Les fines herbes à table toute l’année !

Les fines herbes à table toute l’année!

Les fines herbes, avec leur parfum et la beauté de leur feuillage, représentent un des grands plaisirs du jardinier, du cuisinier et du gourmet. Les herbes aromatiques viennent élargir notre horizon culinaire et nous faire découvrir les plaisirs de la table autrement qu’avec le gras et le sucre.

Partageons ici quelques petits trucs pour faire durer le plaisir. Faire pousser des herbes est facile et accessible que vous les cultiviez au jardin ou en pot. La récolte et la conservation le sont tout autant.

Récolte et conservation

Les fines herbes se récoltent durant tout l’été, ceci aide la plante à devenir plus fournie et vous donnera une récolte plus abondante à l’automne. Récoltez (jamais plus de 10 % de la plante) vers le milieu de l’avant-midi, après que la rosée soit entièrement évaporée. L’automne, il sera préférable de récolter tout le plan après plusieurs jours ensoleillés. Selon la plante, différentes méthodes de conservation s’offrent à nous : le séchage, la congélation, dans l’huile ou en poursuivant la culture en pot à l’intérieur.

Le séchage

La majorité des herbes se sèchent très bien. Récoltez les tiges et s’assurez qu’elles sont propres. Les laver (seulement si nécessaire) et bien les essorer. Former de petits bouquets, les attacher et les suspendre dans un endroit sec et aéré et à l’abri de la lumière. Séchez : marjolaine, origan, basilic, sarriette d’été, mélisse, menthe, sauge, les feuilles d’aneth et de fenouil. Il est utile de toujours bien les identifier !

La congélation

Quelques plantes gagnent à être congelées plutôt que séchées. La ciboulette doit être finement ciselée, congelée sur une tôle et placée au congélateur, dans un sac à congélation ou un pot de verre. Elle conserve ainsi sa couleur et un léger arôme. Séchés, l’estragon et le persil perdent trop rapidement leur parfum. Congelez les feuilles tassées dans un sac à congélation ou dans les bacs à glaçons, finement ciselées au couteau ou au robot et recouvertes d’eau et conservez les cubes dans un sac approprié. Vos soupes et vos casseroles s’en réjouiront tout l’hiver.

Dans l’huile…

Au Québec, depuis quelques années, le fameux basilic se retrouve frais toute l’année dans nos épiceries grâce à l’initiative de producteurs ingénieux. Cependant il ne faut pas rater l’abondance de l’automne et s’offrir une belle matinée au jardin ou au marché pour en faire provision et préparer l’irremplaçable pesto! On peut aussi simplement conserver les feuilles fraîches tassées dans un pot d’huile d’olive. Vous n’aurez qu’à agrémenter la vinaigrette. Il est bon de savoir qu’on peut aussi tasser les feuilles dans un sac approprié et les congeler.

Culture à l’intérieur

Quelques vivaces comme le romarin et le thym réussissent bien en pot et nous réjouissent toute l’année. Les mettre en pot ou mieux les cultiver en pot et les rentrer avant les premiers gels, vous aurez ainsi le plaisir de les cueillir au besoin. On peut conserver quelques mois la sauge, le persil et le basilic. Pour toutes ces plantes il faut prévoir des contenants profonds, bien drainés et placés dans un endroit ensoleillé.

Les herbes donnent à nos repas des allures de fête où déguster rime avec arôme !

Renée Frappier
renee@expomangersante.com

Renée Frappier est auteure, conférencière et présidente-fondatrice des Éditions Maxam et de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert et co-fondatrice de l’Association Manger Santé Bio.

2 commentaires
  • France
    Publié à 15:16h, 08 août Répondre

    Comment dois-je couper mon basilic quand je veux l’utiliser? Est-ce que je détache seulement les feuilles ou je coupe les tiges?s Mon but est qu’il repousse pour en avoir à l’année. Même chose pour l’aneth, comment le couper?

  • Denyse Giroux
    Publié à 13:31h, 26 septembre Répondre

    Orégano dans l’huile dans des pots de conserve…

Écrire un commentaire