Abécédaire du diabète, E : exercice physique, entier, eucalyptus, eau

Diabète : Exercice physique, bicyclette

Bien traiter son diabète peut être l’histoire de toute une vie. Une lettre à la fois, cet abécédaire offre des conseils pour faciliter la vôtre.

S’émanciper du diabète avec la lettre E est somme toute efficace, économique, écologique et énergisant. Rien de bien ennuyeux, c’est à la portée d’un(e) enfant !

Exercice physique

Faire de l’exercice physique a, entre autres bienfaits, la superbe faculté de réduire ses besoins de médicaments et d’abaisser le taux de sucre sanguin. En effet, les cellules musculaires peuvent accéder à l’énergie des glucides sans avoir recours à l’insuline. On a donc tout intérêt à les stimuler !  Depuis que je suis plus active, j’ai remarqué une différence d’environ 3 unités d’insuline par repas, soit 50 % en moins, entre une journée très sportive et une journée sédentaire. C’est énorme ! Sans oublier tout ce que l’exercice fait pour le cœur, la circulation sanguine, le moral et la forme à long terme. Aucune excuse pour ne pas s’activer ! J’y consacre d’ailleurs un article sur mon blogue diabétique et joyeuse.

Pour bien intégrer l’exercice physique à son quotidien, on peut faire simple. Se déplacer en utilisant ses pieds ou le vélo dès que c’est possible, jardiner, courir, danser, faire de la raquette en hiver sont des activités accessibles et peu onéreuses.

Entier

Les grains poussent naturellement entiers. Il faut leur retirer l’enveloppe pour les raffiner. La cosse et le germe des grains contiennent plusieurs nutriments et fibres que l’intérieur n’a pas. Quand nous mangeons du riz ou de la farine blanche, il n’en reste pratiquement que l’amidon. Les glucides, finalement.

Quand nous mangeons des grains, qu’ils soient tels quels ou cuisinés, en pain, pâtes, biscuits, couscous, crêpes ou autre, mieux vaut donc les choisir entiers. Le pic glycémique sera amoindri, et l’appétit sera plus facilement satisfait. Cette habitude vaut pour tous les aliments : mangeons allègrement les pelures et les tiges des légumes et fruits, des aromates, etc. Cela peut surprendre si ce n’est pas notre habitude, mais les purées de patates et les tartes aux pommes avec les pelures (et farine entière) sont délicieuses… Elles nous permettent aussi d’accéder à plus de nutriments.

Plusieurs études scientifiques ont noté une corrélation entre la consommation de grains entier et la réduction de l’incidence du diabète de type 2, entre autres bienfaits (voir références à la fin de l’article).

Eucalyptus

Diabète, eucalyptus, koala

Ce bel arbre aux feuilles odorantes faisant le bonheur des koalas est plutôt toxique pour nous. Coup de chance, quelques espèces produisent des feuilles dont on peut boire les infusions. En plus de goûter bon, cela calme les voies respiratoires et a un léger effet hypoglycémiant. Comme toutes les infusions, il s’agit d’en ajouter quelques feuilles concassées dans une tasse d’eau bouillante, ou même d’en laisser bouillir quelques minutes dans un litre d’eau, pour en boire tout au long de la journée. L’essayer c’est l’adopter !

La recherche scientifique sur l’effet des infusions d’eucalyptus sur des humains en est encore à ses balbutiements (2), mais c’est prometteur. Nous pouvons heureusement en vérifier les bienfaits par nous-même en fréquentant les herboristeries.

Eau

C’est la base de la vie ! L’eau est la meilleure boisson au monde. Elle ne coûte rien, est accessible quasiment partout, ne contient pas de calories, ni de sucre ou acides, préservant ainsi nos dents des caries… L’eau n’a que des qualités ! Elle se compare avantageusement à presque toutes les boissons qu’on trouve sur le marché.

Exit l’alcool, les boissons gazeuses, les laitages, les cafés, les jus de toutes sortes. Le meilleur breuvage des diabétiques est le plus simple d’entre eux. On peut consommer l’eau chaude ou froide, l’apprécier telle quelle ou y ajouter des plantes médicinales, du jus de citron, des fines herbes. Nous pouvons la filtrer, la choisir avec soin, ou simplement utiliser celle qui coule du robinet. Évitons simplement de la sucrer ! Certaines eaux sont bien entendu meilleures que d’autres, mais elles ont toutes la capacité de nous hydrater sans augmenter notre glycémie. Accordons-lui une place de choix à tout moment de la journée.

Il y a bien sûr des goûts que l’eau ne peut pas remplacer. Sans nécessairement nous refuser le plaisir de boire autre chose, pourquoi ne pas prendre l’habitude d’avoir toujours une carafe d’eau sur la table, et de boire des infusions chaudes à tout moment de la journée ? Avec le temps, peut-être que cette saine habitude remplacera nos anciennes manies.

C’est tout pour les E. Si les expressions de cet abécédaire peuvent sembler anodines en elles-mêmes, c’est qu’il faut se rappeler que c’est la somme de tous nos comportements qui détermine notre état de santé général ainsi que le déroulement de notre diabète. En vous souhaitant de vous épanouir et de vous émerveiller histoire d’avoir envie de prendre soin de vous, je vous dis à la prochaine pour les F !

Plus à propos de :
,
Isis Gagnon-Grenier
isisgagnongrenier@gmail.com

Isis Gagnon-Grenier, Diabétique et joyeuse, auteure du livre Diabète Choisir la vie et traiteur écologiste spécialisée dans les mets végétaliens, est passionnée par la santé! Pas juste la sienne: celle de tout le monde. C'est pourquoi elle s'intéresse activement au sort de chaque être humain, animal, plante, écosystème et société. Elle fait la promotion de modes de vie durables, équitables, véganes, et partage facilement son intérêt pour le traitement autonome des maladies, la nature, l'agriculture biologique, la résilience, le transport actif, et l'empathie.

Pas de commentaires...

Écrire un commentaire