Les atouts santé de l’argousier

Les atouts santé de l'argousier | Association Manger Santé Bio

Utilisées depuis des millénaires dans de nombreuses médecines traditionnelles (la Grèce antique, l’Empire romain, la Mongolie, le Tibet et la Russie), les baies d’argousier ont suscité l’intérêt de la communauté scientifique. En effet, au regard de ses nombreuses qualités, la domestication de l’argousier a pris de l’essor depuis quelques décennies à des fins alimentaires, thérapeutiques et cosmétiques. Ces baies, riches en composés bioactifs, présentent de multiples bienfaits pour la santé. Découvrons toutes les vertus de ces petites baies survitaminées.

L’argousier (Hippophae rhamnoides) est une espèce d’arbrisseau épineux, originaire des zones tempérées d’Europe et d’Asie. Il appartient à la famille des Éléagnacées. Ses fruits (baies) acidulés de couleur orange vif sont comestibles et très nutritifs, exceptionnellement riches en vitamine C. Les baies et les graines sont prioritairement utilisées en médecine traditionnelle sous forme d’huile. Cependant, d’autres structures de la plante (feuilles, racines et écorce) peuvent être exploitées, selon le type de préparation.

L’huile d’argousier, riche en antioxydants, peut être extraite des graines (pépins) ou de la pulpe du fruit par différents procédés1 et posséder alors une composition et une activité antioxydante différente2.

Un fruit riche en nutriments

Outre ses qualités stimulantes et tonifiantes, des études scientifiques ont confirmé la richesse en composés bioactifs des baies de l’argousier3-7. Elles représentent une excellente source en vitamines (A, B1, B2, C, E, F, K et P), en sucres, en phytostérols8, en flavonoïdes9, en anthocyanes10, en caroténoïdes (bêta-carotène et lycopène notamment)11, en acides aminés, ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments comme le fer, le calcium, le cuivre, le phosphore ou encore le magnésium, essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

En outre, ces baies regorgent d’acides gras insaturés essentiels pour l’organisme, dont les oméga-3 (acide alpha linolénique) et oméga-6 (acide linoléique). D’autres acides gras comme les omégas-9 (acide oléique), et surtout oméga-7 (acide palmitoléique)12 sont présents.

Aujourd’hui, le jus d’argousier est très recommandé en phytothérapie grâce à sa forte teneur en vitamines. La baie de l’argousier se transforme également en gelée, confiture, sirop ou compléments alimentaires. Peu caloriques (70 Kcal/100ml), ses apports permettent de rééquilibrer les pertes en minéraux, notamment en magnésium, et refaire le plein d’énergie après la pratique sportive.

Les baies d’argousier réduisent la sensation de fatigue

Envie de faire le plein d’énergie en vitamine C naturelle ? Rien de mieux pour cela que les baies d’argousier.

Outre les vitamines, les oligo-éléments et les sels minéraux, les baies de l’argousier permettent de revitaliser l’organisme et de rebondir en cas de fatigue passagère. Elles sont très riches en vitamine C naturelle biodisponible (de 100 mg à 300 mg en moyenne par 100 g de baies, et jusqu’à 600 mg/100 g pour certaines espèces)4,13.

La vitamine C, antioxydante, va prévenir l’oxydation des cellules et améliorer les réactions de notre système immunitaire pour lutter contre de nombreuses infections. On associe ainsi aux baies de l’argousier une action efficace sur les maux comme la fièvre, les états grippaux, les allergies, un rhume, la fatigue, mais aussi les baisses de tonus. Cette action est notamment liée aux propriétés immunomodulatrices des extraits de cette plante14,15.

À noter que la vitamine C dans l’organisme, outre ses propriétés antioxydantes, contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. Elle favorise également l’absorption du fer contenu dans les végétaux.

Une puissante protection antioxydante

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules de notre corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui génèrent du stress oxydant et qui sont impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

Les baies d’argousier contiennent différents composés antioxydants tels des flavonoïdes (la quercétine, le kaempferol, les catéchines, etc.), des acides phénoliques et du tocophérol (vitamine E), ainsi que de l’acide ascorbique (vitamine C) qui confèrent aux baies d’argousier une activité antioxydante16-21, offrant ainsi une action anti-vieillissement majeure.

Les chercheurs attribuent notamment les propriétés thérapeutiques de cette plante aux antioxydants tels que les oligo-proanthocyanidines (OPC) et aux acides gras qu’elle renferme. Ces OPC ou tanins condensés constituent une famille de composés flavonoïdes antioxydants présents dans de nombreux végétaux et en particulier dans l’argousier.

Diverses études scientifiques ont porté sur les propriétés antioxydantes des OPC22-24, ainsi que sur l’effet positif qu’elles peuvent exercer en cas de dégénérescence rétinienne25 ou de lésions gastriques.

Une action anti-inflammatoire avérée

L’inflammation, lorsqu’elle est chronique, entraîne des dysfonctionnements immunitaires et métaboliques en cascade. La richesse en enzymes et autres composants phytochimiques permet aux baies d’argousier d’agir comme un puissant anti-inflammatoire26-30.

À ce titre, il a été rapporté que des extraits de l’argousier permettent de préserver les niveaux de défenses antioxydantes en cas de stress oxydant31.

Plus spécifiquement, l’isorhamnétine, un flavonoïde, aurait la capacité, à lui seul, de réguler positivement le facteur de transcription nuclear factor erythroid-2-related factor 2 (Nrf2) qui contrôle l’expression des gènes antioxydants32 et d’exercer ainsi une action anti-inflammatoire significative.

Une suppression de la production de cytokines pro-inflammatoires et de l’expression de marqueurs pro-inflammatoires (iNOS, CD40 et COX-2) par inhibition de la voie d’activation de NFκB et de la phosphorylation de p38 MAPK, seraient notamment un autre mécanisme d’action anti-inflammatoire de cette plantes33.

Atouts santé de l'huile d'argousier | Association Manger Santé Bio

Un grand allié de la santé cardiovasculaire

La majorité des études évaluant l’effet des baies d’argousier sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires (tels que la tension artérielle, le cholestérol et le glucose sanguins) ont été réalisées avec des suppléments, de façon à isoler les principes actifs. Globalement, ces recherches démontrent une tendance à faire diminuer les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins34-38. D’où l’effet bénéfique que peut exercer l’argousier en cas de dyslipidémie.

Par ailleurs, une étude clinique a été menée sur l’intérêt d’une supplémentation en huile de baies d’argousier39 sur les facteurs de risques cardiovasculaires, sur l’hypertension et sur la pression sanguine systolique. Pour cela, les chercheurs ont suivi 74 patients atteints d’hypertension et d’hypercholestérolémie, et 32 sujets sains. Ces sujets ont été répartis en deux groupes : le premier groupe recevait une supplémentation en huile de baies d’argousier tandis que le second groupe était supplémenté en huile de tournesol.

Au bout de 30 jours de cure, les chercheurs ont observé des effets bénéfiques chez les personnes supplémentées en huile de baies d’argousier. Cette supplémentation a permis une normalisation de la pression sanguine chez les patients hypertensifs tandis qu’elle semble avoir diminué les taux de cholestérol, de LDL oxydés et de triglycérides sanguins chez les patients présentant une hypercholestérolémie. De plus, cette supplémentation en huile de baies d’argousier pourrait également avoir amélioré le taux d’antioxydants circulants aussi bien chez les sujets sains que chez les personnes hypertendues.

Pour les chercheurs, l’huile de baies d’argousier pourrait être bénéfique pour réduire la dyslipidémie, les risques cardiovasculaires ainsi que l’hypertension.

Dans ces conditions, la consommation régulière de baies d’argousier pourrait alors aider à diminuer les taux de cholestérol et l’hypertension contribuant ainsi à améliorer la santé cardiovasculaire globale.

Aussi, une étude scientifique de 2015 publiée dans Plos One a permis de rendre compte, in vivo, sur des souris transgéniques recevant une diète riche en lipides, de l’effet protecteur de l’isorhamnétine contre le risque d’athérosclérose40. Ce pouvoir antiathérogène avait déjà été rapporté dans une précédente étude34.

Un effet hépatoprotecteur

Un autre aspect de l’argousier est son influence bénéfique sur le foie41-45, cet organe épurateur majeur de l’organisme. La forte concentration d’antioxydants, en particulier l’isorhamnétine, dans les feuilles et les baies de l’argousier, en font un excellent supplément pour protéger votre foie contre les attaques naturelles quotidiennes (oxydation, toxicité, dommages, etc.).

À ce titre, une étude de 2015, publiée dans Journal of Ethnopharmacology a montré que des extraits polysaccharidiques de baies d’argousier exercent un effet anti-inflammatoire43.

Ces extraits ont atténué la régulation à la hausse des marqueurs pro-inflammatoires (TNF-α et IL-1β), induits par le LPS, et ont amélioré les niveaux de défenses antioxydantes (glutathion peroxydase et la superoxyde dismutase (SOD)) qui ont également été significativement réduits par (d-GalN).

De tels effets protecteurs impliqueraient, selon les auteurs de l’étude, une suppression de la voie de signalisation TLR4-NF-κB.

De manière similaire, lors d’une autre étude in vivo de 2017, des chercheurs ont confirmé que des extraits de polysaccharides de baies d’argousier peuvent diminuer significativement la production de marqueurs inflammatoires (iNOS, NO, IL-1β et TNFα) induite par le tétrachlorure de carbone connu pour sa toxicité hépatique. De manière intéressante, dans cette étude, les chercheurs chinois ont également rapporté que ces extraits ont la capacité de restaurer le système antioxydant enzymatique43.

Ainsi, les aspects hépatoprotecteurs d’extraits d’argousier sont particulièrement mis en avant sur ces études et sont associés à leur puissante propriété anti-inflammatoire et antioxydante.

Un potentiel anticancer

Tout comme certaines plantes, riches en principes actifs anti-cancer, les baies d’argousier ont un fort potentiel anticancéreux. Puissant antioxydant, les baies de l’argousier seraient donc un bon complément naturel à intégrer à notre alimentation quotidienne pour prévenir et lutter contre certains cancers, mais elles aideraient aussi à ralentir leur progression. De fait, cette plante est particulièrement efficace dans la protection des cancers du sein, du foie, du poumon, du côlon et du rectum.

Les baies de l’argousier préviendraient ce type de cancer grâce à sa capacité d’inhibition du développement et de la prolifération des cellules cancéreuses notamment en modulant l’expression de protéine du cycle cellulaire, les kinases dépendantes des cyclines (cdk), ce qui induit leur apoptose (mort cellulaire)45.

D’autres études ont montré que des composants antioxydants de l’argousier, comme l’isorhamnétine, ont un effet anticancer contre la croissance de cellules cancéreuses46. Cette activité cytotoxique, pour lutter contre le développement de cellules cancéreuses, a été confirmée, in vitro, sur plusieurs lignées cellulaires cancéreuses humaines (BEL-7402, HT29, MCF-7, MDA-MB-231 etc)47-50. Plusieurs flavonoïdes travailleraient donc en synergie contre les cellules cancéreuses.

De manière intéressante, une étude chinoise parue en 2015, dans Carbohydrate polymeres, a montré le pouvoir cytotoxique, in vitro, d’une pectine, extraite de baies de l’argousier, qui est une protéine qui se lie spécifiquement et de façon réversible à certains glucides, sur une lignée de cellules pulmonaires cancéreuses (LLC)51. Les chercheurs ont révélé, plus spécifiquement, que son pouvoir antitumoral serait notamment médié par son activité immunostimulatrice.

Ainsi, plusieurs études scientifiques ont démontré que les nombreux phytonutriments de l’argousier ont des activités pro-apoptotiques et anti-proliférative, qui permettent de freiner le développement de certains cancers.

Par conséquent, consommées régulièrement, les baies de l’argousier aideraient à prévenir de multiples cancers.

Un bénéfice pour le cerveau ?

Quelques études préliminaires révèlent que des extraits d’argousier pourraient avoir un effet neuroprotecteur53,54,55. Ils protégeraient le cerveau en cas d’hypoxie56 ou d’irradiation57 et auraient des effets bénéfiques sur les troubles neurologiques, notamment grâce à leur richesse en antioxydants et à leur capacité à normaliser les niveaux de neurotransmetteurs.

À ce titre, une étude scientifique de 2012 a permis de rendre compte de l’effet neuroprotecteur d’un extrait éthanolique de feuilles d’Hippophae rhamnoides contre la toxicité et les déficits cognitifs induits par la scopolamine58. Dans cette étude, il a été mis en évidence que cet extrait permettrait notamment d’inhiber l’acétylcholinestérase, la principale enzyme responsable de la dégradation de l’acétylcholine, tout en favorisant la réponse antioxydante des animaux intoxiqués.

Ces résultats devront néanmoins être confirmés sur plusieurs maladies neurodégénératives et permettront de préciser les mécanismes d’action concernés.

Nombreux bénéfices pour la peau


La baie d’argousier, grâce à sa forte teneur en acides gras (oméga-3 et oméga-6), est aussi utilisée pour les soins de la peau. Sous forme de crème ou d’huile, le fruit permet entre autres de traiter les brûlures et cicatriser les plaies et autres blessures cutanées.

En usage externe, cette huile bienfaisante est également utilisée par l’industrie cosmétique pour régénérer la peau et les muqueuses et pour le traitement de certaines dermatites59,60 comme le psoriasis et l’eczéma.

L’huile d’argousier protège, entretient et guérit. Grâce à ses antioxydants, elle convient aux peaux stressées et fatiguées. La vitamine F qu’elle renferme lisse l’épiderme, stimule la régénération cellulaire et ralentit le processus de vieillissement. Enfin, il a été constaté qu’elle avait un effet protecteur contre les ulcères61-63 ainsi que contre les dommages de la radiothérapie64.

Une aide pour lutter contre les infections

L’huile d’argousier est utilisée traditionnellement pour ses propriétés antimicrobiennes et pour le traitement efficace de certaines infections65,18.

Conclusion

Exceptionnellement riches en vitamine C, en divers antioxydants et vitamines, les baies de l’argousier représentent un fruit nutritif par excellence à inclure dans une alimentation saine et équilibrée. Son effet positif pour prévenir les risques de maladies cardiovasculaires, les infections et certains cancers est reconnu. Les résultats préliminaires sur le potentiel neuroprotecteur de cette plante sont encourageants et les études scientifiques se poursuivent pour percer tous les secrets de ces superfruits.

BON À SAVOIR !

Une consommation variée et constante de plusieurs aliments ayant un potentiel préventif ainsi que le maintien d’un mode de vie sain, sont des éléments essentiels pour prévenir le risque de cancer.

IMPORTANT : L’ensemble des informations mentionnées dans cet article n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Notes et références :

* Laboratoire Génie Enzymatique et Cellulaire, FRE 3580 CNRS, Centre de recherche Royallieu, Sorbonne Universités, Université de Technologie de Compiègne, CS 60319, 60203, Compiègne Cedex, France.

Références (PDF)

Plus à propos de :
,
Dr Mounir Belkouch Ph.D
mounir.belkouch@insa-lyon.fr

Biochimiste de formation, Mounir Belkouch est titulaire d’un Doctorat en Neurosciences de l’Université Pierre & Marie Curie de Paris 6. Il a d’abord travaillé sur la maladie d’Alzheimer à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) à Paris. Par la suite, il a occupé un poste d’Attaché Temporaire à l’Education et la Recherche (ATER) en Biochimie dans le laboratoire de Recherche en Cardiovasculaire, Métabolisme, diabétologie et Nutrition (CarMeN) à l’INSA de Lyon. Ses formations pluridisciplinaires lui ont permis d’appréhender la santé selon une approche globale et de se passionner pour le domaine de la nutrition humaine. Il partage ici ses réflexions et sa passion pour la nutrition.

2 commentaires
  • Beaudoin
    Publié à 09:35h, 15 octobre Répondre

    Bonjour, j’aimerais savoir où me procurer des baies d’argousier à Montréal? Merci.

  • dufourg
    Publié à 10:41h, 15 octobre Répondre

    OU acheter l’argousier pour le consommer et sous quelles formes ?
    Merci de votre réponse.

Écrire un commentaire