Fabriquer son propre exfoliant et quelques conseils pour une beauté au naturel

Fabriquer son propre exfoliant et autres conseils pour une beauté au naturel

Redécouvrons les vertus des ingrédients naturels qui sont utilisés depuis des millénaires parmi les cultures traditionnelles. Lorsqu’on parle de soins de beauté naturels, on fait appel à des produits qui servent aussi bien dans la cuisine que dans la salle de bain : vinaigre de cidre, huiles végétales, flocons d’avoine, farines et ainsi de suite.

La simplicité de l’usage des produits bruts et l’ampleur de leurs qualités sont oubliées de nos jours, éclipsées par les campagnes de marketing de compagnies désirant se tailler une place dans le marché lucratif des produits de beauté.

À long terme, les cosmétiques commerciaux se révèlent asséchants et dommageables pour la peau en raison des additifs, des excipients et des agents de préservation presqu’inévitables pour obtenir la texture et le temps de conservation souhaités. Les études scientifiques sur les effets des produits commercialisés se limitent à de courtes périodes et les résultats immédiats sont obtenus au sacrifice de la santé de la peau à long terme.

Prenez garde, les produits cosmétiques arborent aujourd’hui un aspect écologique même s’ils contiennent des ingrédients douteux. Mieux vaut lire toute la liste des ingrédients et éviter de se laisser influencer par les apparences de l’étiquette et les réclames qu’on y affiche.

L’exfoliation quotidienne

Selon l’ayurvéda, médecine traditionnelle de l’Inde, le meilleur soin qu’on puisse donner au quotidien à la peau est une douce exfoliation avec des ingrédients qui absorbent les excès de gras de la peau et lui procurent un léger effet antiseptique.

En fabriquant un exfoliant doux à base d’argile et de plantes, on peut réunir toutes les qualités nécessaires pour remplacer complètement le savon. Attention, les exfoliants vendus sur le marché sont en général trop abrasifs, mieux adaptés à des soins occasionnels qu’à des soins quotidiens.

Avantages de l’exfoliation quotidienne :

  • nettoie efficacement les pores de la peau
  • élimine les peaux mortes
  • tonifie la peau
  • stimule la circulation
  • assèche moins la peau que le savon
  • moins polluant à fabriquer que le savon

Préparer son propre exfoliant

Pour préparer un exfoliant maison qui se conserve au sec pendant des années, on utilise une base d’argile blanche ou de farine de pois chiches à laquelle on ajoute quelques plantes séchées aux vertus antiseptiques et aromatiques : fleurs de lavande, pétales d’oranger, pétales de rose, feuilles de romarin et/ou fleurs d’hibiscus. Un peu de grains d’avoine aideront à absorber le gras de la peau et plusieurs ingrédients peuvent contribuer à l’effet exfoliant tels que les graines de sésames, les amandes, le sucre de canne granulé ou encore les graines de petits fruits.

Recette d’exfoliant naturel

Recette d’exfoliant naturel

  • 7 parts d’argile blanche ou farine de pois chiches
  • 1 part de grains ou flocons d’avoine
  • 1 part de plantes aromatiques et carminatives (lavande, oranger, rose, hibiscus, romarin…)
  • 1 part d’autres exfoliants (sésame, amande, sucre granulé, graines de petits fruits…)

On broie ensuite ces ingrédients un à un au malaxeur jusqu’à obtenir une texture un peu fine mais encore granuleuse, qui se ressent un peu comme du sable sur la peau.

Pour utiliser l’exfoliant à la douche, ajoutez progressivement dans un petit bol un peu d’eau ainsi que 4 c. à soupe du mélange jusqu’à obtenir une texture pâteuse qui s’applique et colle bien sur le corps : ni trop épaisse, ni trop liquide. Frottez doucement la peau avec cette pâte et laissez agir quelques minutes, puis rincez le tout.

Le vinaigre de cidre pour la peau grasse

Pour utiliser le vinaigre de cidre, appliquez-le deux ou trois fois sur la peau et laisser-le perler, sécher et agir pendant quelques minutes avant de rincer la peau avec un peu d’eau.

Le vinaigre de cidre est riche en minéraux et en tannins qui lui procure un effet astringent, c’est-à-dire qui resserre la peau. Les tannins se lient aux protéines à la surface des cellules de la peau et forment une pellicule ayant la capacité de tendre la peau en séchant.

En plus de donner du tonus à la peau, les tannins absorbent les corps gras qui recouvrent la peau sans l’assécher autant que le savon. Néanmoins, il se peut que vous deviez appliquer quelques gouttes d’huile végétale pour réhydrater légèrement la peau si vous sentez qu’elle est trop sèche après l’application du vinaigre.

L’acidité du vinaigre de cidre est aussi rubéfiante, c’est-à-dire qu’elle provoque un afflux de sang à la surface de la peau, ce qui favorise la circulation, l’apport de nutriment et l’évacuation des déchets.

Les huiles pour la peau sèche

Lorsque la peau est sèche, c’est qu’elle réclame un corps gras. Si vous avez bu 1 ou 2 litres d’eau pure dans votre journée, ce n’est pas en avalant davantage de liquide que vous allez hydrater votre peau. Vous devez alors utiliser des corps gras comme les huiles végétales pour vous hydrater.

Le dosage est un élément important à maîtriser dans l’application des huiles pour s’assurer de ne pas rendre la peau grasse. Une erreur récurrente consiste à appliquer presqu’autant d’huile d’un seul coup que nous sommes habitués avec les crèmes. Hors, les corps gras représentent environ de 20% à 50% du contenu d’une crème corporelle.

En appliquant l’huile avec parcimonie, on trouve la dose parfaite pour éliminer la sécheresse de peau sans la rendre trop grasse. Les personnes qui ont la peau très sèche peuvent appliquer l’huile jusqu’à ce que la peau demeure un peu grasse car elle va absorber cet excès très rapidement par la suite. Pour le visage, il faut y aller en très petites doses&nbsp: souvent 2 à 4 gouttes suffisent pour l’hydrater au complet.

Les huiles végétales pour la peau

Quelles huiles pouvons-nous appliquer sur notre peau ? N’importe quelle huile biologique, bonne à consommer dans la nourriture, suffira à la tâche ! Bien sûr, certaines huiles conviennent plus que d’autres selon les types de peau, mais le plus important est de choisir une huile de qualité et de savoir la doser à l’application.

Chaque huile végétale présente des avantages qui lui sont propres. Les huiles de pépin de raisin, de noisettes ou de calophylle sont très fluides et pénétrantes, ce qui convient aux peaux à tendance grasse. Le beurre de karité et l’huile de coco sont rafraîchissantes et apaisent les inflammations et les rougeurs. L’huile de sésame est épaisse et réchauffante, parfaite pour les peaux très sèches et frileuses.

L’huile d’amande, de tournesol et d’argan sont plutôt versatiles, de texture moyenne, aux effets tempérants. Les huiles végétales d’argousier et de carotte sont riches en antioxydant, idéales pour contrecarrer les effets du soleil et atténuer les taches brunes qui apparaissent sur la peau.

Observer et maintenir l’équilibre

Pour maintenir l’équilibre de la peau, il faut observer et reconnaître les états de sécheresse et les excès de gras afin d’intervenir en conséquence. Lorsque la peau est grasse, l’exfoliant et le vinaigre de cidre seront salutaires alors que les états de sécheresse réclament l’usage d’une huile végétale.

Après la douche, la peau est bien souvent à son plus sec suite à l’usage de savon ou même de l’exfoliant : c’est un bon moment pour appliquer une huile végétale sur le corps en fonction du degré de sécheresse observé. Il faudra parfois répéter l’opération plus tard dans la journée si la peau demeure encore sèche.

En résumé, l’attention portée à l’état de la peau et l’expérimentation des produits naturels permet de développer notre jugement quant aux produits qui nous conviennent, en quelle quantité et à quelle fréquence. N’hésitez pas à faire vos propres essais !

Pour en savoir davantage, du même auteur :

Jonathan Léger Raymond
namaste@ayurvedarevolution.com

Thérapeute en ayurvéda et herboriste accrédité par la Guilde des Herboristes du Québec, Jonathan Léger Raymond est un thérapeute holistique spécialisé en ayurvéda, médecine traditionnelle de l'Inde. Il est co-fondateur du centre Espace Ayurvéda à Montréal et se consacre à présent à l'édification d'une plate-forme internationale de référence sur l'Ayurvéda et le mode de vie écologique: Ayurvéda Revolution.

4 commentaires
  • Karoline Beaudin
    Publié à 22:41h, 05 septembre Répondre

    Merci beaucoup de partager ces informations. C’est vraiment intéressant d’autant plus que les ingrédients sont facilement accessibles. Bonne continuité !

  • Isabelle Bérubé
    Publié à 11:06h, 21 novembre Répondre

    Merci Jonathan! Cet article est sans aucun doute une excellente référence à utiliser au quotidien!

  • Lucille Carrier
    Publié à 10:02h, 19 octobre Répondre

    Bonjour Jonathan, j’apprécie tout ce que vous écrivez. Avez-vous une recette pour appliquer sur le cuir chevelu pour un problème d’eczéma inflammatoire afin de soulager les démangeaisons.
    Merci

    • Jonathan Léger Raymond
      Publié à 17:24h, 25 octobre Répondre

      Bonjour Lucille, c’est difficile à dire comme ça. Possible qu’un cataplasme d’argile puisse fonctionner si le cuir chevelu est gras. Je suggère une consultation dans ce cas, car il faut adapter la solution à d’autres paramètres comme la sécheresse vs le gras du cuir chevelu et il faut traiter ce problème à l’interne aussi.

Écrire un commentaire