5 plantes pour tonifier les poumons

Aunée
Vous avez le souffle court, vous souffrez d’asthme ou d’infections respiratoires récurrentes ? Les toniques pulmonaires, parallèlement aux traitements allopathiques, peuvent améliorer grandement et durablement la santé de vos poumons.

Les poumons et le souffle de vie

Le système respiratoire doit filtrer les quelque 8000 litres d’air que l’on respire chaque jour afin de fournir de l’oxygène au sang via les 300 millions d’alvéoles de nos poumons. En médecine traditionnelle indienne, tout aussi bien que chinoise, on considère que les poumons captent l’énergie ambiante pour alimenter nos cellules et qu’ils sont étroitement associés à la santé de la peau ainsi que du système immunitaire.

L’approche tonique

L’approche tonique consiste à renforcer la santé générale et les mécanismes d’autoguérison naturels des organes pour améliorer notre qualité de vie, prévenir les maladies et les aider à disparaître. Les plantes médicinales dites toniques respiratoires ou pulmonaires entretiennent et fortifient les poumons et le système respiratoire en particulier.

Tonique ne signifie pas stimulant : alors que ces derniers sont utilisés ponctuellement pour des effets à court terme, les toniques doivent être employés quotidiennement, quelques semaines à la fois, pour être efficaces. Les toniques procurent des effets progressifs et durables en nourrissant les organes qui leur correspondent.

Comment utiliser les toniques pulmonaires

Les plantes médicinales toniques sont disponibles sous forme séchée, que l’on prépare en infusion à la manière d’un simple thé et que l’on boit à raison d’une à trois tasses par jour, en règle générale.

On les retrouve aussi en suppléments sous diverses formes : concentrés liquides, sirop et parfois capsules. Visitez votre herboristerie spécialisée, votre magasin d’aliment naturel ou même votre pharmacie locale pour les dénicher.

5 plantes toniques du système respiratoire

Aunée, Inula helenium

L’aunée convient aux personnes qui prennent facilement froid l’hiver et dont les poumons sont engorgés. Elle réchauffe le système respiratoire et stimule l’expectoration du mucus. L’aunée améliore le fonctionnement du système immunitaire en faisant circuler davantage la lymphe. D’autre part, son amertume et ses huiles essentielles stimulent la digestion et réduisent les gaz intestinaux.

Utilisation : Bouillir la racine d’aunée une dizaine de minute, à raison d’une ou deux cuillères à thé par tasse d’eau chaude.

Bourrache, Borago officinalis

La bourrache est une plante rafraîchissante qui humidifie les poumons asséchés et irrités. Elle convient moins lorsque les poumons sont obstrués par le mucus mais elle est utile pour ceux et celles qui souffrent de la sécheresse de l’air, souvent causée par le chauffage électrique ou l’air climatisé. La fleur de la bourrache, parce qu’elle est lumineuse, nous rappelle qu’elle soulage les épuisements physiques ou émotionnels ainsi que les états mélancoliques et dépressifs.

Utilisation : Les sommités fleuries de la bourrache sont séchées puis infusées quelques minutes. Deux cuillères à thé par tasse d’eau suffisent.

Astragale, Astragalus membranaceus

L’astragale est une plante réchauffante qui tonifie les poumons et prévient les infections respiratoires. Prise en prévention sur une période de quelques semaines, la racine de cette plante formidable nous renforce contre le stress, le froid et les maladies hivernales. L’astragale agit sur le système immunitaire, allège légèrement la pression sanguine et soutient l’action du cœur. Cependant, elle ne convient pas aux femmes enceintes ni aux personnes présentant des excès de mucus ou dont l’organisme renferme beaucoup de toxines.

Utilisation : Bouillir 10 à 20 g de racines par litre d’eau pendant une quarantaine de minutes et boire régulièrement pendant quelques semaines. La décoction d’astragale constitue une excellente base de soupe, s’intégrant ainsi à votre alimentation.

Hysope, Hyssopus officinalis

L’hysope est une plante à caractère réchauffante et asséchante, ce qui est excellent pour éliminer la goutte au nez et décongestionner les poumons engorgés. Elle est aussi légèrement antiseptique et expectorante.

Son contenu en huiles essentielles favorise la digestion et prévient les gaz intestinaux tout en lui conférant une saveur très légèrement anisée qui agrémente bien les infusions. Les femmes enceintes et les épileptiques devraient éviter les doses significatives d’hysope.

Utilisation : Infuser 1 c. à table de sommités fleuries par tasse d’eau pendant une dizaine de minutes.

Molène, Verbascum thapsus

Cette plante est sans pareille pour renforcer, dilater et régénérer les bronches. Grâce à ses effets émollient et astringent, elle humidifie les muqueuses trop sèches ou les assèche si elles sont trop humides. La molène aide aussi la lymphe à circuler et décongestionne les ganglions, contribuant ainsi à améliorer l’immunité. Il faut l’adopter quelques semaines, car son effet est progressif (bien que spectaculaire pour l’asthme), pour prévenir les bronchites ou pour restaurer les poumons des fumeurs, entre autres.

Utilisation : Infuser 1 c. à table de feuilles séchées par tasse d’eau pendant cinq à dix minutes, en cas d’irritation ou de chatouillement, retirez ses poils microscopiques à l’aide d’un filtre à café.

Écoulements nasaux et congestion

Pour éliminer la goutte au nez ou les sécrétions liquides et abondantes, ajoutez des plantes astringentes telles que les feuilles de framboisier ou les fleurs de sureau, en complément à vos infusions de toniques pulmonaires.

Pour les congestions plus coriaces, le thym, le gingembre ou même la cayenne et le raifort peuvent vous être d’un grand secours pour liquéfier le mucus.

Recette de tisane tonique respiratoire savoureuse

Composition :

  • 2 parts feuilles de molène séchées
  • 1 part thym séché (ou 2 parts de thym frais)
  • 1 part hysope séchée
  • 1 part gingembre frais râpé
  • 1 part bourrache séchée
  • 1/2 part racine de réglisse en poudre (optionnel)

Préparation :

Infusez pendant 10 minutes 1 c. à soupe de ce mélange d’herbes par tasse d’eau bouillante. Buvez-en deux tasses ou plus par jour pour entretenir votre système respiratoire. Si les poils de la molène vous irritent, passez l’infusion à travers un filtre à café.

Références

1. Balch, Phyllis A. Prescription for Herbal Healing, Avery (Penguin Putnam Inc.), New York, É.-U., 2002. 546 p.

2. Gagnon, Caroline et Lanctôt-Bédard, Valérie. Materia Medica, 2004-2005, 2 volumes, 562 p.

3. Wood, Matthew. The Book of Herbal Wisdom, North Atlantic Books, Californie, É.-U., 1997, 580 p.

4. HerbMed

À propos de l'auteur

Jonathan Léger Raymond

Thérapeute en Ayurvéda et herboriste accrédité, Jonathan Léger Raymond est porte parole pour la Guilde des Herboristes du Québec et il se spécialise en Ayurvéda, médecine traditionnelle de l'Inde. Il est également co-fondateur du centre Espace Ayurvéda à Montréal.

Site Web

34 commentaires

  1. Sophie 17 mars 2011,

    Dans votre recette de tisane tonique respiratoire, 1 part égale quelle quantité ?

    Merci de m’éclairer
    Sophie

  2. Author

    En fait, la recette est conçue pour preparer un lot de mélange pour tisanes de la taille de votre choix. Une part pourrait équivaloire 10 g par exemple, ce serait raisonnable.

    Ensuite, vous utilisez 1 c. à table de ce mélange par tasse de tisane. Sinon c’est un peu compliqué de mélanger toutes ces plantes pour une seule c. à table à la fois.

  3. Karen 1 juin 2011,

    Est-ce correct pour un enfant de 10 ans?

  4. Author

    Oui, cette recette est tout à fait correcte pour les enfants. Remarquez que comme n’importe quel aliment, il arrive que des gens réagissent mal, mais l’âge n’est pas un facteur dans ce cas.

  5. J’ai des bronches élargies parceque j’ai beaucoup souffert de bronchite et rhinopharingite allergique. Quelle est la plante la plus efficace ? Merci pour cet article on en a vraiment besoin.

  6. Benazzi 15 avril 2012,

    S’il vous plait, je suis intéressé par ces plantes. Je suis à Québec et j’aimerais savoir où je pourrais les acheter ? Merci!

  7. Zerdali 17 avril 2012,

    Salut, moi je suis du Maroc (ville d’Oujda) et au Québec aussi et je veux savoir où je peux trouver ces plantes, merci.

  8. Author

    @ Amel : la molène je crois serait indiquée dans ce cas.
    @ Benazzi & Zerdali : Dans un Rachelle-Béry ou un Tau à Québec, ou bien commandez depuis les herboristeries à Montréal, l’Alchimiste en herbes, la Bottine aux herbes, le Carrefour Santé, etc. Les herboristeries vendent aussi en vrac, ce qui revient moins cher, parfois même après le coût de l’envoi postal.

  9. Bonjour, j’ai 24 ans et je fume depuis deux ans. Je sens que mes poumons se fatiguent. Je jouais au basket mais j’ai arrêté parce que je manque de souffle. À votre avis, quelle plante dois je prendre pour avoir moins envie de fumer et aider mes poumons à retrouver leur force? Merci…

  10. Author

    @Umu : Prenez de la molène, en tisane ou en extrait liquide, disponible dans les magasins de produits naturels et les herboristeries. Continuez à raison de 2 ou 3 doses par jour pendant 2 mois au moins et vous verrez une grande différence.

  11. Merci. Je vais m’y mettre! A bientôt pour les résultats de ce traitement!

  12. ruhlmann 1 août 2012,

    Mon mari a la sarcoîdose. Est ce que vous savez si votre tisane pourrait avoir un effet positif sur les nodules qui se trouvent dans ses poumons ? Connaissez vous un patient atteint de cette maladie, qui aurait essayé ce traitement ?
    Merci pour votre réponse
    Mme Ruhlmann

  13. Author

    @ Mme Ruhlmann : La molène semble bien indiquée pour faire partie d’un traitement de la sarcoïdose. Néanmoins, il est préférable d’avoir un traitement complet et personnalisé suivi par un herboriste pour aborder ce genre de problème. Plus de recherches seraient nécessaire, mais il existe peu de données scientifiques sur ce genre de choses. Contactez-moi pour un rendez-vous si vous désirez en savoir plus.

  14. asthmatique x 2 ans , Est-ce que la molène interfère avec les pompes ou vice versa? Sur une période de combien de temps doit on prendre la teinture -mère de molène . Combien de gttes de teinture mère et à quel fréquence ? Combien de temps avant de voir un résultat? Merci

  15. Author

    @boheme : Non, la molène n’interfère pas avec les pompes, et la dose dépend de la concentration du produit (voir la posologie du fabricant et n’hésitez pas à la dépasser un peu). On parle de traitements sur 1 à 2 mois, qu’il faut parfois répéter. Les résultats varient mais la majorité des bénéfices se font sentir après 2-3 semaines.

  16. Sur cette page, on mentionne d’utiliser les toniques quelques semaines à la fois. Donc, faut-il arrêter quelques semaines et reprendre? Si oui, arrêter combien de semaine pour combien de semaine de prise. Si le traitement est de un à deux mois?
    Et si l’on peut répéter le traitement, on peut le reprendre après combien de temps après la fin du premier, Merci encore.

  17. Michelle 22 août 2012,

    Bonjour! J’aimerais avoir votre opinion pour guérir une sarcoidose pulmonaire?

  18. Author

    @Boheme : Il n’y a pas d’indication précise, cela dépend de la sévérité et de la chronicité du problème à résoudre. Observez et jugez par vous-même. Dans plusieurs cas, 2 mois de traitements suivis d’un mois de pause serait raisonnable.

  19. Author

    @Michelle : Je vous recommande d’aller chercher un protocole précis en consultation avec un herboriste, cela demande une attention et un travail particulier et des conseils qui diffèrent selon les personnes. Vous pouvez toujours consulter ma page de services sur Projet en vie.com

  20. Patrick 26 août 2012,

    Je possède plus de 100 herbes et je fabrique aussi des gélules,j’ai également une section d’herbes à fumer. J’habite au Québec, mais je fait la livraison partout dans le monde.

  21. Bonjour, merci pour les astuces c’est très intéressant. Mon problème c’est que ma bronche gauche et très grosse et m’empêche de respirer normalement. Qu’est ce qu’il me faut ? Merci bcp

  22. TIAM CT 5 octobre 2012,

    Bonjour! Je souffre d’EMPHYSEME et des problèmes dans l’effort. J’ai été entubé il y a un an suite une crise très aigue. J’étais un gros fumeur mais depuis un an je ne fume plus. Je m’essouffle très très vite et je ne peux pas marcher plus de 100 m sans m’arrêter pour reprendre du souffle. Je vois que la MOLÈNE semble pouvoir m’aider un peu et je l’ai commandé. Mais pouvez-vous me proposer quelque chose en plus qui pourrait réellement me soulager tant soit peu! Merci!

  23. Bonjour j’ai mes poumons qui sont pris, ils n’y a que du mucus. Je voudrais libérer mes poumons de ses surcharges de muqueuses inutiles, vu que je fûme, pour que je puisse dégager mes poumons et respirer pleinement. Est-ce que l’huile essentielle de molène peut me convenir sous cette forme préparatoire ??? En vous remerciant de m’avoir lue ;) Au plaisir de lire votre reponse !.

  24. Madeleine Lamarre 14 novembre 2012,

    Bonjour Jonathan, merci pour ce bel article. J’ai tendance à tousser forcé à cause de mucus collant dans mes voies respiratoires. Ceci me cause des douleurs aux côtes tellement je tousse des fois. J’ai essayé plus plantes chinoises jusqu’à maintenant, mais sans trop de succès. Quelle serait la meilleure plante selon vous pour aider à faire décoller le mucus.

  25. Author

    @Madeleine : L’aunée et le thym décollent assez efficacement le mucus mais la myrrhe et le raifort sont supérieure en tant qu’expectorant-stimulant.

  26. goullier alain 23 novembre 2012,

    Bonjour Jonathan. J’ai les alvéoles des poumons qui marchent pas bien. J’ai des difficultés à respirer et des quintes de tous parfois à avoir mal à la tête et sa râle à l’intérieur. Il paraît que ça vient des cigarettes et en plus j’ai fait des ramonages de cheminées. Quel traitement me conseillez-vous ?

  27. Allo. Ma fille de 6 ans fait des pneunomonies souvent. Que puis-je lui donner pour renforcer ses poumons et surtout évacuer ses mucoses. Merci d’avance….

  28. Hello. Je souffre de toux et j’ai du mal a respirer. Après un cancer du sein métastasée poumon et foie, j’ai arrêté moi même la chimio et je suis sous hormonotérapies, que puis-je prendre comme tisane, merci de me répondre.

  29. Bonjour,
    Merci pour cet article Jonathan. Depuis 2 ans ma mère souffre d’une pneumopathie interstitiel diffuse avec bronchiolite. Sous corticoïdes et immunosuppresseurs, elle est toujours fatiguée et se plaint de douleurs pulmonaire. SVP quelles sont les plantes qui pourrait la soigner ?

  30. Author

    @Lina : Votre mère doit être suivie en consultation, on ne peut pas résumer la solution à son problème en 2-3 lignes, sa situation nécessite des moyens élaborés et quelques précautions…

  31. Bonjour, je suis enceinte de plusieurs mois et je suis asthmatique est ce que je peux prendre du molene sans risque merci beaucoup

  32. Author

    @Fuster : les femmes enceintes peuvent boire des tisanes de molène sans problème, c’est aussi approuvé par Santé Canada.

  33. Bonjour Jonathan,
    Fumeur depuis l’âge de 14 ans… 46 ans aujourd hui. Auriez vous un conseil a me donner pour protéger mes Ppoumons efficacement ? Avec tous mes remerciements par avance. Cyril

  34. Bonjour, je vous ecris car ma maman de 67 ans a une fibrose pulmonaire et elle tousse énormement elle a le bout des doigts violet. Avez-vous qq chose à me proposer car elle souffre beaucoup, nous ne connaissons pas le temps de vie qu’elle a, mais d’après les médecins entre 2 et 5 ans ca fait 4 ans qu’elle a cette maladie. Merci de nous répondre SVP.