3 plantes médicinales à semer directement au jardin

3 plantes médicinales à semer directement au jardin

Plusieurs plantes médicinales peuvent être installées en semis directs et donner de bonnes récoltes dès la première année. Que ce soit pour vous construire une petite pharmacie naturelle ou tout simplement pour vous entourer de l’énergie de ces magnifiques plantes aux multiples vertus, vous ne regretterez pas d’inviter ces nouvelles amies dans votre jardin!

Plusieurs critères de sélection s’offrent à vous au moment de choisir les plantes médicinales que vous souhaitez cultiver. Seront-elles vivaces ou annuelles? Les cultiverez-vous pour les fleurs ou le feuillage? Ciblent-elles par exemple le système nerveux ou le système digestif? Préférez-vous les grandes plantes ou les petites plantes? Disposez-vous d’un endroit très ensoleillé ou ombragé? Répondre à ces questions vous aidera à cibler les plantes qui vous conviennent et qui pourront bien s’établir chez vous.

Voici donc trois plantes médicinales que nous affectionnons particulièrement et que nous cultivons à chaque année pour leur beauté, leurs parfums et leurs usages thérapeutiques.

La camomille allemande

Matricaria recutita

Camomille allemande | Crédit photo : Le jardin des vie-la-joie

C’est une petite herbacée annuelle de la famille des astéracées qui forme de petits buissons délicats de forme arrondie et de hauteur variable (15 à 60 cm). Les fleurs sont regroupées en capitules formants de petits chapeaux aux pétales blancs et au centre jaune or. L’odeur de la camomille allemande est fruitée, douce et aromatique. Un autre côté agréable est qu’elle se ressème année après année sans être trop envahissante. Discrète, elle apporte joie et délicatesse partout où elle s’installe.

On utilise les fleurs fraîches ou séchées pour les infusions et les fleurs fraîches pour les concentrés liquides dans l’alcool ou le vinaigre. Certaines personnes y incluent aussi le feuillage pour bénéficier de différents principes actifs. Elle a une action antidouleur dans les cas de crampes, coliques, maux de ventre, maux de tête, maux de dents, etc. C’est une des rares plantes que l’on peut administrer aux jeunes enfants (consulter tout de même un thérapeute accrédité avant l’usage).

Conseils de culture :
On sème les graines directement au jardin, en surface, en mai ou en juin (même avant les derniers gels du printemps) et on garde environ 45 cm entre les plants. Les graines apprécient de vivre une petite période de froid avant de commencer à germer lorsque les journées se réchauffent. Avec les années, nous avons développé quelques trucs pour faire un semis plus uniforme. En voilà un : mélanger les minuscules graines avec de la farine ou du sable très fin et semer à la volée. Cela évitera l’agglomération des graines et facilitera le semis.

La mauve sylvestre de Mauritanie

Malva sylvestris var. Mauritania

Mauve sylvestre de Mauritanie | Crédit photo : Le jardin des vie-la-joie

Originaire de l’Europe, de l’Afrique du Nord et de l’ouest de l’Asie, la mauve sylvestre mesure de 1 à 2 mètres de haut, parfois même plus! Elle arbore de très jolies et nombreuses fleurs mauves fuchsia qui se renouvellent chaque jour de juillet à septembre sous le climat du Québec. Elle adore se prélasser sous le soleil en attirant une myriade d’insectes pollinisateurs.

On l’utilise en herboristerie traditionnelle comme plante de choix pour apaiser, cicatriser et protéger la peau et toutes les muqueuses internes du corps. Elle est également légèrement laxative (feuilles et fleurs). Fait cocasse : lors de l’infusion des fleurs, elle donne une magnifique couleur bleue turquoise à la tisane, ce qui rend le moment encore plus magique! Les fleurs comestibles sont douces au goût et donneront une belle touche de couleur et de beauté à vos salades et vos desserts.

Conseils de culture :
À semer en mai ou juin directement au jardin, en plein soleil, à 5 mm de profondeur et en gardant 60 cm entre les plants. Elle demande très peu sur la nature du sol et l’arrosage. Une poignée de compost fera l’affaire! De la semence jusqu’à la germination, nous prenons soin de garder la terre humide (comme pour tous les semis). Une fois qu’elle atteint les 20 cm, nous la laissons à elle- même. Elle se ressème avec joie tout comme cette chère camomille allemande.

Le basilic Sacré ‘Rama’

Ocimum sanctum

Basilic sacré | Crédit photo : Le jardin des vie-la-joie

Un grand coup de coeur au jardin! Largement cultivé en Inde, le basilic sacré est un incontournable dans la pharmacopée ayurvédique. D’une hauteur d’environ 30 cm, de forme trapue et compacte, il vous fera découvrir une autre facette du basilic (son goût n’a rien à voir avec le basilic culinaire)!

Il possède un parfum chaud, tropical et pénétrant. En herboristerie traditionnelle occidentale, il est utilisé comme adaptogène puissant pour réduire le stress, soutenir la digestion, pour les ulcères, les maux de tête, le brouillard mental, la grippe, et plus encore. En Inde, il est considéré depuis plus de 3 000 ans comme une plante des plus puissante et sacrée. Sa consommation quotidienne aiderait à balancer les différents chakras (centres énergétiques) du corps humain. Toutes les parties de la plante sont considérées comme utiles et sacrées (feuilles, fleurs, tiges, graines et racines).

À chaque visite au jardin, c’est un bonheur de se promener près du basilic sacré. Son parfum est vraiment puissant! Lors du séchage, l’extase se continue en embaumant l’air de la maison ; une odeur rafraîchissante, riche et enveloppante.

Conseils de culture :
À semer directement au jardin en mai ou juin après les risques de gels, dans un sol léger et bien drainé. On recouvre légèrement les graines de terre et on laisse 30 cm entre les plants. Plus le sol sera pauvre, plus les arômes thérapeutiques seront présents. Par contre, ne pas négliger l’arrosage lors de la germination de la semence. La plante se ressème parfois d’elle-même et revient l’année suivante ; cela dépend s’il y a un paillis et/ou une couche de neige assez épaisse pour protéger les graines qui auront tombé au sol à la fin de l’été. Vous pouvez également récolter quelques graines à la fin de la saison et les conserver pour l’année suivante.

Pour conclure

Afin d’apprendre à bien connaître les plantes, rien de mieux que de vivre l’expérience de les cultiver pour connecter davantage avec leurs propriétés et leurs personnalités aussi attachantes les unes que les autres!

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur leurs usages, de nombreux ouvrages et références existent et vous pouvez vous référer au besoin à un herboriste thérapeute ou à tout autre professionnel de la santé qualifié.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir au jardin!

Plus à propos de :
Roby et Ariane (Jardin des vie-la-joie)
Roby et Ariane (Le jardin des vie-la-joie)
info@vielajoie.com

La mission du Jardin des vie-la-joie est de produire et distribuer des semences de plantes médicinales, potagères et ornementales issues d’une culture en harmonie avec la nature, sans OGM, sans intrants chimiques et en pollinisation libre. L'entreprise offre donc aux jardiniers, maraîchers, apiculteurs et herboristes une grande variété de semences génétiquement fortes et adaptées au climat québécois afin d'encourager la protection de variétés patrimoniales, la diversité alimentaire, le développement durable et surtout, la santé!

4 commentaires
  • Avatar
    Pierre Louis-Seize
    Publié à 16:56h, 11 mai Répondre

    Merci beaucoup pour le contenu et les conseils de jardinage. Il est invitant d’expérimenter.

  • Avatar
    Marie-Line
    Publié à 22:48h, 14 mai Répondre

    Merci pour ce partage d’informations toujours pertinent. En plus de nous nourrir physiquement, un jardin nous permet de réduire le stress et de reprendre contact avec la nature.

Écrire un commentaire

FORGOT PASSWORD ?
Lost your password? Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.
We do not share your personal details with anyone.