Pistes pour explorer en douceur l’alimentation végétalienne

Pistes pour explorer en douceur l’alimentation végétalienne

Si vous commencez à vous intéresser à l’alimentation végétalienne, il se peut que vous vous sentiez un peu perdu. Vous n’êtes pas sûr par où vous devriez commencer. Ça vous paraît compliqué, vous êtes mélangé.

Je vous rassure tout de suite : c’est tout à fait normal. Un autre point qui peut aussi vous rassurer : c’est temporaire!

Une fois que vous commencerez à explorer l’alimentation végétalienne, vous vous rendrez compte que c’est plus simple que vous le pensez. Vous allez recommencer à avoir des repères, des recettes que vous aimez et du plaisir en cuisine (je vous le souhaite, c’est si important).

Mais… Par où commencer cette exploration? C’est justement le but de cet article. Je veux vous donner des pistes pour vous guider un peu. Lisez-les et commencez graduellement par ce qui vous parle le plus. Allez-y à votre rythme. Comme je le répète souvent, il est mieux, selon moi, de faire des petits pas et des petits changements pour commencer. Ceux-ci s’installeront de façon plus permanente versus le fait de tout changer du jour au lendemain et que cela ne dure que quelque temps.

Mes pistes pour explorer en douceur l’alimentation végétalienne :

Substituer de moitié

Ceci est un bon truc pour introduire de nouveaux aliments végétaliens dans votre vie, mais sans sortir à 100% de votre zone de confort. En quoi ça consiste? En remplaçant la moitié d’un ingrédient, aliment ou recette par un élément végétalien.

Par exemple, vous pourriez remplacer la moitié de votre viande hachée dans du pâté chinois par des lentilles. Vous pourriez faire des muffins qui contiennent des œufs, mais dans lesquelles vous aurez utilisé de la boisson d’amande au lieu du lait. Dans une recette de sauce, vous pourriez essayer de remplacer la crème par de la crème végétale.

Cela vous permet d’expérimenter avec ces nouveaux ingrédients sans que vos recettes soient complètement différentes. Une fois que vous êtes plus à l’aise, essayez de substituer le ¾ et ainsi de suite.

Choisir des objectifs positifs

Pour que le processus soit le plus plaisant possible, fixez-vous des objectifs positifs plutôt que négatifs. Je m’explique : un objectif positif en est un où l’on ajoute un élément nouveau plutôt que de retirer quelque chose. Exemple d’un objectif positif : manger plus de protéines végétales ou encore manger trois repas végétaliens par semaine. Un objectif négatif serait alors de ne plus jamais manger de poulet ou de fromage.

Le principe est qu’il est beaucoup plus facile d’ajouter des éléments à votre routine que d’en retirer. C’est alors plus motivant et le résultat final, quand on y pense, sera le même.

Oser goûter

Vivez cette exploration comme une expérience. Comme quand vous étiez petits et que vous découvriez de la nouveauté.

Aussi, je me permet de vous donner un conseil sur ce point : ne partez pas immédiatement à la recherche d’aliments qui goûteront pareil à ce que vous connaissez déjà (viandes, fromages, etc.). Ceci pourrait créer un stress inutile, voir même de la frustration ou de la déception.

Alimentation végétalienne : chercher de nouvelles saveurs

Je vous suggère plutôt d’adopter un état d’esprit d’explorateur. Osez goûter à de nouvelles saveurs et osez sortir un peu de votre zone de confort culinaire. Le pire qui peut arriver? Que vous n’aimiez pas ça. Le meilleur? Qu’un nouveau monde culinaire de saveurs et de textures s’ouvre à vous!

Je tiens aussi à souligner qu’il est assez impressionnant de constater à quel point les goûts se développent avec le temps. Lorsque je suis devenue végétalienne, il y a plusieurs aliments que je n’aimais vraiment pas moi-même alors que maintenant, je ne peux plus m’en passer.

Découvrir de nouvelles protéines

Oui, essayez le tofu, mais aussi d’autres sources de protéines. Voyez ce que vous aimez, ce qui vous plait moins et testez différentes façons de les apprêter.

Légumineuses : Vous pouvez par exemple les transformer en galettes de hamburger. Vous pouvez aussi ajouter des haricots blancs à votre potage. Ça le rendra hyper crémeux et plus protéiné.

Tempeh : Il est très différent du tofu en termes de saveurs et de texture. Le truc pour diminuer son amertume : le faire bouillir 10 minutes avant de le faire cuire.

Vous pourriez aussi essayer le seitan maison (facile à faire et tellement bon), la protéine végétale texturée, etc.

Il y a tellement plus d’options que seulement du tofu rôti et des légumineuses dans une salade!

En conclusion

Si vous voulez en apprendre plus sur l’alimentation végétalienne, je vous invite à vous procurer mon guide d’introduction. C’est 100% gratuit et je partage d’autres bases essentielles à savoir sur le sujet.

N’oubliez surtout pas : amusez-vous dans ce magnifique processus!

Priscilia Vaillancourt
Priscilia Vaillancourt
contact@profitesen.com

Priscilia est une grande passionnée du monde culinaire, du végétalisme et de l’écologie. Son but : les rendre le plus accessibles possible en simplifiant et en vulgarisant l'information. Elle partage ses trucs, conseils et recettes sur son blogue Profites-en ; un espace sans jugements, sans culpabilité et où on célèbre tous ensemble les petites victoires. Vous souhaitez découvrir ses conseils sur le végétalisme? Procurez-vous gratuitement son guide d’introduction.

Pas de commentaires...

Écrire un commentaire

  • Sign up
Lost your password? Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.