3 idées pour apprêter la cerise de terre

Des idées pleines d’amour… en cage (ou comment apprêter la cerise de terre)

Pour moi, la cerise de terre c’est un « fortune cookie ». Pas besoin de message, tout est inscrit dans le fruit dans une langue universelle !

C’est ma grand-maman qui me l’a faite découvrir quand j’étais toute petite. Son jardin en était plein. Pendant longtemps j’ai oublié ce fruit et depuis quelques années voilà que mes papilles me le demande, souvenirs de chaleur humaine, d’attention de grand-maman et de confiture hyper sucrée. Aujourd’hui mes parents poursuivent la tradition, leur jardin en est plein !

Au delà de la confiture

Évidemment on peut en faire de la confiture ou de la compote mais il y a tellement plus à faire pour valoriser et aimer la cerise de terre.

Je l’avoue, l’utilisation d’un ingrédient inconnu, ici la cerise de terre, n’est pas nécessairement facile à intégrer à l’alimentation. Autre réalité, la tradition nous a appris à cuisiner l’aliment d’une seule et unique façon rendant difficile de se représenter l’aliment autrement. Comme si notre créativité était figée par l’habitude.

Et bien voici deux trucs que j’ai expérimentés pour stimuler la créativité à partir d’un aliment nouveau ou traditionnel :

  • Le cuisiner et l’agencer par famille d’aliments, ici celle des solanacées.
  • L’intégrer à des aliments de la même couleur, ici le jaune !

La salade familiale

Salade familiale

Je l’écrivais d’ailleurs sur le blogue de « Fait ici, made here » (maintenant hors-ligne), jouer et agencer les aliments par famille permet de créer des mélanges autrement difficile à imaginer. Comme la cerise de terre, la tomate et l’aubergine sont de la même famille, je les ai agencé pour en faire une salade savoureuse.

La salade monochrome, jaune

Salade cerise de terre

Je suis fan et la femme d’un seul légume (à la fois) je le dis souvent. Pour valoriser l’ingrédient aussi bien l’utiliser en solo. Mais parfois j’aime aussi agencer les aliments par couleur, ainsi d’heureux mariages en ressortira.

Dans cette salade pour honorer notre amour en cage, les ingrédients « jaunes » sont utilisés; courgettes jaunes et tomates jaunes. Un heureux mélange. La roquette ou une autre verdure pourra compléter la salade, à votre choix. Et tranchés en tout petits dés vous aurez une divine salsa qui fera danser vos papilles toute la soirée !

Comme vinaigrette : vinaigre balsamique blanc et huile d’olive de première pression à froid. Fleur de sel et poivre frais du moulin. Un brin de ciboulette si le cœur vous en dit ! Voilà. Une jolie salade monochrome, jaune !

Mon sorbet à la cerise de terre et gousse de vanille

Sorbet cerise de terre

Pour les fans de sorbet comme moi vous serai heureux d’apprendre que ce fruit (sans sa cage) se congèle super bien. Alors faites-en des réserves pour en avoir toute l’année !

Si mes deux trucs ne vous disent absolument rien et bien… faites un sorbet !

Ce sorbet je le fais depuis des années. Un must. Même pour ceux qui n’aiment pas la cerise de terre. La cuisson du fruit jumelée à l’ajout de la gousse de vanille fera littéralement craquer tous vos convives avec l’amour en cage ! J’ai d’ailleurs présenté et expliqué ce sorbet à l’émission L’épicerie : voir la recette de sorbet à la cerise.

De l’amour en cage, encore et encore !

Voici d’autres idées pour intégrer la cerise de terre à votre alimentation:

  • Dans un gaspacho de tomates (rouges ou jaunes), elle donnera juste ce qu’il faut de sucre (natuel).
  • Dans les salades de fruits, elle fera sourire parce que nouveau !
  • Dans les pains, muffins et gâteaux.
  • En chutney, sauce et salsa.

Voilà ! Santé… et amour à vous tous chers lecteurs !

Plus à propos de :
,
Avatar
Mariève Savaria
marievesavaria@gmail.com

Maman depuis un peu plus d’un an, prof de cuisine végétalienne à la clinique Renversante, apprentie fermière maraîchère biologique, chef propriétaire du traiteur prêt-à-manger végane Brutalimentation et auteur du blog du même nom. Mariève souhaite aider les parents à simplifier et dédramatiser l’alimentation des bébés et enfants et partager avec un brin d’humour son expérience comme mère presque parfaite et ce, sans aucune prétention. Comme quoi être maman végane c’est faisable et en plus c’est éducatif, amusant, créatif, santé et éthique!

4 commentaires
  • Avatar
    Monique Belleau
    Publié à 15:58h, 06 septembre Répondre

    Bonjour Marieve. Bravo pout ton article sur les cerises de terre. Ces petits fruits si délicieux ont fait partie intégrante de mon enfance en campagne. Encore cette année je vais certes en consommer en saison mais aussi je vais en congeler plusieurs avec « leur cage » de façon individuel sur une assiette puis je vais les placer dans des sacs 24 hres plus tard, comme pour tous les autres petits fruits qui ont le même traitement depuis plusieurs années.

    J’ai encore un sac de l’an passé intact et crois moi les sortir quelques minutes seulement avant de les consommer dans du yaourt où des salades où comme déco (mangeable…) dans une belle assiette avec leurs cages qui restent intactes au congélateur… Alors!!! cela devient un pur délice toute l’année.

  • Avatar
    Michaël Spiek
    Publié à 13:48h, 07 septembre Répondre

    C’est tout à faît mon p’tit fruit-cadeau préféré…Merci pour les bonnes idées. Au plaisir de vous lire…Amichaëlemente

  • Avatar
    Nicole Grosbuis
    Publié à 07:15h, 31 août Répondre

    Dommage que ce petit fruit cadet n’a pas plus de consommateurs, les recettes seraient plus variées! Place à l’imagination!

  • Avatar
    Michelle Bastien
    Publié à 12:19h, 19 octobre Répondre

    Bonjour! J’aimerais savoir s’il est possible de faire de la relish ou de la confiture avec des cerises de terre non mûres? Nous sommes rendus à notre récolte privée en je ne veux pas gaspiller ces beaux petits fruit. Merci à vous.
    Michelle Bastien

Écrire un commentaire

FORGOT PASSWORD ?
Lost your password? Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.
We do not share your personal details with anyone.