Petit guide des algues japonaises

Petit guide des algues japonaises

Depuis les temps les plus anciens, les peuples vivant près de la mer et des lacs consomment des algues dans leur alimentation.

Ici, nous consommons surtout les algues japonaises : le nori, l’hijiki, l’aramé, le wakamé, le kombu, l’agar. Les japonais attribuent d’ailleurs leur longévité, leur vitalité et la beauté de leur chevelure à leur consommation d’algues !

Cet article est extrait « Guide de l’alimentation saine et naturelle » tome 2 par Renée Frappier.

Il contient plus de 200 pages d’information et 150 recettes pour manger sainement !

Une valeur nutritive indéniable !

Les algues marines sont de véritables légumes de mer, leur couleur varie généralement en fonction de la profondeur à laquelle elles vivent.

Le principal intérêt des algues réside dans leur richesse en minéraux, en oligo-éléments et en vitamines qui se répartissent sur toute leur surface. Elles constituent aussi une bonne source de calcium, de magnésium, de fer, de phosphore, de sodium, de potassium et d’iode.

De plus, les algues sont une source de chlorophylle très appréciable. Pensons à les ajouter au menu, surtout l’hiver ! Alcalinisantes, elles libèrent des résidus alcalins qui aident à conserver l’équilibre acido-basique de l’organisme.

Utilisation

Les algues se vendent séchées (déshydratées), en morceaux, en poudre, en capsules ou en comprimés. Elles se conservent dans des contenant de verre à l’abri de la lumière, car elles se décolorent facilement, et à l’abri de l’humidité. Celles en poudre (comprimés ou capsules) se conservent au réfrigérateur.

Toutes les algues, sauf le nori, doivent être rincées et trempées 15 minutes dans l’eau pour enlever l’excès de sel et les corps étrangers. L’eau de trempage ou de cuisson peut être réutilisée dans les soupes, les sauces, etc.

L’utilisation la plus simple, la plus logique et la plus appropriée pour les consommer, après les avoir lavées et trempées, est d’en intégrer une petite quantité, 30 à 45 ml (2 à 3 c. à s.), au menu du jour. Les servir en accompagnement, dans la salade ou dans un mets à base de céréales. Elles sont aussi consommées réhydratées, crues ou cuites. Consultez nos recettes avec algues ici.

Les poudres d’algues ajoutent des minéraux et de la saveur à tous nos plats. C’est un assaisonnement à découvrir ! D’ailleurs, toutes les algues peuvent servir d’assaisonnement : simplement les rincer, les sécher au four et les moudre. On peut les préparer soi-même ou se les procurer dans les magasins d’aliment naturels.

ARAMÉ

Arame
L’aramée est une des algues qu’on apprécie dès le premier essai
  • Cette algue brune appartient à la famille des laminaires, comme le kombu et la wakamé.
  • Riche en calcium, en potassium, en iode et en protéines, elle est d’une très bonne valeur nutritive.
  • Après la récolte, elle est cuite, coupée en fines lanières et séchée. Elle devient noire.
  • On la vend en petits filaments. Elle se caractérise par sa tendreté et sa saveur douce.
  • On la consomme crue. Après un court trempage de 5 minutes, elle prend l’allure de petites nouilles noires.
  • On peut l’ajouter à la salade et au potage ou comme légume d’accompagnement.

HIJIKI

Hijiki
Très populaire au Japon, on lui attribue des propriétés rajeunissantes
  • L’hijiki se présente sous la forme d’une tige garnie de plusieurs petits filaments arrondis. Elle pousse en buissons.
  • Après la récolte, cette algue est séchée, cuite à la vapeur durant 4 heures, séchée à nouveau puis trempée dans le jus d’aramé et finalement séchée au soleil.
  • Séchée, elle ressemble à l’aramé, bien que ses filaments noirs soient ronds plutôt que plats.
  • Elle est souvent citée comme étant la plus riche en calcium (1400 mg par 100 g de poids sec). Toutefois, il ne faut pas oublier que 100 grammes d’hijiki équivalent à 310 ml (1 1/4 tasse), et que réhydratée, cette algue augmente de 3 fois son volume.
  • Laver, tremper 20 minutes et consommer crue ou cuite à l’eau ou à la vapeur.
  • Elle est d’une saveur semblable à l’aramé, quoique plus prononcée. C’est l’une des algues les plus populaires.

KOMBU

Kombu
À ajouter à la cuisson des légumineuses car elles les attendrissent et aident à prévenir la flatulence !
  • Tout en longueur, de la grande famille des laminaires (kelp), elle peut atteindre 6 mètres de hauteur.
  • On la trouve aussi en abondance dans les eaux de l’Atlantique Nord (Maine).
  • À marée basse, nous les retrouvons sur la plage. Elles ressemblent à de longues et épaisses pâtes à lasagne.
  • Elles sont dotées de nombreuses propriétés nutritives et curatives.
  • C’est l’algue la plus riche en iode et en mucilage. Cette fibre aide à éliminer les toxines et la constipation.
  • Pour la consommer : laver, tremper, couper et cuire.
  • Ajoutées aux plats de céréales et aux soupes, elles en accentuent la saveur car elles contiennent de l’acide glutamique, la version naturelle du MGS (monoglutamate de sodium).

NORI

Nori
Le nori est l’algue qui possède la plus haute teneur en protéines
  • Depuis 300 ans, on le cultive au Japon en eau peu profonde, à l’aide de cadres de bois.
  • Récolté et séché sur des claies de bambou, on le comprime ensuite en feuilles minces.
  • Avoir soin de conserver les feuilles de nori à l’abri de l’air pour en préserver la saveur.
  • Pour cuire une feuille de nori, la griller au-dessus d’une flamme ou d’un élément électrique. Elle devient verte et croquante.
  • Émietter et ajouter à vos recettes ou couper en lanières dans les soupes. Le nori sert aussi à la confection de sushi!

WAKAMÉ

Wakame
Sa saveur très délicate en fait de vous un adepte dès le premier essai
  • Elle ressemble à une immense feuille souple dentelée avec une tige épaisse en son centre. Elle peut mesurer 1,5 m de long par 30 cm de large.
  • Cette algue est riche en protéines et en calcium.
  • Laver, tremper, couper et enlever la tige centrale. Elle se consomme crue ou cuite.
Plus à propos de :
Renée Frappier
renee@expomangersante.com

Renée Frappier est auteure, conférencière et présidente-fondatrice des Éditions Maxam et de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert et co-fondatrice de l’Association Manger Santé Bio.

2 commentaires
  • Martin Cusson
    Publié à 10:20h, 30 mai Répondre

    Est ce qu’il y a des compagnies Québécoises qui font la vente d’algues pour la restauration?

    • Francine Verreault
      Publié à 08:24h, 20 juin Répondre

      Oui, il y en avait une à l’Expo Manger Santé. Malheureusement je ne me rappelle pas de leur nom. Ils vendent par internet je crois.

Écrire un commentaire

Lire plus :
Sprint culinaire : 5 idées pour profiter des dernières asperges
Sprint culinaire, 5 idées pour profiter des dernières asperges

Fermer