Soigner ses cheveux par l’alimentation

Soigner ses cheveux par l’alimentation

D’ordinaire, on met l’accent sur les produits d’application externe pour obtenir une chevelure saine et resplendissante. En fait, l’alimentation joue un rôle important dans le soin des cheveux. En révisant le contenu de notre assiette, on peut mettre toutes les chances de notre côté, même si parfois le grisonnement ou la perte de cheveux restent inévitables.

Les éléments essentiels

La kératine est un des constituants principaux du cheveu et sa synthèse se fait à partir de protéines, avec l’aide du soufre et du zinc. Des cheveux en santé ont également besoin de fer pour oxygéner leurs racines ainsi que de vitamines B pour les follicules pileux. Notez que les lentilles et le jaune d’œuf sont à la fois riches en protéines, vitamines B, fer, soufre et zinc.

Quelques autres bonnes sources de…

Protéines : soya, haricots, amandes, pistaches, viandes (thon, poulet, bœuf), fromage

Vitamine B : levure alimentaire, céréales, noix, champignons, chou-fleur, viandes

Fer : germe de blé, pistaches, cacao, légumes verts feuillus, foie, boudin, lapin, bœuf

Zinc : graines de citrouille, noisettes, germe de blé, huîtres, fruits de mer, viande

Soufre : noisettes, céréales, riz brun, pois, brocoli, crevettes, poulet, bœuf, agneau

Contrecarrer le stress avec les minéraux

Le stress accélère les processus d’acidification de l’organisme, qui compense en utilisant les minéraux pour neutraliser l’acidité. Il nous arrive de devoir puiser dans nos réserves minérales pour compenser les effets du stress ou des aliments raffinés, dépouillés de leur richesse minérale. Le stress et ses conséquences affectent donc significativement l’état de nos cheveux.

Pour avoir des os et des cheveux en santé, il importe de fournir quotidiennement une bonne quantité de minéraux à l’organisme, que l’on retrouve principalement dans les aliments suivants, surtout les légumes et les germinations :

  • Légumes verts, feuillus et colorés
  • Germinations
  • Fruits sucrés : pommes, melons, pêches, poires, kakis, dattes et bananes
  • Céréales entières
  • Amandes, noix du brésil et noix de coco
  • Tisanes d’ortie, de prêle (riche en silice), d’avoine, de trèfle rouge ou de plantain
  • Vinaigre de cidre de pommes

Une consommation régulière de ces aliments apaisera le système nerveux, notamment grâce au calcium et au magnésium, et assurera un apport suffisant en fer.

Éviter certains excès alimentaires

Les gras saturés favorisent l’accumulation de toxines sous le cuir chevelu et peuvent ultimement nuire à la circulation locale, favoriser l’apparition de pellicules ou provoquer des démangeaisons. Gare aux pâtisseries, aux charcuteries et à la friture !

Il est parfois mentionné en Ayurvéda que le sel, en excès, pourrait provoquer la perte de cheveux ou leur grisonnement prématuré. Cela reste à vérifier, mais il existe de toute façon plusieurs autres excellentes raisons pour nous convaincre de limiter notre apport de sel.

La perte de cheveux

Les causes de la perte des cheveux sont légion, ce qui explique l’impossibilité d’une solution magique convenant à tout le monde.

  • Carences alimentaires (manque de fer, vitamine B, protéines ou minéraux)
  • Excès d’hormones androgènes, ménopause, changement hormonal soudain
  • Hypothyroïdie
  • Dérèglement du système immunitaire
  • Insuffisance rénale chronique
  • Infection bactérienne ou fongique sévère (comme la teigne), mites
  • Effets secondaire de certains médicaments

Quelques astuces d’herboriste

Les plantes médicinales, intégrées à la nourriture ou prises en supplément sous forme de tisanes, de capsules ou de teintures, par exemple, peuvent contribuer à la santé capillaire.

Le fenugrec (Trigonella foenum-graeceum), anabolisant, encourage la repousse des cheveux. La réglisse (Glycyrrhiza glabra) entretient la santé des cheveux et stimule le système endocrinien, ce qui est utile en cas de perte de cheveux causée par l’hypothyroïdie. Tous deux ont des saveurs agréables et s’utilisent dans l’alimentation.

En cas de problème hormonal

La chute des cheveux peut être provoquée par un déséquilibre hormonal au niveau du cuir chevelu, lorsque l’hormone DHT (dihydrotestostérone) se trouve en trop forte proportion.

Certaines plantes peuvent réduire la synthèse de DHT par l’organisme, comme la racine d’ortie (Urtica dioica), le palmier nain (Pigeum africanum) ou le prunier africain (Pigeum africanum). Peu dispendieuse, simple à obtenir et à consommer, la graine de citrouille peut aussi être salutaire, à raison d’une cuillère à soupe bien pleine de graines, deux fois par jour. La fève de soya et ses dérivés (tofu, tempeh et autres) inhibent également la formation de la DHT.

Par ailleurs, la perte de cheveux « en talles » chez les femmes est parfois causée par une variation hormonale soudaine, due à un événement intense ou un traumatisme quelconque.

Autres plantes, le vitex (Vitex agnus-castus), le shatavari (Asparagus racemosus) et la racine de maca (Lepidium meyinii), prises régulièrement, peuvent quant à elles stabiliser l’équilibre hormonal. Le maca et le shatavari sont disponibles en poudre et s’intègrent bien à l’alimentation, dans un smoothie, entre autres.

Stimuler la circulation

Les follicules des cheveux ont besoin d’un bon apport sanguin, aussi les plantes qui stimulent la circulation sanguine sont-elles bénéfiques. Celles-ci agissent particulièrement bien au niveau de la tête en général et du cuir chevelu en particulier:

  • Ginkgo (Ginkgo biloba)
  • Gotu Kola (Hydrocotyle asiatica)
  • Hibiscus (Hibiscus sabdariffa)
  • Romarin (Rosmarinus officinalis)

La régularité et la persévérance sont des facteurs clés importants pour améliorer la santé et l’apparence des cheveux. Ne sous-estimez pas la portée de quelques simples modifications à votre alimentation quotidienne ou d’une petite tisane par jour !

Références

Plus à propos de :
, , , ,
Jonathan Léger Raymond
namaste@ayurvedarevolution.com

Thérapeute en ayurvéda et herboriste accrédité par la Guilde des Herboristes du Québec, Jonathan Léger Raymond est un thérapeute holistique spécialisé en ayurvéda, médecine traditionnelle de l'Inde. Il est co-fondateur du centre Espace Ayurvéda à Montréal et se consacre à présent à l'édification d'une plate-forme internationale de référence sur l'Ayurvéda et le mode de vie écologique: Ayurvéda Revolution.

10 commentaires
  • Diane Bergeron
    Publié à 16:35h, 28 décembre Répondre

    Merci pour cette belle recherche

  • Suzanne
    Publié à 15:36h, 01 janvier Répondre

    Quelques techniques simple à utiliser tous les jours pour une santé générale ! Merci des ces conseils !

  • Gen
    Publié à 08:10h, 13 avril Répondre

    Merci pour les info. Très utile.

  • Tousignant Chantal
    Publié à 20:36h, 13 avril Répondre

    Un très bon conseil que vous oubliez pour nos cheveux et même pour les animaux : huile de foie de morue. Super important, ça marche, essayez ça. Si vous n’aimez pas le goût, mélanger avec des fruits (genre goyas, je vais chercher mes goyas chez Sammy Fruit) … Merci.

  • Edwige
    Publié à 04:47h, 25 juillet Répondre

    Merci pour ces informations très précieuses et pour l’aspect minéral que l’on est pas habitué à prendre en compte.
    Bravo pour cet article!

  • mimi
    Publié à 08:34h, 09 février Répondre

    Bravo pour cette recherche pour une santé au naturel, souvent on oublie notre alimentation et on regarde que l’aspect extérieur.

  • meryeme
    Publié à 18:46h, 20 mars Répondre

    Bonjour peut-on boire plusieurs types de tisane par jour? Combien de grammes de fenugrec par jour contre la chute de cheveux?

  • Laure
    Publié à 09:27h, 20 juin Répondre

    Merci pour cet article très intéressant !!

  • Bernadure Ntsama
    Publié à 19:01h, 23 juillet Répondre

    J’ai perdu les cheveux autour de la tête (tout les bords sont nus) que faire ? Merci du conseil…

  • Rémy
    Publié à 16:53h, 22 janvier Répondre

    Très bon article mais vous auriez pu parler de la Vitamine C pour bien absorber le fer.

Écrire un commentaire