L’amla, aperçu scientifique de ses multiples bienfaits pour la santé

Si vous ne connaissez pas encore la « groseille indienne », également connue sous le nom d’« amla » ou « amalaki », cette plante ayurvédique va vous surprendre par ses multiples bienfaits pour la santé.

Arbre fruitier originaire de l’Inde, appartenant à la famille Euphorbiaceae, l’amla (Emblica officinalis) est utilisé à des fins thérapeutiques depuis plusieurs milliers d’années dans la médecine ayurvédique.

Le fruit pousse, à l’état sauvage, sur un arbre à feuilles caduques de taille moyenne (8 à 10 m) dans le sous-continent tropical de l’Inde, du Sri Lanka, de la Thaïlande, du Tibet et du Népal.

Cette plante médicinale a révélé de nombreuses autres propriétés ces dernières années qui ont été mises en lumière par la recherche scientifique moderne. Découvrez tous les bienfaits de l’amla grâce à un article paru dans la revue Biomedicine & Pharmacotherapy (1).

Une grande source de nutriments

Toutes les parties de l’amla sont traditionnellement utilisées dans diverses préparations ayurvédiques, les fruits bien entendu (sous forme de jus principalement), mais aussi les graines, les feuilles, les racines, l’écorce et les fleurs.

Le fruit contient de nombreux minéraux : calcium, phosphore, fer, (entre autres) et vitamines (carotène, vitamines B, C). L’amla est une source exceptionnellement riche en vitamine C. 100 g de pulpe fraîche contient 720 mg de vitamine C soit 20 fois plus que la quantité trouvée dans les oranges.

Faible en sucre, l’amla est aussi un fruit très riche en fibre, qui de ce fait, contribue à la santé du système digestif !

L’amla apporte une puissante protection antioxydante

Des études scientifiques rapportent que l’amla a la capacité de stimuler notre système antioxydant enzymatique, notamment la catalase, la glutathion peroxydase et la superoxyde dismutase (SOD).

Aussi, en plus de sa richesse en vitamine C, l’amla contient des tannins et des flavonoïdes avec des propriétés antioxydantes très puissantes qui permettent de lutter efficacement contre la peroxydation lipidique et le stress oxydant.

A ce titre, l’acide ellagique est l’un des principaux constituants de cette plante ayurvédique à tanin produisant des tanins connus sous le nom d’ellagitanins. On peut citer également d’autres tanins comme l’acide gallique ou encore l’acide phyllemblique.

L’amla : un effet anti-inflammatoire avéré

Plusieurs études ont montré que l’amla agit comme un puissant anti-inflammatoire.

De fait, une étude thaïlandaise de 2010, a révélé des propriétés anti-inflammatoires dose-dépendante et une activité analgésique d’extraits aqueux de feuilles d’amla, dans un modèle de douleur inflammatoire chez le rat.

Le mécanisme identifié de cette action anti-inflammatoire, selon les auteurs d’une autre étude japonaise parue en 2010, correspond à une diminution de la voie d’activation de NFκB, qui représente un régulateur clé de la réponse immunitaire et inflammatoire. Par conséquent, l’amla a le potentiel de réduire le niveau de cytokines pro-inflammatoire dans les états de maladie inflammatoire chronique.

En outre, il a été rapporté que des extraits de fruit de l’amla ont le potentiel de prévenir l’infiltration de cellules immunitaires sur le site inflammatoire du tissu endommagé au profit de cytokines immunoprotectives favorisant l’accélération du processus de cicatrisation.

La NO synthase inductible (iNOS), qui est connue pour induire une hyperproduction de NO, source de peroxydation lipidique et dommages cellulaires, dans les états inflammatoires chroniques, est aussi une cible des nombreux phytoconstituants de l’amla. Ces derniers permettent d’inhiber efficacement cette enzyme et donc de moduler le processus inflammatoire.

Ces résultats démontrent, de manière intéressante, que l’amla possède des puissantes propriétés anti-inflammatoires qui sont également médiées par son potentiel antioxydant. Dans ces conditions, grâce à ses nombreux phytoconstituants, l’amla apporte, de manière synergique, une protection contre le stress oxydant et une activité anti-inflammatoire efficace.

Par ailleurs, il a été montré en 2016 que des extraits éthanolique de l’amla exercent une action analgésique dans des modèles de douleur neuropathique et post-opératoire chez le rat.

L’amla stimule l’immunité et aide à prévenir le cancer

Consommé régulièrement, il protège contre la fatigue et les infections microbiennes (par exemple, mutants Streptococcus) en renforçant le système immunitaire.

En plus de son activité anti-inflammatoire confirmée par plusieurs études scientifiques, des travaux scientifiques ont révélé que des extraits d’amla pouvaient apporter de puissants polyphénols et tanins antioxydants avec des propriétés anticancéreuses.

En effet, des scientifiques américains de l’université de Memphis, ont montré, in vitro, que des composants de l’amla ont un effet chimiopréventif potentiel sur la mutagenèse chimiquement induite par un carcinogène de la vessie (benzidine).

Aussi, la capacité d’un extrait aqueux d’amla à inhiber la croissance de tumeurs solides a été démontrée sur un processus de carcinogenèse chez des souris.

D’autres études ont montré que des composants antioxydants de l’amla, comme l’acide ellagique (polyphénol), ont un effet anticancer contre la croissance de cellules cancéreuses dans les tumeurs mammaires, pancréatique ou de la prostate. Cette activité cytotoxique, pour lutter contre le développement de cellules cancéreuses, a été confirmée, in vitro, sur plusieurs lignées cellulaires cancéreuses humaines (A549, HepG2, HeLa, MDA-MB-231 etc).

De manière intéressante, les chercheurs découvrent que les nombreux phytonutriments de l’amla ont des activités pro-apoptotique et anti-proliférative, qui permettent de lutter efficacement contre les cellules cancéreuses. Ils préviennent également les dommages à l’ADN, en assurant une protection contres les espèces réactives de l’oxygène.

Aussi, de manière concordante et objective, en lien avec son action anti-inflammatoire, d’autres études scientifiques, à partir d’extraits bruts d’amla ou de la purification de ses constituants, sont venues confirmer une inhibition de la voie d’activation de NFκB comme un mécanisme d’action anti-cancéreux de cette plante.

Etudes et essais cliniques sur l’amla

En plus des propriétés décrites précédemment, l’amla a fait l’objet de plusieurs études cliniques dont nous allons en détailler quelques-unes.

Ces essais cliniques comparatifs randomisés suggèrent des propriétés hypolipémiantes, et plus particulièrement une activité hypocholestérolémiante.

En effet, il a été constaté une réduction des lipoprotéines de basse densité (LDL ou «mauvais» cholestérol) et de triglycérides et une augmentation considérable de lipoprotéines de haute densité (HDL ou «bon» cholestérol) chez des sujets traités à l’amla comparativement aux sujets du groupe contrôle.

Dans ces conditions, la consommation régulière d’amla pourrait alors aider à diminuer les taux de cholestérol total contribuant ainsi à améliorer la santé cardiovasculaire global.

Afin d’évaluer l’efficacité de cette plante ayurvédique en cas de troubles métaboliques, un essai clinique sur 62 sujets a été réalisé. Les chercheurs ont suivi les effets d’une formulation à base d’Emblica officinalis auprès de sujets obèses pendant 12 semaines.

Comparé au groupe placebo (n=31), le groupe traité à l’amla (n=31) présente une diminution significative du tour de taille, du poids et de l’indice de masse corporelle.

D’autres essais cliniques démontrent que l’amla améliore également le métabolisme du glucose chez des sujets diabétiques de type 2 tout en réduisant les biomarqueurs du stess oxydatif et de l’inflammation grâce à ses puissantes vertus antioxydantes.

L’amla pourrait, par conséquent, être bénéfique pour lutter contre l’obésité et les maladies métaboliques. Néanmoins, d’autres études cliniques, avec un nombre de sujets plus important, sont nécessaires pour permettre de valider définitivement son intérêt thérapeutique contre le diabète et l’obésité.

Outre cet aperçu, l’amla possède de nombreuses autres actions thérapeutiques. Je vous renvoie vers la référence de l’article 1 pour les découvrir.

Conclusion

Si la plante Emblica officinalis était connue traditionnellement en médecine ayurvédique pour son activité hypoglycémiante pour réguler le taux de glucose sanguin, ou encore pour son effet hépato-protecteur, son potentiel thérapeutique s’avère en réalité beaucoup plus large.

En plus de lutter contre l’hyperglycémie, elle s’est notamment révélée bénéfique contre l’hypercholestérolémie, l’obésité, l’inflammation et la douleur. D’autres recherches ont également montré qu’elle pourrait contribuer à renforcer les défenses naturelles de l’organisme et lutter efficacement contre certains cancers.

IMPORTANT : L’ensemble des informations mentionnées dans cet article n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Notes et références :

* Laboratoire Génie Enzymatique et Cellulaire, FRE 3580 CNRS, Centre de recherche Royallieu, Sorbonne Universités, Université de Technologie de Compiègne, CS 60319, 60203, Compiègne Cedex, France.

1. Yadav SS, Singh MK, Singh PK, Kumar V. Traditional knowledge to clinical trials: A review on therapeutic actions of Emblica officinalis. Biomed Pharmacother. 2017; 93:1292-1302.

Plus à propos de :
Dr Mounir Belkouch Ph.D
mounir.belkouch@insa-lyon.fr

Biochimiste de formation, Mounir Belkouch est titulaire d’un Doctorat en Neurosciences de l’Université Pierre & Marie Curie de Paris 6. Il a d’abord travaillé sur la maladie d’Alzheimer à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) à Paris. Par la suite, il a occupé un poste d’Attaché Temporaire à l’Education et la Recherche (ATER) en Biochimie dans le laboratoire de Recherche en Cardiovasculaire, Métabolisme, diabétologie et Nutrition (CarMeN) à l’INSA de Lyon. Ses formations pluridisciplinaires lui ont permis d’appréhender la santé selon une approche globale et de se passionner pour le domaine de la nutrition humaine. Il partage ici ses réflexions et sa passion pour la nutrition.

1 commentaire
  • Lucie Leveille
    Publié à 08:58h, 14 octobre Répondre

    Bonjour

    J’aimerais savoir à quel endroit je peux me procurer ce fruit. Est-il disponible toute l’année. Ce fruit est-il disponible en comprimé Merci

Écrire un commentaire