Comment faire ses germinations et ses pousses

Comment faire ses germinations et ses pousses

Pour renforcer le système immunitaire, augmenter la vitalité et perdre du poids, faire sa propre germination, c’est super simple.

Voici donc la technique de base, à la portée de tout le monde (jeunes et encore jeunes) pour réussir à faire germer luzerne et compagnie.

Germination en pot

Matériel requis :

  • Un grand pot à large ouverture
  • Un morceau de moustiquaire ou de tissu mousseline (ne pas utiliser du moustiquaire pour les fenêtres car il contient des métaux lourds pour le protéger des rayons UV)
  • Un endroit à la lumière indirecte
  • De l’eau tiède, de l’air et… des graines !

Méthode :

1. Choisir vos grains : céréales ou légumineuses ou graines.

2. Trier, si la grosseur le permet, pour enlever les grains endommagés.

3. Couvrir entièrement le fond du pot de 3 à 4 épaisseurs de grains.

4. Fixer votre moustiquaire sur l’ouverture du pot à l’aide d’un élastique.

5. Laver soigneusement à l’eau tiède et égoutter.

6. Faire tremper dans trois fois le volume d’eau tiède toute une nuit.

7. Le matin, vider l’eau de trempage, bien rincer à l’eau tiède et égoutter PARFAITEMENT.

8. Placer votre pot incliné à 45 degrés pour favoriser l’égouttement.

9. Recouvrir votre pot d’un linge en laissant l’ouverture libre pour favoriser la circulation d’air.

10. Rincer 2 fois par jour, matin et soir. C’est simple comme bonjour !

11. Aussitôt que les deux petites feuilles sont apparues (luzerne), vous pouvez découvrir votre pot et le placer à la lumière indirecte pour permettre à la chlorophylle de se développer.

12. Lors du rinçage, il est conseillé d’enlever avec la main les écorces qui flottent ou qui restent au fond et ainsi nettoyer votre luzerne qui deviendra croustillante et qui se conservera mieux.

13. Les germes de luzerne sont prêts après 5 jours environ.

Fournisseurs de germoirs

Je vous ai expliqué comment procéder avec un pot qu’on a sous la main. Il existe aussi des germoirs, conçus et fabriqués ici, qui facilite le processus de germination à domicile. Il s’agit du pot Bio Germe vendu dans les magasins d’alimentation naturelle et du contenant de Passion Santé utile pour la germination, les pousses et la fabrication du tofu. Aussi les germoirs JFN du Petit Centre d’Art qui se vendent par internet.

Également, on peut faire notre germination de façon entièrement automatique avec le nouveau germoir Easygreen disponible chez Alimentation vivante Jalinis.

Les pousses

Pousses

On vient de voir comment faire germer nos grains, passons maintenant à l’étape suivante où le petit germe devient une jeune pousse.

C’est archi-simple de les cultiver sur terreau ou de façon hydroponique. Les plus populaires demeurent les pousses de tournesol, de sarrasin et l’herbe de blé. Cependant, outre ces 3 variétés, se rappeler que nous pouvons faire germer et pousser presque tout : pois verts entiers, seigle, ail, lentilles, etc.

Avantages des pousses

  • Fraîcheur : elles sont récoltées et consommées aussitôt si c’est vous qui les avez cultivées.
  • Elles sont exemptes d’engrais chimiques et de résidus de pesticides.
  • Faciles à faire pousser soi-même et si plaisant, un vrai jardin d’intérieur !
  • Elles représentent une source de vitamines, de minéraux, de fibres et de chlorophylle. En prime, d’autres substances protectrices qui ne se retrouvent qu’à cette étape de la croissance.
  • On peut produire des pousses autant sur terreau que de façon hydroponique.

Pousses sur terreau, méthode :

1. Choisir les graines de tournesol non décortiquées (noires), les grains de sarrasin entiers avec leur écorce noire et jardiner dans la maison.

2. Faites tremper 250mL (1t.) de graines de tournesol toute une nuit dans un pot.

3. Égouttez et laissez germer les graines à l’obscurité durant 12 heures ou jusqu’à ce qu’un petit germe apparaisse.

4. Prendre un cabaret de cafétéria ou un contenant pour les semis.

5. Étendre un pouce de terreau et le saturer d’eau.

6. Semer les graines serrées et sans chevauchement.

7. Recouvrir avec un autre plateau pour conserver l’humidité. Après 2 ou 3 jours, lorsque les petites pousses auront atteint 3 à 5 cm (1 à 2 po) de haut, ils pourront poursuivre leur croissance à la lumière.

8. Découvrir les jeunes pousses et les placer à la lumière indirecte. Arroser au besoin seulement si le terreau semble très sec.

9. Le tournesol est prêt lorsque les écorces noires sont majoritairement tombées et que leurs deux premières feuilles sont très vertes (8 à 12 jours). Très facile, n’est-ce pas ?

Pousses hydroponiques sans terreau, méthode :

Pour les personnes que la terre rebute, sachez que vous pouvez faire vos pousses autrement. Point besoin de terre, les pousses requièrent seulement de l’humidité car à ce stade la pousse se développe entièrement à partir de sa graine.

1. Placer serrés et sans chevauchement des graines ou grains rincés dans un grand contenant tel un contenant pour les semis. Utiliser tout contenant perforé qui peut se placer dans un autre contenant non perforé capable de retenir l’eau.

2. Recouvrir les graines d’eau tiède pour la nuit.

3. Le matin égoutter l’eau, rincer et replacer le contenant perforé dans l’autre.

4. Répéter 2 fois par jour matin et soir.

5. Le germe va se pointer rapidement. Lorsque les racines auront traverser les perforations de votre contenant, ajoutez de l’eau dans le contenant du dessous et regardez vos pousses grandir sous vos yeux.

6. Ajouter de l’eau dans le contenant du dessous au besoin.

Vivement les pousses !

Gage de fraîcheur et de vitalité par excellence, elles sont offertes depuis de nombreuses années dans les magasins d’aliments naturels et dans plusieurs restaurants. Plus vite vous les intégrerez à votre menu, plus vous en retirerez tous les bienfaits…et quel plaisir !

Mangez pousses et germinations dans vos sandwiches, votre salade, votre jus ou votre potage. Un plus exceptionnel pour la santé. Pas plus compliqué que cela !

Plus à propos de :
, ,
Renée Frappier
renee@expomangersante.com

Renée Frappier est auteure, conférencière et présidente-fondatrice des Éditions Maxam et de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert et co-fondatrice de l’Association Manger Santé Bio.

44 commentaires
  • Lynda Roy
    Publié à 12:31h, 08 février Répondre

    bonjour, j’aime beaucoup vos articles qui m’incite à faire de plus en plus attention à ce que je mange et ce que je fais manger aux miens. Une petite question au sujet de la germinaiton où puis-je me procurer des graines pour les de tournesol, de sarrasin et l’herbe de blé. J’ai tenté l’expérience avec les fèves de Mung et j’ai bien aimé alors j’aimerais varier. Merci pour la réponse, Lynda

  • Madeleine
    Publié à 00:16h, 13 février Répondre

    Bonjour Lynda,
    Les graines de tournesol, de sarrasin ainsi que des mélanges à germer sont disponibles dans la plupart des épiceries « santé » : Tau, Avril, Rachel-Bery et autres détaillants indépendants du genre dans votre secteur. Pour ma part, j’utilise les grains de marque « Moissonnerie du pays » et « Mumm’s », que j’ai trouvés au fil de mes excursions dans différents marchés d’alimentation « santé ». À Montréal, le Club Organic est pas mal LA référence pour les germinations. On y retrouve des grains à germer, et aussi tout le nécessaire (germoirs, terreau, etc…)

  • Ariane
    Publié à 23:09h, 21 février Répondre

    Allo! Je voulais mentionner que parfois quand on enlève le cabaret qui recouvrait nos graines sur terreau (après 2-3 jours), il peut y avoir de la mousse blanche. Ce n’est pas nécessairement du moisi mais des radicelles qui se forment pour capter l’humidité environnante, les graines ont soif. Mais des fois oui, c’est du moisi.
    Bonne culture! – Ariane d’Arc

    • Annie
      Publié à 11:14h, 15 mars Répondre

      Comment peut-on faire la différence entre le moisi et le radicelle ? Qu’est-ce qui fait qu’il y a du moisi ? Trop de chaleur ?

  • Annick Guenette
    Publié à 18:01h, 09 avril Répondre

    Bonjour! Les germoirs ont vraiment changé ma vie! Frais, santé, bio, pour les aromates, les céréales, les légumineuses, c’est une vraie merveille!!!!

  • Sylvie
    Publié à 17:32h, 15 décembre Répondre

    Quel est l’endroit pour suivre des cours sur les pousses et germinations ? Ou bien est-il facile de les faire seule à la maison ?

  • Madeleine
    Publié à 09:02h, 03 mai Répondre

    Je prépare des germinations depuis plusieurs mois. Je les rince 2 à 3 fois par jour et certaines deviennent brunes après quelques jours? Ex. les germinations de tournesol, fèves Mung…Pourquoi? Merci.

  • René De Beaumarchais
    Publié à 00:07h, 09 mai Répondre

    Moi aussi, je me suis mis à faire germer des graines, sur les recommendations de l’auteur santé, Andrew Saul. C’est vraiment cool de les faire pousser chez soi pis avoir sous la main des produits frais. J’ai 14 pots-maçons en rotation, comme ça, j’ai chaque jour 2 bocaux pleins prêt à manger!

    J’ai emailé la boss des produits Mumms et elle m’a dit que c’est ok de mélanger différentes graines dans un même pot! Elle dit que les graines poussent même mieux. Elle dit qu’il faut seulement s’assurer que les graines poussent toutes dans le même délai ie luzerne avec trèfle, pas luzerne et tournesol, etc.

    Merci pour la plogue du Club Organic sur Frontenac, j’connaissais pas c’te magasin-là avant. J’irai définitivement faire un tour.

  • Line
    Publié à 07:15h, 08 juillet Répondre

    Pour répondre à la personne qui cherchait un endroit où on donne un cours sur la germination et les pousses. Au Club Organic, le premier samedi du mois de 9h30 à midi 30, on en donne un au coût de 55$. Par la suite vous pouvez traverser dans l’épicerie et vous avez un rabais sur les graines, les pots etc.

    J’ai acheté des graines de bette à carde. Est-ce que quelqu’un en a déjà fait? Faut les faire en pot ou sur terreau? On les mange lorsq’elles mesurent combien de centimètres? Merci

  • June
    Publié à 11:16h, 30 octobre Répondre

    Je fais des germinations depuis un bon bout de temps et je remarque que souvent il se forme du moisi est ce dangereux de les consommer?
    Et pourquoi cette moissisure?
    Peut être je ne les consommes pas assez rapidement.????

    • Valérie
      Publié à 16:10h, 25 juillet Répondre

      Moi quand la germination est à mon goût je met un couvercle et range au frigo!

  • Frédérique
    Publié à 14:38h, 24 février Répondre

    Alors que je magasinais un germoir, je me suis rendue compte que tous les germoirs sur le marché sont fabriqués à base de matière plastique et sont plutôt ennuyeux dans leur design. Je suis céramiste et je tiens à produire des objets qui ne sont pas seulement utiles, mais qui ont aussi un design élégant qui ajoute de la valeur à un comptoir ou une table. Avec cet état d’esprit, je me mets à consulter une amie qui produit ses propres germes depuis plusieurs années. Voilà comment le germoir de céramique apparaît ! J’aimerais vous le proposer en consultant le site : http://www.germoirceramique.com Au plaisir. Frédérique Bonmatin, céramiste
    

    • Suzie
      Publié à 17:31h, 24 avril Répondre

      Vos produits sont super interagissant, quant je serai déménagé à St-Hilaire j’irai vous voir.. Suzie

  • Serge Allie
    Publié à 20:37h, 07 mars Répondre

    Pour la germination en pot, vous ne donnez pas d’exemples de graines. « céréales ou légumineuses ou graines ». C’est très vaste et flou en même temps.

    On connait tous la luzerne.

    Avez-vous d’autres exemples de graines qui se prêtent bien à ce traitement?

    Merci

  • Isabelle
    Publié à 20:47h, 07 mars Répondre

    Bonjour,

    Je vous félicite pour votre site, je suis très heureuse d’avoir accès à vos conseils.

    Je débute la germination de différentes pousses et je remarque qu’il est précisé sur les emballages de germes par la compagnie W.H.Perron: « Il est important de ne pas laisser semences tremper dans l’eau. »

    J’aimerais connaître votre avis, pourquoi recommandez-vous le trempage une nuit et pourquoi, selon-vous, cette compagnie mentionne cette notice? Merci d’avance!

  • Mario Denis
    Publié à 20:00h, 13 mars Répondre

    Je découvre les germinations et j’adore. J’ai acheté chez Tau un mélange à germer et c’est absolument délicieux. Je suis aussi passé chez Organic sur Frontenac, choix éblouissant… Je trouve les grains et graines organiques très dispendieuses. Pourrais-je utiliser les semences de jardinage ????

  • suzanne tardif
    Publié à 10:11h, 07 avril Répondre

    Où puis-je trouver les graines dans la région de Vaudreuil ?

  • Stelloup
    Publié à 20:23h, 10 juin Répondre

    Suzanne à Vaudreuil il y à le Biotope qui à une bonne variété de semences.
    Je débute et j’ai décidé de faire mes semis sur terreau. Ça pousse très vite et bien mais à tout les jours j’enlève des petites moisissures sur la terre, ce sont souvent les graines qui n’ont pas germé.

  • Éric Lalonde
    Publié à 10:05h, 21 juillet Répondre

    C’est bien beau, j’ai bien hâte, mais où trouver un morceau de moustiquaire ou de tissu mousseline (ne pas utiliser du moustiquaire pour les fenêtres car il contient des métaux lourds pour le protéger des rayons UV)… Une fois ceci résolu je m’y met à fond ;)

    Merci,

  • Johanne
    Publié à 05:08h, 22 août Répondre

    Merci pour l’aide que vous nous apporté !

    Pourquoi utiliser le sarrasin noir plutôt que le blanc ? Car le blanc germe très bien en pot, mais sur terreau les feuilles se tâchent ? Et le rendement est medium… pourquoi ? Merci !

  • Arthurbg
    Publié à 15:41h, 03 septembre Répondre

    Bizarre : 2011 un drame et on en tire seulement les conséquences

    10/06/2011

    http://www.slate.fr/story/39309/bacterie-tueuse-nichee-graines-germees-allemandes

    Et pourtant on savait :

    10 juin 2011

    « Cette hypothèse n’est pas surprenante. Ces pousses sont mises, en effet, à des températures de 37°C. Et pour des bactéries à tropisme digestif, c’est le Club Med !

    0Il suffit, en effet, que les pousses aient été légèrement souillées au départ pour que la mise en culture chaude fasse croître de façon exponentielle la quantité de bactéries. C’est cette énorme quantité ingérée, ce qu’on appelle l’inoculum, qui a fait que des adultes jeunes en pleine forme aient pu être malades à ce point.

    L’incendie est maintenant circonscrit et rien ne sort plus de cette ferme.

    Mais on devra tirer des leçons de ce genre d’événements et notamment renforcer les contrôles sur ce genre d’aliments qui se mangent crus, qu’on ne lave pas et qui ont germé à des températures physiologiques pour l’être humain. »

    http://www.docteurjd.com/2011/06/10/le-germe-allemand-etait-dans-les-pousses-germees/

    On peut s’étonner, même si le BIO est devenu DIEU, que se réclamant sans cesse du principe de précaution….on Appose un label BIO sur de tel produit et ce sans contrôle réel idem pour l’emploi de nanoparticules de Dioxyde de titane, parfois des pertes de mémoire !

    Pas de graines germées crues pour les plus fragiles (femmes enceintes, aux jeunes enfants, aux malades chroniques et aux personnes âgées)

    Le ministère canadien de la Santé, Santé Canada, recommande aux femmes enceintes, aux jeunes enfants, aux malades chroniques et aux personnes âgées de ne pas consommer de graines germées crues ou insuffisamment cuites. Elles peuvent être porteuses de bactéries potentiellement nocives pour la santé.

    Les graines germées de luzerne, de soja, d’oignons, de radis ou encore de moutarde sont aujourd’hui très populaires au Canada. En France aussi, malgré la survenue de plusieurs cas d’intoxication alimentaire à Escherichia Coli, en 2011, liée à leur consommation. Suite à cet épisode, les autorités françaises avaient recommandé de ne pas manger de graines germées crues. « Seule la cuisson à haute température permet de tuer les bactéries comme l’E. Coli O104 :H4 », expliquait la Direction générale de la Santé (DGS). Cette mesure préventive a ensuite été levée, suite à l’avis de l’Agence nationale de Sécurité sanitaire pour l’Alimentation, le Travail et l’Environnement (ANSES).

    Toujours se laver les mains avant de manipuler les graines

    Le Canada a lui aussi connu des épisodes similaires. « Entre 1995 et 2012, environ 1 200 cas de maladies associées aux germes ont été signalés dans cinq provinces du pays », indique Santé Canada. C’est pourquoi ce dernier recommande aux populations les plus fragiles (femmes enceintes, jeunes enfants, malades chroniques et personnes âgées) de ne pas consommer de graines germées crues.

    Pour les autres, le ministère canadien de la Santé tient à rappeler les principales règles d’hygiène. Au moment de l’achat, « choisissez des graines germées croquantes qui ont été réfrigérées à une température de 4°C au moins. Evitez les produits dont la couleur est foncée ou qui présentent une odeur de moisi. Utilisez des pinces, un gant ou placez un sac sur votre main pour transférer les graines dans un sac en plastique ». Il est par ailleurs essentiel de respecter les règles d’hygiène lors de la préparation des repas. Notamment en veillant à toujours bien se laver les mains avant la manipulation des graines germées crues.
    http://destinationsante.com/pas-de-graines-germees-crues-pour-les-plus-fragiles.html

  • Billetar
    Publié à 09:36h, 07 novembre Répondre

    Je crois que la prolifération des bactéries est réduite si nous effectuons nous même la culture de nos pousses et de nos germinations. Cela nous permet de contrôler le cycle complet en passant par l’achat de semences de qualité, par des conditions favorables au processus de germination ainsi que le temps de récolte et de conservation avant sa consommation. Cela nous met pas complètement à l’abri des bactéries mais permet de mettre en place des conditions gagnantes pour la contrer.

    Vous comparerez la qualité de vos récoltes avec celles vendus dans les épiceries spécialisées et vous constaterez la grande différence. Par exemple, pour la luzerne vendue en petit plat de plastique, inversez le plat et vous constaterez que souvent le processus de fermentation est commencé dans le fonds du plat. Lorsque vous les mangerez vous constaterez que la senteur et le goût sont altérés et que la fraîcheur n’est pas tellement présente comparativement à vos propres pousses.

    Lors des journées chaudes et humides à l’intérieur des maisons, il ne faut pas hésiter à faire un rinçage de plus à nos germinations et de réduire la quantité de graines pour permettre une meilleure circulation d’air dans le pot.

    Bonne continuité :)

  • Emile
    Publié à 14:31h, 28 novembre Répondre

    J’utilise la méthode « Pousses hydroponiques sans terreau » pour les graines de tournesol. Avant de les consommer, doit-on enlever les racines qui se sont formées ?

  • Marithé
    Publié à 23:53h, 16 février Répondre

    Où obtenir du germe de blé fermenté bio sur la Rive-Sud de Montréal ?

  • Marithé
    Publié à 23:55h, 16 février Répondre

    Des suggestions pour un jus qui boost le système immunitaire pendant traitement de radiothérapie?

    • Mel
      Publié à 20:47h, 17 mars Répondre

      J’ai lu et vue l’herbe de blé maison en pousse que c’était merveilleux et très bon pour beaucoup!

  • Thérèse
    Publié à 11:34h, 27 mars Répondre

    Pour Marithé

    voir les vertus du jus d’herbe de blé,
    Les Jardins de Marie-Claire à St-eustache (rive-Nord) en offre en surgelé.

  • Maxime
    Publié à 08:47h, 14 avril Répondre

    Bonjour,

    Merci pour ces instructions! Une question seulement : Faut-il couper les pousses à une certaine hauteur à partir du terreau ou c’est à notre guise?

    Merci!

  • Renée Frappier
    Publié à 11:21h, 16 avril Répondre

    Bonjour Maxime. Il est bien de couper les pousses le plus près possible du terreau afin d’avoir le maximum de fibres. Bien rincer et déguster.

  • Clara
    Publié à 13:30h, 16 avril Répondre

    C’est bien beau tout ca, mais est-ce que mettre des coquilles d’oeufs est une bonne idée ?

    Merci de répondre !!! :)

  • Alex
    Publié à 12:36h, 17 avril Répondre

    Bonjour, quelqu’un a déjà testé les piments forts, lorsque les pousses de radis deviennent trop doux!!

  • Benoît Guilbault
    Publié à 19:01h, 29 août Répondre

    Où je peut acheter des graines de luzerne ? Merci, Benoît.

  • Annick
    Publié à 18:59h, 09 avril Répondre

    Est çe qu il y a une méthode facile et rapide d’entourer les pousses? Pour enlever les écorces?

  • Arno Sabatier
    Publié à 04:19h, 11 avril Répondre

    Hello je suis a la recherche d’information sur le tropisme des semis … quelle lumière de couleur utiliser pour ne pas déranger les semis la nuit ? cf: ce post http://www.schoelles.com/Science/sciphototropism.htm
    Rouge c’est bien pour la croissance….

  • Carmen Lepage
    Publié à 12:32h, 01 juin Répondre

    Je fais mes pousses de germe de blé
    A chaque fois il y a un coussin blanc qui se forme sur la terre
    Est-ce toxique?
    Comment faire pour éviter ça?
    Merci
    Carmen Lepage

  • Claudia
    Publié à 06:58h, 20 juillet Répondre

    Bonjour, on m’a beaucoup mis en garde contre les problèmes sanitaires des graines germées. Comment être sûre que je ne prends pas de risque ? J’ai rincé mes germes à l’eau bouillante mais je ne sais pas si cela ne va pas un peu les « ramollir » !

  • Louise Gagnon
    Publié à 13:05h, 01 novembre Répondre

    Bonjour,

    J’aimerais approcher quelqu’un qui a de l’expérience avec les pousses des graines prélevées à partir des citrouilles d’Halloween. Pouvez-vous me référer quelqu’un ? Un gros merci pour la cause des citrouilles injustement scarifiées !

  • LyseAnne
    Publié à 17:00h, 30 novembre Répondre

    Depuis 1990 je fais ma propre germination : Luzerne, trèfle rouge, lentilles, pois chiches, brocoli, sarrasin blanc, tournesol décortiqué en pots en quelques jours certaines 3 jours d’autres 5 jours. Mes jeunes pousses telles que Sarrasin non décortiqués, du tournesol non décortiqué et du blé dur pour obtenir du jus d’herbe de blé dans des contenants en vitre remplis de terre biologique et de compost. En 10 jours mes pousses sont prêtes, et elles sont drôlement meilleures que celles achetées au magasin sûrement parce que plus fraîches. Je n’ai jamais attrapé de maladies quelconques décrites sur certains courriels. Il est important de toujours les rincer avant de les manger.surtout pour les jeunes pousses. Cette façon de me nourrir me permet de ne jamais avoir la grippe ou les rhumes l’hiver.

  • Christine
    Publié à 18:31h, 26 janvier Répondre

    Je débute dans la germination hydroponique et j’aimerais savoir à quelle hauteur tailler les différentes pousses. Quelqu’un peut-il me renseigner?

  • Eya
    Publié à 17:42h, 27 mars Répondre

    Bonjour, ne vivant pas en Europe et voulant manger des brocoli qui sont dure à trouver ici en Tunisie je pensais à les faire pousser dans le jardin et je tombe sur cette astuce de germination- excusez-moi est ce que les pousses de brocoli et les brocoli ont les mêmes bienfaits ? Merci

  • Jacqueline Halon
    Publié à 20:17h, 28 mars Répondre

    Merci pour ces conseils ! Je me pose une question! Pourquoi si on fait germer ses graines à l’ancienne on doit les rincer 2x par jour alors que l’eau reste dans le germoir même jusque quand les graines sont germées.

  • Noella Stork
    Publié à 12:09h, 19 avril Répondre

    Où trouvez des bonnes graines dans l’ouest de la ville (Pierrefonds, Dollard des Ormeaux, etc.) ?

  • Mylène
    Publié à 13:52h, 19 avril Répondre

    J’aimerais savoir si la graine est décortiquée, est-ce qu’elle germera ? Exemple : millet décortiqué! Merci!

  • Louise
    Publié à 21:30h, 04 novembre Répondre

    Où puis-je trouver des graines qui germent ? J’ai acheté des graines à germer, entre autre chez Avril et rien ne poussent.

Écrire un commentaire

Lire les articles précédents :
Le réveil du jardinier
Le réveil du jardinier

Fermer