Traiter le côlon irritable par l’acupuncture et la diététique traditionnelle chinoise

Traiter le côlon irritable par l’acupuncture et l’alimentation

Le côlon irritable est un trouble fonctionnel fréquemment rencontré en clinique d’acupuncture. Le traitement du côlon irritable consiste souvent à réduire la douleur, renforcir le système immunitaire, puis rétablir les fonctions normales de l’intestin et de l’estomac.

Actuellement, des données probantes de premier niveau supportent le traitement du colôn irritable (C.I.) par l’acupuncture et la moxibustion. (1)

Certaines recherches ont proposé quelques modèles théoriques expliquant le fonctionnement du traitement. Ainsi, il a été démontré que la biostimulation par acupuncture et moxibustion régulerait la motilité intestinale, l’hypersensibilité viscérale, l’axe cerveau-intestin, le système neuroendocrinien et le système immunitaire. (2)

Bien que l’acupuncture et la moxibustion soient toutes les deux considérées efficaces dans le traitement du côlon irritable (3), la moxibustion serait supérieure à l’électroacupuncture seule dans les cas où la diarrhée prédomine sur la constipation. Voici un exemple de traitement d’acupression et de moxibustion pour le côlon irritable.

Symptômes du côlon irritable

Associé au stress émotionnel et aggravé par celui-ci, le côlon irritable est souvent accompagné d’une sensation de vidange incomplète et les selles peuvent parfois contenir du mucus. Des symptômes gastriques sont souvent présents. Le côlon irritable peut aussi devenir un facteur étiologique (une cause) pour la fatigue chronique, ainsi que l’inflammation systémique.

Les symptômes physiques habituels du C.I. sont :

  • Selles irrégulières
  • Inconfort abdominal sans lésions organiques

Il s’agit donc d’un diagnostic d’exclusion. Il peut aussi y avoir :

  • De la constipation ou de la diarrhée, ou une alternance des deux
  • Une amélioration des tensions abdominales suite à l’évacuation des selles

Selon la perspective de la médecine orientale, les émotions principales qui aggravent le C.I. sont la peur, la colère, l’anxiété et la rumination mentale. Ainsi, il peut être très utile pour les gens souffrant de C.I. d’apprendre une méthode de relaxation profonde. Une technique simple consiste simplement à s’allonger sur le dos et ramener toute l’attention et la concentration sur le mouvement de la respiration dans le bas ventre. Pratiquer la relaxation chaque jour de 5 à 15 minutes.

En clinique, je recommande souvent aux gens souffrant du côlon irritable de passer un test d’intolérances et d’allergies alimentaires. Malgré que les résultats de ce test ne représentent qu’un cliché instantané de l’état du patient au moment de passer le test, les indices recueillis peuvent servir de pistes pour mieux orienter l’alimentation en fonction des sensibilités individuelles. Un journal alimentaire qui tient compte des aliments et des réactions observées peut aussi devenir à moyen terme un excellent outil d’auto-analyse pour la calibration du menu.

Adapter l’alimentation

Voici les principaux syndrômes cliniques du côlon irritable selon le diagnostic différentiel de médecine orientale + quelques habitudes alimentaires bénéfiques (selon la diététique traditionnelle orientale) pour ces cas particuliers :

Stagnation et surpression du Qi du Foie

Symptômes : distension abdominale, selles irrégulières, gastrite, aggravé par la dépression, la frustration et la colère

Aliments bénéfiques : ail et oignon, poireau, ciboulette, radis, céleri

Planifier de manger le dernier repas du soir tôt.

Vide de Qi de la Rate-Pancréas

Symptômes : distension abdominale, perte d’appétit, selles molles, aggravé par la fatigue et les soucis

Aliments bénéfiques : soupes, carotte, courge, navet, patate douce, pêche, abricot, raisin

Peur du Rein et Anxiété du Coeur

Symptôme : distension abdominale, selles irrégulières, aggravé par la peur, l’anxiété, l’anticipation

Aliments bénéfiques : graines de sésames, fenouil, patate, radis, noix de grenoble, pistache, sarrasin, avoine, asperge, basilic

Rétention d’aliments

Symptômes : distension abdominale, selles irrégulières, habitudes alimentaires excessives et/ou irrégulières

Aliments bénéfiques : concombre, tomate, jus d’aloès frais, poire, graines de lin et/ou graines de chia + raisins secs et/ou baies de goji trempés pour une nuit dans le yogourt nature

Plus à propos de :
,
Olivier Roy
olivier@clinique-shanti.com

Olivier Roy cumule 14 ans d'expérience en relation d'aide ainsi que 10 ans d'expérience en tant qu'acupuncteur en divers contextes cliniques; cliniques multidisciplinaires, cliniques de réadaptation, milieu hospitalier, clinique privée, ainsi qu'à domicile, pour les patients à mobilité réduite. Olivier Roy est spécialisé en acupuncture japonaise, ainsi qu'en acupression. Il sait partager avec passion son expérience et son savoir-faire. Il pratique et habite à Montréal. Pour un rendez-vous en acupuncture : www.laclinique.net.

Pas de commentaires...

Écrire un commentaire

Lire les articles précédents :
Diabète : Exercice physique, bicyclette
Abécédaire du diabète, E : exercice physique, entier, eucalyptus, eau

Fermer