Canada est l’un des principaux producteurs de canola transgénique. Il est donc important de choisir votre huile de canola BIOlogique pour s’assurer d’éviter les OGM.

Biologique : L’appellation biologique certifie que l’aliment a été cultivé sans engrais chimique et sans pesticide. De nombreux autres critères très stricts s’appliquent pour les différents types de culture et d’élevage ainsi que pour les produits transformés. Au Québec, nous pouvons être rassurés sur la véracité du BIO car nous avons un système très performant de certification et de surveillance de l’utilisation de cette appellation. Pour en savoir plus www.cartv.gouv.qc.ca

Saviez-vous que…

  • Un Américain consomme en moyenne 123 kg de viande par année comparativement à 5 kg pour un Indien.
  • Il faut 7 000 litres d’eau pour produire 100 g de bœuf
  • La population ne réalise pas l’effet cumulatif de certaines de leurs habitudes alimentaires: Ex. Il faut savoir qu’au Canada, la consommation de chips a doublé en 10 ans et qu’en mangeant chaque jour un paquet régulier (35 grammes) de croustilles, l’enfant (ou le parent) ingurgite en une année l’équivalent de cinq litres de mauvais gras !
  • Quelque 42% des adultes du Québec ne font jamais d’activité physique, selon un sondage Léger Marketing.
  • Un enfant devrait faire au moins 90 minutes d’activité physique par jour. Un adulte, 30 à 60 minutes.
  • Pour l’instant, le problème des Canadiens n’est pas l’hyperactivité, mais la sédentarité. De plus en plus. Au début des années 90, le taux de participation dans les sports atteignait presque 80% chez les 15-18 ans, et 45% chez les adultes. En moins de 15 ans, il est tombé sous les 60% chez les ados, et en bas de 30% chez les adultes.
  • L’activité physique réduirait les risques d’une vingtaine de problèmes de santé, dont l’hypertension, le diabète de type 2, les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, l’ostéoporose et certains cancers. Ne pas en faire, c’est se priver de nombreux bienfaits.

Prendre sa santé en main constitue une démarche remplie de belles découvertes et nous souhaitons y contribuer à notre façon et on vous invite à venir nous visiter, découvrir et partager.

Renée Frappier
renee@expomangersante.com

Renée Frappier est auteure, conférencière et présidente-fondatrice des Éditions Maxam et de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert et co-fondatrice de l’Association Manger Santé Bio.

1 commentaire
  • Annick Guenette
    Publié à 08:31h, 03 mars Répondre

    C’est tellement important….

Écrire un commentaire