Acupuncture et tisanes, premiers répondants en cas d’inflammation

Quand il y a de la douleur… y a-t-il toujours nécessairement de l’inflammation ?

Une douleur récente est normalement associée à de la chaleur, donc nécessairement de l’inflammation. Celle-ci se définit par la présence des signes cliniques de chaleur, de douleur, de rougeur, d’enflure et possiblement de perte de mouvements et d’activité fonctionnelle.

La douleur chronique quant à elle, qui perdure depuis un moment, pourrait parfois être de nature froide ! Il peut s’agir aussi de douleur par froid-humidité. Ni chaude ni froide, il y a aussi la douleur par stagnation dans la circulation, mais qui ne crée pas de « chaleur » à proprement dite. La douleur en tant que telle, dénuée des caractéristiques liées à sa « température », est une stagnation : un blocage de la circulation. Le « feu » de l’inflammation n’est donc pas toujours présent dans le mécanisme pathologique de la douleur chronique.

L’inflammation a pourtant un rôle à jouer dans de nombreux troubles de santé. Ce « feu » pathologique peut participer activement au cercle vicieux qui entretient de nombreuses maladies. Quelques modèles ont été proposé pour expliquer les effets de l’acupuncture anti-inflammatoire.

Dans les cas de douleurs, qu’il s’agisse de douleurs aiguës ou encore de douleurs chroniques, l’efficacité de l’acupuncture en fait vraiment une approche à prioriser (1). Il a été démontré que les bénéfices des traitements d’acupuncture sur la douleur chronique sont conservés 12 mois après l’intervention, ce qui en fait un investissement très rentable (2). C’est pourquoi à l’heure actuelle, l’acupuncture fait définitivement partie des discussions adressant la gestion de la douleur chronique (3).

Tisane « Bitter Sweet Symphony »

  • 1 L. d’eau de source pure
  • 4 g. racine séchée de bardane (Arctii Radix)
  • 4 g. racine séchée de griffe du diable (Harpagophyti Radix)
  • 4 g. racine séchée de pissenlit (Taraxaci Radix cum Rhizoma)
  • 25 g. fraises bien mûres (mûries sur la vigne) coupées en dés
  • 17 g. pêches bien mûres coupées en dés

Bouillir les racines 10-15 minutes. Retirer du feu. Filtrer, ajouter les fruits et réfrigérer dans une carafe de verre. Devrait idéalement être réchauffé rapidement avant de servir pour protéger l’estomac. Peut aussi être servi froid (en modération et durant la chaleur caniculaire uniquement). La pêche peut être éliminée de la recette, particulièrement en cas de mucus ou d’enflure. Boire 3 tasses/jour.

Le fait de filtrer stabilise le goût du mélange et permet de le conserver plus longtemps au réfrigérateur. Les fruits qui restent au fond de la carafe à la fin peuvent être ajoutés au gruau d’avoine, recettes de muffins ou de biscuits. Les fraises et les pêches peuvent être utilisées en fonction des phases de l’été. Dans la Diététique des Quatre Saisons en Médecine Chinoise, Jun et Sterckx décrivent l’été en 6 périodes de 15 jours (4). Pour des raisons pratiques et pour une potion en phase avec le moment précis de la saison, les fruits locaux, bio, bien mûrs, sont à privilégier au moment de la préparation.

Ce mélange chasse la « chaleur ». Peut être pris jusqu’à 1 mois en prenant 1 journée de pause par semaine, mais doit être évité durant la grossesse, l’allaitement, en cas de symptômes de types « froids », de faiblesse digestive, de calculs urinaires ou biliaires, d’allergies aux astéracées. Évitez aussi de combiner cette recette à d’autres médicaments ou suppléments. N’hésitez pas à consulter votre acupuncteur.

Références

1. The Acupuncture Evidence Project : A Comparative Literature Review. McDonald, John

2. The persistence of the effects of acupuncture after a course of treatment: a meta-analysis of patients with chronic pain

3. Primary Care of Patients With Chronic Pain

4. Diététique Des Quatre Saisons, Médecine Chinoise Diététique, Chen Jun & Pierre Sterckx, Presses universitaires Guang Ming, 2002

5. Combining Western Herbs And Chinese Medicine. Principles, Practice & Materia Medica. Jeremy Ross, Greenfields Press, 2003

6. Healing With Whole Foods, Oriental Traditions and Modern Nutrition, 1993

Olivier Roy
olivier@clinique-shanti.com

Olivier Roy cumule 14 ans d’expérience en relation d’aide ainsi que 10 ans d’expérience en tant qu’acupuncteur en divers contextes cliniques; cliniques multidisciplinaires, cliniques de réadaptation, milieu hospitalier, clinique privée, ainsi qu’à domicile, pour les patients à mobilité réduite. Olivier Roy est spécialisé en acupuncture japonaise, ainsi qu’en acupression et acupuncture LASER. Il sait partager avec passion son expérience et son savoir-faire. Il pratique et habite à Montréal. Pour un rendez-vous en acupuncture : www.laclinique.net.

Pas de commentaires...

Écrire un commentaire