Pot-pourri estival pour petites bouches vagabondes

Pot-pourri estival pour petites bouches vagabondes

Selon des études, la supervision parentale des repas protège les enfants contre l’explosion de leur tour de taille. Et les bénéfices santé ne s’arrêtent pas là. Toutefois, pour mieux assurer votre rôle de guide santé, voici des attitudes et quelques trucs culinaires alléchants pouvant attiser vos petites bouches tant à la maison que lors de vos pique-niques.

Le 14 septembre 2005, sous la plume de Fabien Deglise, Le Devoir titre en page A5 : « Obésité: la malbouffe à l’école accusée injustement ? » C’est entre autres ce qu’affirmait Paul Veugelers, de l’Université d’Alberta et Angela Fitzgerald, de l’Université Dalhousie d’Halifax à partir de leur vaste étude sur 4 300 élèves de Nouvelle-Écosse (1).

Ils concluent aussi que la prise du souper autour de la table familiale protégeraient le tour de taille des enfants, alors que le fait de les laisser souper devant la télé les faisait grossir. Enfin, sauter le déjeuner serait fortement « obésogène ». Il semble donc que plus la famille supervise étroitement les repas, moins il y a de surpoids chez les jeunes.

De la part des parents, c’est occuper le terrain avant que les McDo de ce monde ne gèrent la santé de nos enfants. C’est également proposer une alternative aux gâteries que l’industrie bourre de colorants spécifiquement pour attirer le regard des enfants. Justement, l’Union Européenne édictait en 2005 de nouvelles normes plus restrictives à cause de la synergie toxique des mélanges de colorants.

Des oeufs végétaux

Plusieurs connaissent la « salade aux oeufs sans oeufs » faite à base de tofu dont la recette est présentée plus bas sous le nom de « garniture pour sandwich au tofu ». Combien de fois ai-je ainsi fait manger du tofu à mes deux fils à leur insu. Et ils adoraient. Car l’alimentation saine a souvent mauvaise presse chez les élèves et les moqueries fusent, parfois cruelles. Maman et papa auront donc intérêt à pratiquer subtilement l’art de la dissimulation, avant de dévoiler le pot aux roses au moment approprié, la santé valant bien un petit mensonge.

Et, bien cachée entre deux tranches de pain de blé entier (ça, c’est mieux accepté), cette salade s’accompagne facilement de crudités de toutes sortes. Voilà un truc bien pratique que cette «cuidité» pour faire croquer plus de crudités. Privilégiez le soya bio pour éviter de vous retrouver avec des OGM.

Ce sera toujours cela de pris contre la malbouffe. Pour vous aider, vous pourriez leur faire valoir que l’alimentation saine ne disperse pas quantités de contenants et d’emballages dans l’environnement, car les enfants y sont aujourd’hui généralement bien sensibilisés.

Des tonnes de calcium végétal

Le gomashio est un autre truc alimentaire santé. Avec un nom pareil, ça ne peut être qu’asiatique. Il se prépare en rôtissant partiellement des graines de sésame entières avec du sel pour les moudre ensuite. Il faut les choisir entières pour conserver 90% du calcium et autres minéraux qui se situent dans la coque de ces petites graines.

Avec son goût savoureux d’arachide si prisé des enfants, le gomashio agrémentera bien des salades à l’huile, à base de laitue ou de carottes râpées, par exemple. Saupoudré sur le riz, il va faire sourire bien des frimousses.

Attention, débuter tout doucement, les papilles gustatives des enfants étant bien éveillées. C’est souvent la seule façon de se taper le goût d’arachide pour les enfants qui y sont allergiques, mais soyons prudents.

Les enfants sont moins conservateurs que les parents. Cela est bien efficace pour créer l’habitude des crudités chez eux ou l’accentuer, progressivement, avec la possibilité de créer une joyeuse ambiance, les jeunes aimant se moquer de votre lenteur au changement.. Dernier point et non le moindre pour une société où le calcium est si prisé : le gomashio en contient huit fois plus que le lait.

Du pâté déguisé

Le végépâté est une autre cuidité qui s’invite pour favoriser la prise de crudités. Il fait la part belle aux protéines, en particulier la graine de tournesol et la levure alimentaire, ingrédients dont la quantité peut être augmentée aux dépens de la farine de blé entier.

Attention, la levure alimentaire a un goût prononcé! Mais quelle saveur et quelle richesse nutritive avec ses protéines de haute qualité, ses vitamines B et son facteur améliorant le contrôle de la glycémie ! Placé entre deux biscottes conventionnelles, le végépâté sera plus facilement accepté par les enfants, dans un premier temps, s’ils n’y sont pas déjà familiers. Ça n’a pas son pareil pour habituer l’enfant à de nouveaux goûts. Et rien de mieux pour éviter les quolibets des amis.

Mieux, délayez le végépâté à la fourchette avec de l’huile d’olive, de canola ou de tournesol. Quelle merveilleuse sauce salade que vous assaisonnerez d’arômes comme le basilic, la coriandre, etc. Et badigeonnez cette préparation d’un peu de sauce tamari, vinaigre, Bragg, miel, etc. Autre option, saupoudrez votre salade de levure alimentaire ou de gomashio, au goût. Vous venez d’entrer dans une zone inconnue dont vous ne pouvez deviner la suite.

Tant mieux ! Un univers est à votre portée. Mais avant tout, faites l’éducation de vos papilles progressivement : n’y mettez pas toutes ces suggestions ensemble, ce qui risque de donner une masse au goût incontrôlé. Surtout que les papilles gustatives des enfants sont faciles à dérouter.

Un de ces taboulés minéralisant

Bien oui, nous faisons l’erreur d’y mettre trop de féculents (céréales, légumineuses) alors que les Libanais y mettent surtout du persil, 85% environ. Suivez la recette qui suit. Elle déroge de la manière libanaise sur un seul aspect : le persil est émincé moins finement. Ainsi préparé, le taboulé est plus croustillant, plus rapide à préparer et préserve sa fraîcheur plus longtemps. Souvent plus dense, le persil bio coûte parfois moins cher au poids en fin de compte. Une variante est d’y ajouter du concombre tranché mince. Par contre, on ne peut garantir qu’il n’y aura pas de moqueries de la part de leurs amis.

Une surprise si simple toute en douceur

Pour terminer, placez un morceau de noix de Grenoble à l’intérieur d’une date séchée dénoyautée. Sublime délice de simplicité ! Voilà une succulente collation qui saura surprendre tout le monde. Toutefois, au dessert, c’est un peu lourd pour la digestion.

À la longue, vos enfants adopteront ces délices culinaires, d’autant plus que vous les partagerez avec eux en excursion et, bien sûr, à la maison. Proposez-les lorsqu’ils se feront dévorer par la faim… ou par leurs petits écrans (télé, ordi…). Il faudra bien laver le clavier plus souvent, mais vous vous reprendrez un peu en sachant que des aliments sains rendent des enfants plus calmes. Ces recettes font partie des cours de l’alimentation saine du futur que je donne depuis plus de 24 ans à la grandeur du Québec.

Références

  • Veugelers, Paul et Angela Fitzgerald, Prevalence of and risk factors for childhood overweight and obesity. Journal de l’Association médicale canadienne, septembre 2005.
Plus à propos de :
Dr Carol Vachon
vachoncarol@videotron.ca

Président de l'Association Manger Santé Bio de 1996 à 2000 et auteur du livre « Pour l'amour du bon lait », le Dr Carol Vachon est consultant en nutrition et diffuse des information sur son site Bon Lait.

2 commentaires
  • Marie-Jeanne
    Publié à 00:14h, 03 juin Répondre

    Bonsoir M.Carol Vachon j’aime lire vos informations sur les trucs à faire, comme colation ou autres. Le gamashio il y a longtemps que je m’en fais c’est délicieux. Pourquoi ne donneriez-vous pas des cours de cuisine végétarienne au Commensal de Laval ? J’ai suivi le cours mais j’aimerais en connaître davantage… Merci.

  • Monique Belleau
    Publié à 14:03h, 03 juin Répondre

    Bravo pour le gros bon sens!!! Manger est un acte d’Amour envers nous et envers ceux avec qui nous partegeons ce moment… Alors prenons le temps de bien nous nourrir le plus naturellement possible,en étant évidemment en gratitude envers la vie et envers tous les êtres qui tout au long de la chaîne alimentaite apportent leurs contributions à ce geste sacré.
    Bonne appétit du coeur !!!
    Monique Belleau
    Eveilleuse de conscience

Écrire un commentaire