Brownies crus décadents

Brownies crus décadents

Le temps des fêtes approche et avec lui, réceptions, buffets et tables bien garnies. J’ai eu envie de présenter une recette crue qui plairait à tous et qui serait parfaitement à sa place sur une table festive. Qui pourrait deviner que ces brownies décadents sont végétaliens, crus et sans gluten ?

Des ingrédients simples et sains

À la base, ces brownies sont faits de noix, de dattes, de cacao (ou caroube) et de graines de lin. Que des ingrédients nutritifs et non transformés. Le résultat est calorique, mais ici, pas de calories vides! Protéines, oméga 3, minéraux, fibres et une foule d’anti-oxydants, ces brownies nourrissent le corps en plus de faire plaisir.

Une recette à adopter et à adapter

Cette recette est une base facile à modifier selon les goûts et les ingrédients disponibles. Pas de noix de Grenoble ? Les pacanes ou les noix du Brésil donneront un excellent résultat. Si on préfère éviter le cacao, on opte pour la caroube.

Pour un brownie plus exotique, on joue avec les épices : pincée de cayenne, de gingembre, de cannelle, de muscade ou de cardamome. On peut aussi oser les superaliments : maca, lucuma, spiruline ou mesquite, en petite quantités, pour un super brownie.

Pour du croquant, on ajoute des noix hachées, des pistaches, des graines de chanvre.

Bref, vous saisissez le principe. En pâtisserie crue, on laisse la place à la créativité! Personnellement, j’ai un faible pour la recette de base, et c’est celle-ci que je vous présente à l’instant.

Brownies crus décadents

Brownies crus décadents

Rendement : environ 16 brownies, selon la façon dont on les taille

Ingrédients pour les brownies :

  • 1 ½ tasse de noix de Grenoble
  • ¾ de tasse de dattes de type Medjool, dénoyautées
  • ¼ de tasse de cacao (idéalement, du cacao cru)
  • 2 cuillerées à table de graines de lin moulues
  • Pincée de sel

Ingrédients pour le glaçage au chocolat :

  • 1 petit avocat épluché et dénoyauté
  • 3 cuillerées à table de cacao
  • 2 cuillerées à table de nectar d’agave (ou sirop d’érable)
  • 1 cuillerée à table d’huile de noix de coco (optionnel, mais rend la glace plus onctueuse)

Ingrédients pour le coulis de framboises :

  • 1 tasse de framboises fraîches ou congelées (décongelées)
  • 1 cuillerée à thé de graines de chia (optionnel, mais donne un coulis plus épais)
  • 1 à 2 cuillerées à table de nectar d’agave (seulement si les framboises sont très acides)

Méthode et préparation :

1. Pour la pâte à brownies, mettre dans un robot culinaire avec la lame en « S » les noix, le cacao, les graines de lin moulues et la pincée de sel et laisser tourner jusqu’à obtenir une texture de farine. Pas trop longtemps pour ne pas que les noix se transforment en beurre de noix. Dès que les noix sont moulues, ajouter les dattes dénoyautées et actionner le robot, quelque secondes à la fois, jusqu’à ce qu’une boule de pâte commence à se former. Presser cette pâte à brownies dans un moule en pyrex ou sur une assiette, pour que la pâte ait environ 2 cm d’épaisseur. Mettre au frigo en attente.

Si on sert sans le glaçage, laisser environ 2 heures au frigo ou 30 minutes au congélateur avant de tailler, pour que les brownies soient bien fermes.

2. Faire le glaçage en passant simplement tous les ingrédients au mélangeur (blender) ou au robot culinaire jusqu’à ce que ce soit parfaitement crémeux. Glacer les brownies et remettre au frigo jusqu’au moment de servir.

3. Le coulis de framboises est tout simple à faire. Encore au mélangeur ou au robot culinaire, on mixe les framboises avec le nectar d’agave et les graines de chia.

4. Tailler les brownies une fois qu’ils sont bien froids.

5. Ces brownies se conservent au frigo, mais on peut aussi les congeler, avec ou sans le glaçage et les sortir une trentaine de minutes avant de servir. Ainsi, on peut les faire à l’avance si on prévoit une occasion spéciale.

Note : pour que les noix soient plus digestes et plus « vivantes » dans cette recette, il faudrait les faire tremper une nuit, ensuite bien les rincer et les remettre à sécher, au déshydrateur idéalement, pour éviter que la température ne montre trop. Ce trempage agit comme une pré-germination. On pourrait consommer les noix simplement trempées, mais pour cette recette il est nécessaire de les re-déshydrater pour ne pas que la pâte à brownies soit trop humide.

Avatar
Julie Belzil
julie.belzil@gmail.com

Blogueuse culinaire, Julie Belzil partage ses recettes et sa passion pour l'alimentation saine et vivante sur le Web.

32 commentaires
  • Avatar
    Sheryl-Anne
    Publié à 17:55h, 19 novembre Répondre

    Oh! Miam! Moi qui adorait les brownies du temps que je mangeais cuit! Et ceux-ci ont l’air faciles à réaliser en plus! Choco-manie, me voilà!!!!

  • Avatar
    Marie-Pierre
    Publié à 05:51h, 21 novembre Répondre

    Je n’ai pas trouvé de graines de lin, par quoi pourrais-je les remplacer? Merci d’avance pour toute suggestion.

    • Avatar
      Julie
      Publié à 08:54h, 26 juin Répondre

      Bonjour, je me permets de vous répondre.
      Je mettrais des graines de chia, moulues aussi.

  • Avatar
    Mlle Pigut
    Publié à 11:39h, 22 novembre Répondre

    J’adooore les brownies crus et cette recette est sacrément gourmande, merci!

  • Avatar
    Julie
    Publié à 17:44h, 24 novembre Répondre

    Merci Sheryl-Anne, parfaits pour les choco-maniaques en effet!

    Marie-Pierre, les graines de lin sont un nouvel ajout de ma part, elles sont tout à fait optionnelles! Elles ajoutent un peu de « corps » et de valeur nutritionnelles aux brownies, mais si vous ne les mettez pas, personne ne verra la différence :P

    Merci Mlle Pigut!

  • Avatar
    Suzanne
    Publié à 20:07h, 01 janvier Répondre

    Merveilleusement décadents! J’ai fait ces brownies à Noël et les amateurs de chocolat (de tout acabit) étaient ravis!

  • Avatar
    Martinage
    Publié à 11:58h, 03 janvier Répondre

    Bonjour Julie, tu parles d’une demie tasse de cacao crue…sous quelle forme se procure-t-on cela? En poudre, liquide, morceaux……je ne connais pas? Merci!

  • Avatar
    Julie
    Publié à 01:05h, 07 janvier Répondre

    Suzanne, je suis bien contente que ces brownies se soient retrouvés sur une table de Noël!!! Merci d’avoir pris la peine de revenir pour laisser ce commentaire.

    Martinage, j’achète mon cacao cru en poudre (on en retrouve de plus en plus souvent dans les coop bio), mais on peut aussi se procurer les fèves entières ou en morceaux et les pulvériser au moulin à café. Sinon, cette recette se fait très bien aussi avec du cacao en poudre régulier.

  • Avatar
    Mélissa
    Publié à 16:22h, 07 mars Répondre

    Délicieux ces brownies !!! Nous avons doublé la recette de glaçage mais en laissant un seul avocat… c’était parfait! C’est sans aucun remord que j’ai laissé a fille de 2 ans « tomber » dedans !!!!!

  • Avatar
    Aurore
    Publié à 13:33h, 28 mai Répondre

    Un grand merci pour cette délicieuse recette que j’ai servie en dessert d’un repas cru festif hier soir. Un régal!

  • Avatar
    Annick Guenette
    Publié à 23:55h, 27 juillet Répondre

    Je voudrais vraiment faire cette recette et je voudrais vraiment du cacao cru.. tout ce que j’ai trouvé, c’est l’éclat de fève de cacao cru mais lorsque je le mets à moudre, c’est quand même pas très fin comme poudre… ça peut vraiment fonctionner quand même?

  • Avatar
    Yan Pinsonnault
    Publié à 01:21h, 12 décembre Répondre

    Hum-um,
    On a adoré, et ma blonde en a même mangé un peu plus qu’elle n’aurait dû – bon signe… Elle répétait, tout le long de ses 4 bouchées : c’est meilleur que je ne m’y attendais…
    En plus, c’était avec de la poudre de cacao plutôt que caroube, mais j’en rachète demain et la prochaine batch sera avec caroube!!
    Merci Julie,

  • Avatar
    Julie
    Publié à 11:58h, 12 décembre Répondre

    Je suis bien contente que vous ayez aimé! Moitié cacao cru/moitié caroube c’est ma combinaison préférée, on profite des bienfaits des deux, sans excès!

  • Avatar
    Thé
    Publié à 13:50h, 04 novembre Répondre

    Question : j’ai déposé dans un pirex de 8″x8″ (20cm) et j’ai une très mince couche. À voir vos belles photos, ce n’est pas normal ….pourquoi ?

  • Avatar
    Julie
    Publié à 22:34h, 09 novembre Répondre

    Bonjour Thé, je me fie à l’épaisseur de la pâte plutôt qu’à la grandeur du moule lorsque je fais ces brownies. Mon moule est un peu trop grand moi aussi, alors je ne le remplis qu’en partie, aplatissant la pâte pour qu’elle ait environ 2 cm d’épaisseur. J’espère que ‘était tout de même bon!

  • Avatar
    Natalia
    Publié à 15:45h, 15 novembre Répondre

    Bonjour,J’aimerais savoir quel robot culinaire utilisez-vous. J’aimerais bien essayer cette recette mais mon robot est un simple Kenwood.
    Merci!

  • Avatar
    Julie
    Publié à 08:46h, 17 novembre Répondre

    Bonjour Natalia. Mon robot culinaire est très moyen, mais c’est suffisant pour les brownies. Les noix de Grenoble sont faciles à broyer et les dattes sont assez tendres, alors ça se fait vraiment bien avec n’importe quel robot culinaire. Vous m’en redonnerez des nouvelles :)

  • Avatar
    france
    Publié à 13:02h, 02 septembre Répondre

    Jai adoré! Jai utilisé les pacanes, ajouté du maca. Pour le glaçage, pensez à ajouter une demi banane bien mûre et de la vanille pour encore plus de saveur!

  • Avatar
    Julie
    Publié à 08:20h, 03 septembre Répondre

    Bonjour France,
    je suis contente que vous ayez aimé. Le maca, avec le cacao, c’est tellement bon, ça donne une petite saveur un peu café mocha, miam!
    merci pour ces suggestions :)

  • Avatar
    Mélanie
    Publié à 16:14h, 10 février Répondre

    J’ai essayé ces brownies, mais la pâte n’est pas compact. Cela restait toujours émietté. Que faire ? Est-ce moi qui suis nulle en cuisine ? J’ai triché en mettant du sirop d’érable et de l’avocat dans la pâte à brownies. Par quoi remplacer l’avocat si on est pas fan (ma fille et l’avocat ça fait deux…) Merci pour cette recette gourmande.

  • Avatar
    Julie
    Publié à 07:24h, 12 février Répondre

    Bonjour Mélanie,
    Parfois les dattes sont plus sèches, c’est peut-être ce qui est arrivé? Personnellement, quand la pâte est trop sèche et ne se tient pas, j’ajoute un peu d’eau, une toute petite cuillerée à la fois.
    J’espère que ça vous aide :)

  • Avatar
    Agnès
    Publié à 17:16h, 25 novembre Répondre

    Bonjour, vu qu’il y a de l’avocat dans la recette, et qu’on sait que l’avocat s’oxyde vite, : combien de temps peux-t-on garder le gateau une fois fait? merci

    • Avatar
      Julie Belzil
      Publié à 03:23h, 27 novembre Répondre

      Bonjour Agnès,
      le glaçage se garde facilement 2 jours sans que j’aie remarqué un changement dans la saveur. Le temps de conservation est probablement encore plus long, mais ces brownies ne font pas long feu chez nous!
      Pour une longue conservation, on peu le garder au congélateur et sortir un carré à la fois. Même glacé, il est délicieux et le glaçage à l’avocat prend une texture de crème glacée.

  • Avatar
    Hypiness
    Publié à 10:14h, 04 juillet Répondre

    Bonjour,
    Merci pour cette recette ! Je l’ai essayée ce week-end pour des amis, nous avons beaucoup aimé ! En revanche, j’ai réalisé 1,5 fois les doses et je n’ai obtenu que 8 petites parts, à prendre en compte pour les prochains :)

  • Avatar
    Renaud
    Publié à 14:14h, 10 juillet Répondre

    Bonjour, j’adore l’idée mais je ne supporte pas très bien les noix de grenoble. Quelle autre noix pourrait faire l’affaire? Merci – Renaud du Québec

  • Avatar
    Francinette
    Publié à 08:58h, 09 décembre Répondre

    Bonjour !
    Je trouve cette recette très inspirante.
    Cependant, par quoi puis-je remplacer l’avocat pour faire le glaçage ?
    p.s.: je ne mange pas de bananes
    Merci beaucoup !

  • Avatar
    Pierre
    Publié à 09:25h, 20 février Répondre

    Bonjour, merci pour cette recette. Je l’ai testé hier et le verdict est clair: ma fille et mon épouse ont toutes les deux aimé, ce qui n’était pas du tout gagné. Je n’avais pas de sirop d’agave, alors j’ai utilisé du miel à la place.

    Maintenant, je suis un peu déçu de la consistance, car il y a plein de petits morceaux de dattes, ce qui gâche le plaisir au final.

    Avez-vous des recommandations?

    Pierre

  • Avatar
    Catherine
    Publié à 12:38h, 21 novembre Répondre

    Est-ce asbsoluement nécessaire de faire tremper les graines de lin?

    Merci!

    • Avatar
      Julie
      Publié à 06:41h, 23 novembre Répondre

      Bonjour Catherine,
      moi je mouds les graines de lin, mais je ne les trempe pas!
      bonne journée!

  • Avatar
    Romain
    Publié à 18:08h, 28 septembre Répondre

    Vu les photos, cela a l’air très tentant et appétissant (on sent qu’il y a un gros travail sur les photos pour mettre en valeur le produit). Du coup, je l’ai fait et…mouai, autant pour mes invités que pour moi. La texture, liée aux dates, est très très pateuse. Ce n »est pas que c’est si mauvais en gout mais quand on appelle ça des brownies, on s’attend à manger des brownies. Et là, c’est clairement, c’est pas le cas. Quand on veut du rêve, on veut rever. Et là, mon palais n’a pas rêvé.

    • Avatar
      julie
      Publié à 16:41h, 17 octobre Répondre

      Bonjour Romain,
      je suis désolée que vous ayez été déçu. Ici, ça demeure une recette bien appréciée, tant par ma famille que les groupes pour qui je cuisine, mais je suis d’accord que la texture n’est pas la même, d’une fois à l’autre, selon que les dattes sont plus sèches ou plus moelleuses ou si on mixe plus ou moins longtemps. Je vous épargne les conseils, je me doute bien que vous ne retenterez pas cette recette ;)

  • Avatar
    lecroart
    Publié à 07:18h, 26 janvier Répondre

    Bonjour et Merci pour la recette. Je n’avais pas de dattes, mais je les ai remplacées par des pruneaux. Du coup ça le fait aussi.

Écrire un commentaire