4 aliments pour réchauffer votre hiver

4 aliments et recettes pour réchauffer votre hiver

Ça y est, les inévitables temps froids s’installent pour accomplir leur règne de plusieurs mois sur le Québec. Afin d’éviter que la froidure ne s’insinue en nous jusqu’aux os, voyons quelques aliments qui préserveront notre chaleur contre vents et tempêtes !

Il est intéressant d’observer qu’il existe plusieurs actions réchauffantes différentes: certaines sont instantanées mais nécessitent des réserves de chaleur interne, d’autres, au contraire, n’agissent qu’à long terme mais augmentent durablement notre capacité de thermogenèse.

Voici quatre aliments que je vous invite à inclure dans votre assiette cet hiver pour éviter de geler.

1. Cayenne

Pour activer la circulation périphérique et ainsi réchauffer doigts, orteils et nez gelés, le cayenne est décidément dans une classe à part.

Il n’est pas nécessaire de vous brûler les papilles pour en ressentir les bénéfices : une pincée ajoutée aux tisanes et aux aliments suffira. Son effet ne dure pas pendant des heures, mais cela suffit parfois au corps transi pour reprendre le dessus, surtout ces petits matins où l’on est déjà frigorifiés avant même de s’être pointé le nez dehors !

2. Gingembre

Le gingembre active la circulation et stimule la production de chaleur de l’organisme, agissant particulièrement bien sur la gorge. Séché, son effet réchauffant est accru, frais, il dissipe les nausées lorsqu’on le grignote. Antioxydant notoire, le gingembre stimule aussi la digestion et les fonctions du foie.

Recette « mélange trois piquants »

Utilisez ce mélange classique en guise de poivre et vous m’en donnerez des nouvelles.

Ingrédients :

  • 10 g gingembre séché
  • 10 g poivre noir
  • 10 g poivre long (optionnel mais délicieux)

Méthode et préparation :

Il suffit broyer les ingrédients en poudre, si ce n’est déjà fait, et de les mélanger à parts égales. Il est bien sûr possible de remplacer le poivre long, moins accessible, par un poivre de votre choix.

3. Racine d’astragale

Bien que la racine d’astragale soit mieux connue en Chine (Astragalus membranaceus) comme aliment et plante médicinale, des centaines de variétés américaines existent également (Astragalus americanus), dont certaines sont malheureusement toxiques. On trouve la racine d’astragale en herboristerie et dans quelques magasins d’alimentation naturelle spécialisés.

L’astragale augmente lentement mais sûrement la capacité de l’organisme à générer de la chaleur, tout en consolidant les défenses immunitaires. Ses effets durables ne peuvent être appréciés qu’en consommant l’astragale régulièrement, idéalement sur une période de deux à quatre semaines (à éviter pour les femmes enceintes).

Tel que je l’ai mentionné dans un article précédent, elle s’apprête très bien en soupes, y ajoutant un caractère boisé fort intéressant :

Recette de soupe d’hiver à l’astragale

Ingrédients :

  • 60 g astragale
  • 1 oignon haché
  • 6 gousses d’ail hachées
  • 1 petit poireau tranché en lanières
  • 1 petite courge musquée en dés
  • 4 branches de céleri en dés
  • 4 carottes coupées en morceaux
  • 1 boîte de tomates entières biologiques
  • 4 c. à table de miso
  • 1 c. à table de gingembre râpé
  • ¼ c. à thé de piment de cayenne moulu
  • ½ bouquet de persil frais
  • Sel, poivre, thym au goût
  • Huile de cuisson

Méthode et préparation :

1. Bouillir les racines d’astragale dans trois litres d’eau, pendant environ trois quarts d’heure

2. Filtrer les racines, dont vous pouvez disposer, et réserver la décoction obtenue

3. Faire revenir l’oignon et l’ail à feu doux dans un peu d’huile

4. Ajouter la décoction d’astragale, tous les légumes et le gingembre râpé

5. Ajuster la quantité d’eau si nécessaire, amener à ébullition et mijoter une trentaine de minutes

6. Ajouter le miso, la cayenne, et assaisonner au goût

7. Laisser tiédir, ajouter le persil frais

8. Servir accompagnée d’un quartier de citron ou lime

4. Lentilles noires

La lentille noire, ou haricot urd, est une légumineuse très riche et nutritive que l’on recommande d’ailleurs aux diabétiques. Son caractère nourrissant et soutenant fournit l’énergie nécessaire pour conserver longuement sa chaleur lors des activités extérieures en hiver.

Vigna mungo de son nom latin, la lentille noire est originaire de l’Inde, maintenant cultivée en Asie méridionale ainsi que dans plusieurs pays tropicaux. Dans la recette suivante, le gingembre, la cayenne, l’ail et le cresson contribuent à sa qualité réchauffante tandis que les lentilles assurent un effet à long terme.

Recette de lentilles noires décadentes

Ingrédients :

  • 200 ml crème fraîche
  • 1/3 tasse de beurre
  • 3 l d’eau
  • 2 tasses de lentilles noires
  • 240 ml de pâte de tomate
  • 4 gousses d’ail en purée ou 1 c. à table de pâte d’ail
  • 8 c. à table ou 40 g de gingembre haché finement
  • 2 c. à table de graines de coriandre broyées
  • 1 c. à table de graines de cumin broyées
  • 1 à 2 c. à table sel
  • 2 c. à table poivre
  • Feuilles de cresson ou de coriandre fraîches pour la présentation

Méthode et préparation :

1. Laisser tremper les lentilles pendant 4 à 6 heures

2. Bouillir à feu doux dans trois litres d’eau pendant environ 4 heures, s’assurer que les lentilles se défont facilement, ajouter un peu d’eau si nécessaire

3. Ajouter la pâte de tomate, l’ail, le gingembre et les épices, bouillir à feu doux pendant une heure en remuant de temps à autre

4. Ajouter le beurre et la crème, bien mélanger et laisser mitonner encore 15 à 20 minutes

Voilà, ce sont mes vedettes personnelles pour rester au chaud. Pour compléter le menu, il y a toujours les grains d’avoine et de sarrasin, le millet et le riz brun, les légumes comme l’oignon, le radis, la tomate ou les racines telles les carottes et la betterave, les tisanes de romarin ou de basilic, les épices comme la cannelle et le girofle et bien d’autres aliments encore.

Pour en savoir plus :

Jonathan Léger Raymond
namaste@ayurvedarevolution.com

Thérapeute en ayurvéda et herboriste accrédité par la Guilde des Herboristes du Québec, Jonathan Léger Raymond est un thérapeute holistique spécialisé en ayurvéda, médecine traditionnelle de l'Inde. Il est co-fondateur du centre Espace Ayurvéda à Montréal et se consacre à présent à l'édification d'une plate-forme internationale de référence sur l'Ayurvéda et le mode de vie écologique: Ayurvéda Revolution.

5 commentaires
  • Céline Caron
    Publié à 02:27h, 02 décembre Répondre

    Très bon article utile Jonathan. Merci de partager vos connaissances. CC

  • Vincent-Ludovic Gagné
    Publié à 13:35h, 16 décembre Répondre

    Merci Jonathan de nous partager tes super conaissances!
    C’est bien utile d’incorporer de la chaleur surtout pour moi qui mange cru.

  • Pilutxi
    Publié à 13:57h, 21 octobre Répondre

    Bonjour, je me pose une question concernant l’hiver et le froid, je suis une pitta, pour chauffer l’hiver qu’est ce qui serait approprié ?

  • Helene
    Publié à 14:50h, 12 janvier Répondre

    Très intéressant! Merci! Pour une sexagénaire toujours glacée comme moi, ces informations sont très réconfortantes!

  • Maurice Lamoge
    Publié à 11:25h, 04 janvier Répondre

    Je n’ai pas encore essayé mais je vais assurément m’y mettre car j’ai l’impression avoir trouvé des informations justes!

Écrire un commentaire