Spaghetti et patates douces aphrodisiaques

Spaghetti et patates douces aphrodisiaques

Pour beaucoup, le mois de février est le moment idéal pour fêter l’amour et j’avais envie de créer une recette sur ce thème. J’aurai pu proposer des gâteaux pour amoureux ou bien une salade incroyable mais je leur ai préféré un « banal » plat de pâtes. Il y a trois raisons à ce choix…

Premièrement, un célèbre dessin animé mettant en scène l’amour de deux chiens nous a montré à quel point il peut être romantique de déguster un plat de spaghetti à deux, même dans une arrière cours entre des poubelles.

Ensuite, j’ai pensé aux célibataires qui peuvent chercher des plats simples pour fêter le sentiment d’amour entre amis, ou pour célébrer leur amour pour la cuisine seul devant une jolie assiette.

La troisième raison est très simple, mon bien aimé à moi adooore les pâtes…

Il aime, elle aime

Pour lui, c’est un gros plat de spaghetti avec de bonnes patates douces et du bon gras. Pour moi, c’est un joli plat coloré de pâtes légères avec de délicieuses patates douces et leur saveur subtilement sucrée, surmontées d’une marinade envoutante et décoré de salade qui fleur bon le vert. Pour tous, c’est un plat exquis très facile à réaliser et qui peut se déguster en toute occasion.

En réalité, cette recette n’est pas vraiment qu’un « banal » plat de pâtes. Il se trouve qu’il est également attribué aux patates douces ainsi qu’aux différents ingrédients de la marinade des effets aphrodisiaques. Véritables vertus ou effet placebo, peut importe, n’hésitez pas à savourer ce plat avec ceux que vous aimez. Je vous promets que vous vous régalerez, et plus si affinités.

Je vous donne la recette, maintenant à vous de jouer pour faire de cette dégustation un moment magique… même entre des poubelles.

Spaghetti et patates douces aphrodisiaques

Rendement : pour 2 personnes

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients :

  • 200 g de spaghetti de maïs
  • 400 g de patate douce
  • 3 gousses d’ail
  • 1 cm de gingembre frais
  • 4 cuillères à soupe d’huile de noix
  • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • ½ cuillère à café de thym
  • ¼ de cuillère à café de noix de muscade râpée
  • sel & poivre au goût
  • 1 poignée de jeunes pousses de salade

Préparation :

1. Eplucher et couper en petit dés les patates douces. Les cuire avec les gousses d’ail en chemise (avec leur peau) une vingtaine de minutes à la vapeur (alternativement, vous pouvez les cuire à l’eau).

2. Faire cuire les pâtes dans de l’eau salée pendant environ 10 à 20 minutes selon le type de pâtes.

3. Pendant ce temps, peler puis presser (à l’aide d’un presse ail ou d’un extracteur de jus) le gingembre pour en extraire le jus dans un bol. Ajouter le thym, la muscade, le sel, le poivre et les huiles, mélanger et laisser mariner.

4. Réserver les patates douces au chaud lorsqu’elles sont prêtes, mais retirer l’ail.

5. Passer les gousses sous un filet d’eau froide pour les refroidir, puis presser simplement l’ail avec les doigts au dessus de la marinade pour en extraire la pulpe. Bien mélanger cet ail écrasé en purée au reste du contenu du bol.

6. Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter et en déposer une portion dans l’assiette. Ajouter une portion de patates douces, puis recouvrir avec un peu d’huile marinée.

7. Servir chaud et décorer de feuilles de jeunes pousses de salade au choix !

Quelques astuces

  • Les spaghetti de maïs se trouvent dans les magasins d’alimentation naturelle en général dans le rayon « sans gluten », on peut aussi s’en procurer par internet. J’ai choisi des pâtes sans gluten pour que le plat soit plus digeste, afin de ne pas risquer qu’une digestion trop lourde n’annule les effets des aliments aphrodisiaques. Mais vous avez bien sûr la possibilité d’utiliser d’autres sortes de pâtes. Des pâtes de blé toutes simples peuvent très bien convenir, choisissez-les de préférence demi-complète.
  • La quantité gingembre est à adapter selon les goûts et sensibilités de chacun.
  • Ne craignez pas l’ail dans cette recette pour un repas en amoureux. En effet, lorsqu’il est cuit de cette manière, sa saveur devient très douce et vous n’aurez pas de problème de mauvaise haleine.
  • Parce que l’amour peut en fait se fêter tous les jours, sachez qu’il est facile de remanier cette recette en remplaçant la patate douce par des légumes de saison. En ce moment, pensez au brocoli et aux courges, qui se marient divinement bien avec la marinade. Dés de tofu, de tempeh (spécialité indonésienne au soja) ou autre peuvent compléter ce plat en cas de très gros appétit.
Melle Pigut
contact@pigut.com

Melle Pigut est une créatrice culinaire auteure de livres de recettes bio et végétales.
Grande amoureuse de la vie, elle cumule de multiples passions qui l’inspirent dans sa cuisine inventive et gourmande.
Depuis plusieurs années, elle anime également des ateliers très prisés en France où elle enseigne comment sublimer les produits bio de saison.
Infos et recettes : cuisine.pigut.com

2 commentaires
  • Tombouctou
    Publié à 08:23h, 14 février Répondre

    Mon repas de St valentin est déjà prêt, mais, comme tu le dis si bien, il est fortement recommandé de se faire plaisir plus d’une fois par an. Aussi, j’aurai bien vite l’occasion de tester cette marinade qui m’intrigue : je n’ai jamais pensé à mélanger huile de noix et gingembre.

  • Owina
    Publié à 14:46h, 14 février Répondre

    J’ai testé : un bonheur !

    Merci pour cette simple et bonne recette.

    En ce qui me concerne je n’avais pas d’huile de noix, j’ai utilisé l’huile d’olive à la place et j’ai rajouté dans la composition une cuisse de poulet pour deux, cuite avec des oignons. :)

    Moi qui suis débutante en la matière, je suis ravie d’être tombée sur votre recette !

Écrire un commentaire